Visite médicale TDAH pour permis de conduire

Résolu
Giulia - 28 nov. 2009 à 20:19
 Giulia - 29 nov. 2009 à 16:24
Bonjour,
Je vais devoir passer en visite médicale pour le permis, non pas parce que j'ai bu de l'alcool mais parce que j'ai un TDAH (ou hyperactivité, la même maladie que chez les enfants et également soignée à la Ritaline) + une surdité unilatérale (= d'un coté) préverbale (= apparue avant 18 mois-2 ans, soit l'age où un enfant parle, le contraire étant postverbale).

Le hic, c'est que suite à un très gros coup de stress, j'ai perdu du poids, ce qui fait que je suis en dessous d'un poids santé (d'ailleurs, le médecin qui me suit à l'hôpital m'a demandé de grossir).
Du coup, je suis plus facilement essoufflée (bon, pas non plus comme quand j'ai eu une péricardite, où même me trainer à la cuisine/au salon/dans la salle de bains était quasiment mission impossible tellement j'étais essoufflée et tellement j'avais mal) et je me refroidis plus facilement.
J'ai entendu dire que les médecins généralistes en commission médicale primaire sont très stricts avec l'essoufflement.
=> Est-ce vrai ?

De même, est-ce également vrai qu'ils sont stricts sur le rapport taille-poids (le fameux IMC, Indice de Masse Corporelle) ?



J'avoue que cette visite ne me rassure pas du tout depuis mon diagnostic de TDAH.....




Merci d'avance de vos réponses et des précisions
A voir également:

2 réponses

DCI
Messages postés
81133
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 mai 2022
35 774
29 nov. 2009 à 11:14
Bonjour,

En principe, l'IMC ou un degré d'essoufflement modéré ne sont pas un obstacle par rapport à la validation du permis de conduire.

Une surdité unilatérale n'est pas considérée comme une inaptitude à la conduite automobile.

Pour la TDAH, je n'ai pas de réponse...


0
Merci de ta réponse :D

Concernant le TDAH, il est vrai que c'est très difficile d'obtenir des infos précises et fiables, même l'association de patients pour cette pathologie est incapable de me le dire....

Pour la surdité unilatérale, je n'avais pas eu de problèmes lors de ma visite en 2004 (mais peut-être aussi parce que j'étais en 1ère L Langues (Anglais, Italien et Grec Moderne).... Enfin, là n'est pas l'important).

Ta réponse concernant l'IMC et l'essoufflement me surprend un peu, mais peut-etre que ce que m'a dit le médecin est spécifique à là où j'habite pour l'essoufflement et le fait que le TDAH est soigné en psychiatrie pour l'IMC (car un IMC trop haut ou trop bas peut inciter un psychiatre à rechercher un trouble du comportement alimentaire : anorexie mentale, boulimie vomitive, hyperphagie.... Quant à l'essoufflement, ça peut cacher beaucoup de choses, d'une simple carence en fer à une insuffisance cardiaque et/ou respiratoire, en passant par de l'asthme ou une péricardite....).

Donc je pense que le médecin et toi avez raison :-D
0
DCI
Messages postés
81133
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 mai 2022
35 774
29 nov. 2009 à 15:26
Re-

Le rôle des médecins des commissions de permis n'est que de juger des aptitudes à conduire un "véhicule à moteur"...

IMC et dyspnée modérée n'entrent pas en ligne de compte (sinon il faudrait bloquer le permis de conduire de TOUS les bronchiteux chroniques et autres gros fumeurs et de tous les sujets naturellement maigres ...!

Ce qui ferait quelques millions de mécontents...!
0
Giulia > DCI
Messages postés
81133
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 mai 2022

29 nov. 2009 à 15:45
Je n'ai jamais dit le contraire ! Un sujet naturellement maigre ne va pas se faire bloquer pour le permis (ce qui serait totalement illogique, j'en conviens, même si je ne suis pas médecin).
De même qu'une dyspnée pour carence en fer ne va pas être un obstacle au permis.

Le problème, c'est comment en 15 minutes de visite et sans examens biologiques, on peut faire la différence entre un sujet naturellement maigre et un sujet qui est trop maigre à cause d'une maladie sous-jacente ?
Bien sur, certains éléments de la visite (tels que le coeur et la tension) vont faire pencher pour plus ou moins telle ou telle tendance (par exemple, un sujet très maigre et présentant une tachycardie ou tachy-arythmie va plutôt faire pencher pour une maigreur suite à une maladie sous-jacente), mais en 15 minutes, il sera très difficile, pour ne pas dire impossible, d'avoir le fin mot de l'histoire.
Pour cela, il faut faire des investigations plus poussées (car un sujet naturellement maigre peut très bien faire de la tachycardie sous l'effet blouse blanche, comme il peut faire de la tachycardie pour autre chose), et notamment des examens biologiques.
De même, la dyspnée du gros fumeur peut très bien être juste parce que c'est un gros fumeur comme ça peut être parce que le tabagisme important et de longue durée lui aura créé une maladie (cardiaque ou pulmonaire).

En fait, une maigreur et une dyspnée ne veulent rien dire en tant que tel. Par contre, ils peuvent être des signaux d'alarme que quelque chose ne va pas.
Me concernant, l'hiver dernier, j'avais une très grosse dyspnée accompagnée de douleurs comme des aiguilles au niveau du coeur, je ne pouvais pas me trainer jusqu'à la salle de bains depuis ma chambre sans être aussi essoufflée que si j'avais couru un marathon (et un marathon, c'est 42km et des poussières) à la vitesse d'un sprint et sans être également percluse de douleurs. Ma généraliste m'a envoyée chez une cardiologue qui avait, à l'époque, diagnostiqué une péricardite sèche et mise sous grosse dose d'aspirine + repos absolu (l'effort aggravait mon état).
De plus, pour ma généraliste, une dyspnée chez une personne jeune (j'ai 23 ans, ce qui n'est pas un age canonique ! ;-) ) qui n'a, au départ, aucun problème cardiaque et/ou respiratoire n'est jamais normal et la cause doit être recherchée. Bien sur, un asthmatique avec une dyspnée à l'effort ne va pas forcément se faire enlever son permis (puisque l'essoufflement peut être le symptôme de l'asthme)...
Et les causes d'essoufflement sont multiples, depuis la banale carence en fer jusqu'à l'insuffisance cardiaque/respiratoire, en passant par l'asthme, la péricardite et tout un tas d'autres choses....


C'est pour ça que je pense que toi et le médecin avez tous les deux raisons....
0
DCI
Messages postés
81133
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 mai 2022
35 774 > Giulia
29 nov. 2009 à 15:51
...Mais pas forcément pour les mêmes raisons !

La mission des médecins des commissions permis de conduire reste limitée à juger des aptitudes à la conduite automobile... Point final !

Ce qui ne les dispense pas (du mois pour certains mais pas pour tous...) d'inciter à approfondir certains détails...

Quant à savoir les raisons pour lesquelles un sujet est un dyspnéique ou avec une IMC basse...C'est le rôle du médecin traitant, comme tu le soulignes dans ton post.


0
Giulia > DCI
Messages postés
81133
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 mai 2022

29 nov. 2009 à 16:03
Oui certes, les médecins de commission jugent l'aptitude à la conduite d'un véhicule terrestre à moteur. Sur ce point, on est d'accord.
Mais si tu as une dyspnée parce que tu as une insuffisance cardiaque de stade V ou une cardiomyopathie, ils ne peuvent pas t'accorder l'aptitude (ça fait partie des contre-indications absolues à la conduite, c'est l'arrêté du 21/12/2005 qui le dit). Or, dans ces deux maladies, tu as de la dyspnée comme symptôme.
Par contre, si la dyspnée est due à une carence en fer pour cause de règles abondantes, ce n'est pas une contre-indication à la conduite.
Donc, il y a dyspnée et dyspnée.
Donc, si tu vas en commission et qu'ils voient que tu es essoufflé(e) ou bien que tu réponds "oui" s'ils te posent la question, pour certaines commissions, ils te mettent inapte d'emblée en attendant des investigations plus poussées (du déjà vu et entendu) et pour d'autres, ils t'envoient voir un ou plusieurs spécialistes agréés pour pousser les investigations afin d'évaluer le risque (et ça, si je peux l'éviter, ce sera mieux).
Car pour la plupart des pathologies, c'est du cas par cas, par exemple pour l'asthme, les arythmies (tachycardies, bradycardies, extrasystoles et autres....), en fonction de l'état du patient et du traitement. Car pour les extrasystoles (un type d'arythmie), par exemple, ça peut être tout à fait banal comme ça peut signer quelque chose de grave, et ça, seul un spécialiste (ici, un cardiologue) peut véritablement dire de quoi il en retourne.

Donc, encore une fois, tu n'as pas tort, mais le médecin n'a pas tort non plus ;-)
0
DCI
Messages postés
81133
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 mai 2022
35 774 > Giulia
29 nov. 2009 à 16:10
Re-

Bon, on ne va pas y passer la journée... ;o)

Je te signale tout de même qu'avec une insuffisance cardiaque stade V ou une cardiomyopathie dilatée limite greffe, tu aurais beaucoup de mal à te déplacer jusque chez le toubib.

Et à supposer que tu te déplaces il te demanderait les raisons pour lesquelles tu as des tuyaux dans le nez branchés à un obus d'oxygène sur roulettes...

Mais, au demeurant, je salue bien bas ton argumentation très documentée et sans aucune faille...

Avec toi, ton toubib n'à pas intérêt à se planter... !

0