Je n'ai plus d'envie

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 12 janvier 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
13 janvier 2010
-
Messages postés
470
Date d'inscription
vendredi 15 mai 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
7 septembre 2012
-
Bonjour,

Ca y'est je me suis enfin décidé à parler car je n'en peux plus !

J'ai 32 ans ,

En 2006 ma fille de 6 ans est décédée , j'ai suivi deux psy , j'ai pris du xanax pendant 1 mois je crois

Il y a deux ans ma compagne ne pouvant plus supporté mon état à décidé de rompre , cela m'a fait tres mal , mais j'ai compris qu'il n'était pas évident de vivre ça au jour le jour , de soutenir quelqu'un dans un état comme le mien

Depuis moins d'un an , nous sommes revenu ensemble , elle à deux enfants

Mais maintenant , je n'arrive plus à rire avec eux ( ma compagne et les enfants ) , mais je n'y arrive plus du tout , et je n'arrive pas à avoir la force pour faire l'effort , ça me fait terriblement peur , mais je n'y arrive pas !

J'ai voulu lancé une entreprise et je n'ai plus le courage non plus de continuer et encore je me dis heureusement je ne l'ai pas créer !

Il faudrait que je trouve du travail et je n'y arrive , en plus des échecs , je n'ai pas la force de me battre

Je sens que je m'enferme dans mon monde

J'ai essayé d'en parler a ma compagne il y a deux jours , que je n'avais la force de ne rien faire , mais elle me demande de me bouger , faire du sport , prendre soin de moi , j'imagine que ce sont les meilleurs conseils qui puissent y avoir , mais je n'y arrive pas

Je ne sais pas quoi faire

J'aimerai vivre dans un bois , la ou il n'y a personne , la ou je ne dois rien faire , même si je sais que ça m'irai qu'un moment

Je sais que j'aime ma femme , car elle me manque quand je ne la vois pas , mais en même temps je peux vivre largement sans les voir pendant plusieurs jours et sans aucun manque.

Les enfants sont très gentils , mais l'un deux , est un caractériel nerveux et j'ai de plus en plus de mal à le supporter , ce qui rajoute de la tension dans notre couple , car d'un je ne parle pas et de deux quand je parle c'est pour râler sur le petit . De plus je m'en veux après, car quand je me rappel des deux ou trois souvenir qui me reste de mon enfance , je me dis que c'était bien d'être enfant , mais je ne lui laisse rien passer , j'en ai marre , je n'ai pas envie de leur gâcher ces quelques années merveilleuses

Je ne vois plus les amis , car ça m'ennuie , j'ai un ballon de basket tout neuf que je rêve d'avoir depuis que je suis petit et que ma compagne m'a offert en fan de basket que je suis , ce pauvre ballon n'a jamais touché le goudron !!!

L'année dernière je pensais que j'avais surmonté le décès de ma fille mais je me rends bien compte que pas vraiment !

Sa date d'anniv' en septembre , les fetes de fins d'année , son décès au mois de juillet plus tout les coups de blues du à ma mémoire et mes souvenirs avec elle , me semble en fait plus dur à gérer que je ne le pensais

Je créer des sites internet , je me rends compte que je travail sur un pc de 09h00 à environ 3à 4 heures du matin , je passe énormément d'heure sur le pc , ça nuit je pense à mont bien être , mais je n'arrive pas à faire autrement , il n'y a que devant le pc que je suis à peu près bien , car je code et ça ne me laisse pas le temps de penser à autre choses

Je pourrai parler encore des heures je pense ...

Merci pour votre écoute/lecture !

4 réponses

bonsoir je suis d'accors avec ta femme il faut que tu reagisse!! meme si je ne connais pas ta suffrance jeme doute tres bien que perdre en enfant et la chose la plus difficile a sirmonter meme si quelques part on ne remonte pas totalement tu dois esseyer d'accepter sa disparition mais meme si elle n'es plus presente aupres de toi dis toi quel es la dans ton coeur et qu'il es clair qu'elle ne voudrais surtout pas voir son papa se laisser aller comme ca reprend du poil de la bete pour ta femme ses enfants mais aussi pour toi et ta petite puce!! bat toi pour eux!
esseye de faire une activite avec le fils de ta compagne celui qui a un caractere nerveux cela pourrais peut etre calmer les tensions!
reprend ta passion qui es le basket sors ce ballon qui n'attend que toi et joue y avec les petits ca peut etre sympa aussi!
mais pour aller mieu je pense qu'il faudrais te faire aider meme si tu l'a deja fais peut etre que ce n'etais pas suffisant trop court comme suivi et puis tu sais le deces de ta fille es recent aussi il te faudra du temps beaucoup de temps pour vivre avec ce chagrin pour accepter ce qui c'est passer
en tous cas bat toi surtout lache pas prise sinon tu n'avancera pas bon courage vraiment!!
bisous
Bonsoir,en lisant votre post j'ai eut les larmes aux yeux,je compatie en votre douleur,je sais que ça fait très mal de perdre un être cher.En 2007 j'ai perdu ma mère,pour moi c'était comme si qu'on m'avait enlever une partie de ma vie.Je suis mère de 3 enfants,j'ai la trentaine passé.Ma mère m'avais beaucoup aidé dans les dures épreuves que j'ai dû traversé,à chaque fois que je flanchais,elle était là pour me rappeler à l'ordre,du style:tu ne dois pas te décourager,tel que soit le problème,tu dois te battre jusqu'au bout,tes enfants ont besoins de toi.Elle trouvait les mots juste pour me réconforter au maximum.J'ai élevé mes enfants seule,elle était toujours là pour m'aider.Et ce 21 mai 2007 lorsqu'elle quitta ce monde ce fut un coup fatal pour moi,j'ai crut voir le ciel me tomber sur la tête.Je l'ai pleurer pendant 1an et demi,plus rien ne m'intéréssais comme loisirs,j'étais dégoutté de tout,en fait dans ma tête je n'acceptais pas sa perte.Jusqu'au jour ou j'ai eut le courage de consulter un psy et c'est là que j'ai pris conscience que la vie continuait,nul n'aie éternel sur terre,on doit tous partir un jour.Il m'as fallut 6 mois pour m'en remettre,c'étais dur mais je pensais fort à mes enfants que j'aime,pour eux,je me devais d'être forte,de tenir bon jusqu'au bout,car ils avaient besoin de moi,j'étais le pilier de la famille.Aujourd'hui j'ai repris le dessus,je mène ma petite vie tranquille,j'ai rencontré un mari formidable qui m'as beaucoup soutenue.Monsieur malgré que c'est hyper dur,placé votre fille dans votre coeur comme je l'ai fait pour ma mère,c'est dur,mais enlever là de votre tête,et prenez votre courage à deux mains,afin de pouvoir gouter aux bons moments que la vie vous offre avec votre compagne et ses enfants.Je sais que vous y parviendrez tôt ou tard!!Dîtes-vous bien que nul sur terre ne peut aller contre la volonté de dieu,il faut accepter l'évidence,la vie continue,nous ne sommes pas les seuls dans ce cas sur terre d'avoir subit un tel chagrin.Je vous présente mes condoléances,paix à son âme pour votre fille.Tenez-bon,vous allez vous en sortir.Avec tout mes respects!!
Bonjour,

Tout d'abord toutes mes sincères condoléances pour votre fille qui je pense est partie bien plus tôt. Je ressents au fil de votre lecture, un profond blocage, n'hésitez pas à ressortir de vos tripes ce que vous ressentez, pleurez, parlez. Le plus souhaitable pour évacuer cette sorte de "boule" qui est en vous est de consultez, un psychiatre, quelqu'un d'étranger, de compétent qui pourra vous aider à reprendre de l'élan dans la vie. Bon courage et je compatis pour votre douleur. Bien à vous.
Messages postés
470
Date d'inscription
vendredi 15 mai 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
7 septembre 2012
82
Courage. Vous en parlez donc vous avez la volonté de vous en sortir, vous ne lachez pas prise.

Vous parlez de médicaments pendant un mois. Sachez que certains médicaments exigent un traitement sur du long terme pour avoir un minimum d'efficacement. Ensuite, certains anxiolytiques ne sont pas à arrêter brutalement mais progressivement car ca peut accentuer une déprime déjà existante.

Je pense que dans votre état tous les conseils du monde ne vous seront d'aucun secours car bien jolis mais difficiles à mettre en pratique. Le recours à une personne spécialisée me semble obligatoire. N'hésitez pas à voir plusieurs spécialistes car le premier ne vous conviendra peut-etre pas.

Par contre, n'hésitez pas à continuer de venir dialoguer si vous en ressentez le besoin. Vous avez besoin sans doute d'extérioriser tout ce qui en vous. Je pense que parler de votre fille meme si c'est douleureux vous ferait du bien. Vous n'osez sans doute pas avec votre femme car vous ne voulez pas l'envahir de vos problèmes encore plus et elle ne lance pas la discussion par peur de se sentir dépassée par tout ca.

Il est normal qu'elle vous manque et un grand travail s'avère nécessaire pour faire le deuil d'un enfant et vivre sans lui tout en pensant à lui en étant apaisé.

Courage