Problème cérébral ; possibilité de tumeur.

[Fermé]
Signaler
-
Messages postés
78083
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
30 juillet 2021
-
Bonjour,

Je me nomme Maelenn. J'ai seize ans et demi.
Je suis atteinte de fibromyalgie depuis une dizaine d'années. Elle a rongé ma vie. Nombre de fois j'ai voulu mourir !
On me dit souvent que je suis une jeune femme brillante, très intelligente, originale, imaginative, douée... J'avais aussi une mémoire extraordinaire. Tout me souriait, j'aurais dû avoir une vie magnifique. Maintenant, je devrais être descolarisée depuis plusieurs années, mais non. Je suis presque amnésique. Même la semaine dernière est vide de souvenirs tangibles. Je devrais être en fauteuil roulant. mais non. J'ai apparement énormément de ressources mentales. Ceci dit, je ne me souviens pas d'avoir vécu sans douleurs. Ca aide. Le fait que je doive lutter seule car aucun de mes deux parents (séparés) ne s'en soucient, et mon médecin, celui de mon père est un abruti, incapable, vendu à mon père, aussi.

Et voilà qu'il arrive un nouveau fléau dans ma vie.

Cela faisait environ un mois que j'avais de plus en plus de problèmes d'absences, d'équilibre, de concentration, de maux de tête... Puis paf. Deux évanouissements en moins d'une semaine. Le premier assise dans les escaliers, j'ai repris connaissance seule au bout d'une demi-heure. La deuxième fois, j'étais dans les ascenseurs et rebelote. On m'a trouvé et réveillé au bout d'une heure. Combien de temps je serais restée inconsciente sinon ?

Les évanouissements sont justes précédés de la tête qui tourne horriblement. Puis c'est le noir. Je me réveille très subitement aussi. Ensuite, j'ai d'énormes maux de tête, douleur diffuse dans toute la tête, sauf à partir des tempes où ça fait horriblement mal, encore plus lorsqu'on appuie, et se propage vers l'arrière de la tête et vers la mâchoire. Etat comateux, complètement dans les vapes. Grande faiblesse, douleur accrue dans les membres, difficultés à parler et articuler, etc.

J'ai déjà passé un ou deux examens, d'où il en est ressorti que c'était le cerveau qui était en cause (ce que j'avais deviné seule, mais bon). Se pourrait-il qu'il s'agisse d'une tumeur ? Si non, de quoi d'autre ?
Mon instinct qui jusqu'à présent a toujours été d'une exactitude sans faille me souffle ma mort prochaine. J'avais de toute façon l'intention de mourir avant la vingtaine. Mais j'aimerais toutefois en avoir la confirmation, ou non, et peut-être aussi le délai que j'ai.

Merci d'avance.

5 réponses

Messages postés
40669
Date d'inscription
jeudi 1 novembre 2007
Statut
Modérateur
Dernière intervention
1 mars 2021
230
On dirait un dialogue de sourd, tu ne souffres pas de cette maladie aussi ?
3
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine 25507 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Messages postés
78083
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
30 juillet 2021
31 308
Bonjour,

"Je suis atteinte de fibromyalgie depuis une dizaine d'années..."

Sur le plan mondial, il n'a jamais été décrit de cas de fibromyalgie chez un enfant de 6/7 ans...
Où es tu allé chercher ce diagnostic ??

"J'ai déjà passé un ou deux examens, d'où il en est ressorti que c'était le cerveau qui était en cause "
Peux tu préciser l'avis ou le diagnostic du ou des médecins sur ce problème de cerveau ?

"J'avais de toute façon l'intention de mourir avant la vingtaine"

Et mourir de quoi ?

Tu m'as l'air d'être surtout une jeune personne très imaginative et un brin théâtrale...

Nous serions très intéressé par les avis médicaux que tu as pu obtenir sur ton cas (car tu as du en obtenir, tu le dis toi même). Après, nous aurons peut être les idées un peu plus claires et, peut être, pourrons nous t'apporter quelques réponses.






Sur le plan mondial, il n'a jamais été décrit de cas de fibromyalgie chez un enfant de 6/7 ans...
Où es tu allé chercher ce diagnostic ??


Par les médecins, très cher. Et mes souvenirs le confirment.

Peux tu préciser l'avis ou le diagnostic du ou des médecins sur ce problème de cerveau ?

Figure-toi que je ne retiens pas leur jargon médical inconnu. Ce que j'ai seulement retenu, c'est que ça n'était rien d'autre.

Et mourir de quoi ?

As-tu envie à 20 ans de n'être capable de rien ? D'avoir quelqu'un pour te nourrir, pour te laver, pour t'habiller ? Tout cela à cause de douleurs intolérables ? Je n'ai pas envie de voir l'homme que j'aime réduit à être mon infirmier. Et je n'ai pas envie d'être réduite à ça. C'est ce qui m'attend. Donc, la réponse à ta question est le suicide, comme cela aurait du être évident.

Tu m'as l'air d'être surtout une jeune personne très imaginative et un brin théâtrale...

C'est ce qu'on me dit souvent... Et toi, tu m'as l'air d'être légèrement obtus. Ce n'est pas nécessairement une insulte.

PS : Deux autres évanouissements hier et un autre aujourd'hui...
Messages postés
78083
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
30 juillet 2021
31 308 > Asari
Bonjour,

Pas nécessairement une insulte... Mais pas loin...! Je te rappelle que j'ai été courtois.

De plus tu ne réponds à aucune de mes questions. A ton âge déjà bien avancé et avec ton esprit brillant et intelligent, il est tout de même étonnant que tu ne connaisses pas mieux ton CV. Sans oublier ton "extraordinaire mémoire..."

"Mon instinct qui jusqu'à présent a toujours été d'une exactitude sans faille me souffle ma mort prochaine..."

Apparemment, tu ne fais plus confiance à qui que ce soit sur le plan médical, te fiant à tes propres jugements et à rien d'autre.

Donc, nous n'avons plus qu'à attendre ta fin...




Pas nécessairement une insulte... Mais pas loin...! Je te rappelle que j'ai été courtois.

Chacun a son point de vue.

De plus tu ne réponds à aucune de mes questions. A ton âge déjà bien avancé et avec ton esprit brillant et intelligent, il est tout de même étonnant que tu ne connaisses pas mieux ton CV. Sans oublier ton "extraordinaire mémoire..."

Ma mémoire a disparu avec la fibromyalgie, et encore plus depuis un mois de ces symptômes inquiétants. De plus, on ne me tient soigneusement pas au courant de tout ce qui me concernerait.

"Mon instinct qui jusqu'à présent a toujours été d'une exactitude sans faille me souffle ma mort prochaine..."

Apparemment, tu ne fais plus confiance à qui que ce soit sur le plan médical, te fiant à tes propres jugements et à rien d'autre.


Je n'ai pas dit ça. Mon instinct, lui, ne m'a jamais trompé. Le médecin de mon père, j'ai eu trop affaire à lui pour lui faire confiance.

En passant, je suis venue chercher des réponses et non des questions ou la bagarre, monsieur le sceptique...
Messages postés
78083
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
30 juillet 2021
31 308
Re-

A la façon dont tu présentes les choses....

Et dont tu réponds aux questions légitimes qui te sont posées...

ET si l'on tient compte de toutes tes contradictions...

Je ne penses pas que tu ais beaucoup d'intervenants...

...Sceptiques ou pas.



Détrompe-toi, ; c'est ta façon d'écrire qui m'a dressé contre toi. Pas les questions.
Messages postés
78083
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
30 juillet 2021
31 308
Discussion qui tourne en rond...

Contexte indéchiffrable...

Inutile d'aller plus loin...