Visite médicale TDAH pour permis de conduire [Résolu]

Signaler
-
 Giulia -
Bonjour,
Je vais devoir passer en visite médicale pour le permis, non pas parce que j'ai bu de l'alcool mais parce que j'ai un TDAH (ou hyperactivité, la même maladie que chez les enfants et également soignée à la Ritaline) + une surdité unilatérale (= d'un coté) préverbale (= apparue avant 18 mois-2 ans, soit l'age où un enfant parle, le contraire étant postverbale).

Le hic, c'est que suite à un très gros coup de stress, j'ai perdu du poids, ce qui fait que je suis en dessous d'un poids santé (d'ailleurs, le médecin qui me suit à l'hôpital m'a demandé de grossir).
Du coup, je suis plus facilement essoufflée (bon, pas non plus comme quand j'ai eu une péricardite, où même me trainer à la cuisine/au salon/dans la salle de bains était quasiment mission impossible tellement j'étais essoufflée et tellement j'avais mal) et je me refroidis plus facilement.
J'ai entendu dire que les médecins généralistes en commission médicale primaire sont très stricts avec l'essoufflement.
=> Est-ce vrai ?

De même, est-ce également vrai qu'ils sont stricts sur le rapport taille-poids (le fameux IMC, Indice de Masse Corporelle) ?



J'avoue que cette visite ne me rassure pas du tout depuis mon diagnostic de TDAH.....




Merci d'avance de vos réponses et des précisions

2 réponses

Messages postés
73906
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
21 mai 2020
20 102
Bonjour,

En principe, l'IMC ou un degré d'essoufflement modéré ne sont pas un obstacle par rapport à la validation du permis de conduire.

Une surdité unilatérale n'est pas considérée comme une inaptitude à la conduite automobile.

Pour la TDAH, je n'ai pas de réponse...


Merci de ta réponse :D

Concernant le TDAH, il est vrai que c'est très difficile d'obtenir des infos précises et fiables, même l'association de patients pour cette pathologie est incapable de me le dire....

Pour la surdité unilatérale, je n'avais pas eu de problèmes lors de ma visite en 2004 (mais peut-être aussi parce que j'étais en 1ère L Langues (Anglais, Italien et Grec Moderne).... Enfin, là n'est pas l'important).

Ta réponse concernant l'IMC et l'essoufflement me surprend un peu, mais peut-etre que ce que m'a dit le médecin est spécifique à là où j'habite pour l'essoufflement et le fait que le TDAH est soigné en psychiatrie pour l'IMC (car un IMC trop haut ou trop bas peut inciter un psychiatre à rechercher un trouble du comportement alimentaire : anorexie mentale, boulimie vomitive, hyperphagie.... Quant à l'essoufflement, ça peut cacher beaucoup de choses, d'une simple carence en fer à une insuffisance cardiaque et/ou respiratoire, en passant par de l'asthme ou une péricardite....).

Donc je pense que le médecin et toi avez raison :-D
>
Messages postés
73906
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
21 mai 2020

Oui certes, les médecins de commission jugent l'aptitude à la conduite d'un véhicule terrestre à moteur. Sur ce point, on est d'accord.
Mais si tu as une dyspnée parce que tu as une insuffisance cardiaque de stade V ou une cardiomyopathie, ils ne peuvent pas t'accorder l'aptitude (ça fait partie des contre-indications absolues à la conduite, c'est l'arrêté du 21/12/2005 qui le dit). Or, dans ces deux maladies, tu as de la dyspnée comme symptôme.
Par contre, si la dyspnée est due à une carence en fer pour cause de règles abondantes, ce n'est pas une contre-indication à la conduite.
Donc, il y a dyspnée et dyspnée.
Donc, si tu vas en commission et qu'ils voient que tu es essoufflé(e) ou bien que tu réponds "oui" s'ils te posent la question, pour certaines commissions, ils te mettent inapte d'emblée en attendant des investigations plus poussées (du déjà vu et entendu) et pour d'autres, ils t'envoient voir un ou plusieurs spécialistes agréés pour pousser les investigations afin d'évaluer le risque (et ça, si je peux l'éviter, ce sera mieux).
Car pour la plupart des pathologies, c'est du cas par cas, par exemple pour l'asthme, les arythmies (tachycardies, bradycardies, extrasystoles et autres....), en fonction de l'état du patient et du traitement. Car pour les extrasystoles (un type d'arythmie), par exemple, ça peut être tout à fait banal comme ça peut signer quelque chose de grave, et ça, seul un spécialiste (ici, un cardiologue) peut véritablement dire de quoi il en retourne.

Donc, encore une fois, tu n'as pas tort, mais le médecin n'a pas tort non plus ;-)
Messages postés
73906
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
21 mai 2020
20 102 > Giulia
Re-

Bon, on ne va pas y passer la journée... ;o)

Je te signale tout de même qu'avec une insuffisance cardiaque stade V ou une cardiomyopathie dilatée limite greffe, tu aurais beaucoup de mal à te déplacer jusque chez le toubib.

Et à supposer que tu te déplaces il te demanderait les raisons pour lesquelles tu as des tuyaux dans le nez branchés à un obus d'oxygène sur roulettes...

Mais, au demeurant, je salue bien bas ton argumentation très documentée et sans aucune faille...

Avec toi, ton toubib n'à pas intérêt à se planter... !

>
Messages postés
73906
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
21 mai 2020

LOL
Euh, je te rassure, ma généraliste s'est déjà plantée dans sa vie, mais heureusement, elle accepte de commettre des erreurs et fait en sorte de ne pas les renouveler. Car aucun être humain, médecin ou autre, ne se plante jamais ! ;-)
Mon ORL aussi, mais encore une fois, il accepte quand il se plante et fait en sorte de ne pas renouveler ses erreurs (comme je l'ai dit, j'ai un souci de surdité, donc suivi en ORL. Et ça fait 6 ans et des poussières que j'ai le même ORL (si on ne compte pas les 3 ans avec son prédécesseur, parti à la retraite et qui a cédé sa place à mon ORL actuel et son associée), donc si c'était un abruti, j'aurais changé d'ORL depuis longtemps !).
Avec les médecins qui me suivent (généraliste et ORL, j'espère qu'avec ma psy, ce sera la même chose sur la durée), je me sens partenaire de ma santé, j'apprends à me prendre en charge (remarque, à 23 ans, ça fait déjà 20 ans et des gamelles que je fréquente les médecins) et eux me disent quand je peux gérer seule et quand consulter. Bref, nous travaillons main dans la main, et c'est la clé pour bien se soigner.
Il m'est arrivée d'avoir des malentendus avec mon ORL, des incompréhensions, des petites crises, mais ceci n'a jamais altéré la confiance mutuelle entre lui et moi. Idem pour ma généraliste.

Certes, pour l'insuffisance cardiaque stade V et la cardiomyopathie, j'ai poussé le bouchon, je le reconnais, mais j'ai pris des exemples extrêmes pour que l'on comprenne le raisonnement....
Messages postés
73906
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
21 mai 2020
20 102 > Giulia
... J'avais compris...!

Tous ces domaines font partis de mes occupations quotidiennes... ;o)




>
Messages postés
73906
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
21 mai 2020

Le médecin enseigne au patient et le patient enseigne au médecin :o)