J'ai peur du regard des autres et de moi

Résolu
Anonyme - Modifié le 26 févr. 2023 à 08:19
Andy31200 Messages postés 147152 Date d'inscription mardi 1 octobre 2013 Statut Modérateur Dernière intervention 5 novembre 2023 - 26 févr. 2023 à 09:51

Bonjour,

J'ai 17 ans et je vais passer mon bac cette année. Je suis quelqu'un de très peu organisée voire pas du tout, je n'arrive pas à me concentrer en cours ou chez moi et quand je dois commencer à réviser, je fais un blocage et je fais tout pour ne pas le faire. Par exemple, je range ma chambre et je sais que cela s'appelle de la procrastination mais rien à y faire mon cerveau ne réfléchit plus et n'est plus lucide, je me pose des questions qu'à la fin de ma journée. Ce qui m'amène à faire mes devoirs à la dernière minute.

Et cela depuis que je suis toute petite, mais je n'en peux plus de cette situation car cela a affecté mes relations sociales. Je suis dans la même classe que mes amies du collège et je déteste travailler avec elles car je me sens impuissante pour rendre mon travail à temps. Une de mes amies a commencé à s'énerver et à me rabaisser de façon détournée et maintenant, je n'ose plus lui parler de peur d'être jugée et rejetée. J'ai peur d'aller en cours, je suis dans un lycée privé catholique et c'est très oppressant le jugement permanent des autres. J'ai même fini par supprimer tous mes messages avec mes amies et à effacer les choses que je partageais sur les réseaux avec ma meilleure amie (ce n'est pas celle dont je parle plus haut). J'ai une envie extrême et insoutenable de les virer de ma vie, comme si elles n'ont jamais été mes amies, comme si je ne ressentais plus rien envers elles.

De plus, parfois je me dis que si je commence à travailler tôt, je vais tout oublier. D'ailleurs, j'ai des notes plus mauvaises quand je travaille que quand je ne travaille pas. Lors des contrôles, je ne ressens aucun stress que c'en est perturbant, et chez moi, je travaille lentement, tellement lentement que c'est pour ça aussi que je ne veux pas travailler. Même dans ce commentaire, je m'éparpille, je n'arrive pas à organiser mes pensées.

Pour finir, je suis accro aux écrans, je n'arrive plus à m'en passer. Je précise que je n'ai pas t*ktok ni instagram sur mon téléphone, je n'ai aucun jeu pour éviter d'y être dessus mais mes mains n'arrêtent pas de chercher mon téléphone pour ne rien faire et mes yeux se posent toujours sur mon ordinateur. Et je me dis que c'est de ma faute si je n'arrive pas à travailler, et je sens pitoyable et en même temps je n'arrive pas à me bouger pour changer. Je conclue par le fait que je fuis toujours quand j'ai un problème, et je me cache.

Merci d'avoir lu,

.

4 réponses

Andy31200 Messages postés 147152 Date d'inscription mardi 1 octobre 2013 Statut Modérateur Dernière intervention 5 novembre 2023 27 490
26 févr. 2023 à 09:51

Mais de rien et repasse donner de tes nouvelles ou si autre question


J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte

1
Andy31200 Messages postés 147152 Date d'inscription mardi 1 octobre 2013 Statut Modérateur Dernière intervention 5 novembre 2023 27 490
26 févr. 2023 à 08:25

Bonjour et bienvenue sur ce forum

Ça va être un peu long mais pour être complet je vais te proposer trois choses ;
-Le mieux : Il faudrait absolument consulter un professionnel, le mieux serait un médecin psychiatre en première intention..
Tu peux prendre RDV chez un psychiatre en libéral  consultation de 50,20 €   remboursée
Tu peux aussi prendre RDV dans un CMP ( Centre Médico Psychologique ) proche de ton domicile, service public, gratuité des soins, Il y a là des équipes pluri disciplinaires, psychiatres, psychologues, infirmiers(es) psychiatriques, assistante sociales etc..., mais les délais peuvent être longs selon la région.   .
https://www.annuaire-inverse-france.com/e635-centre-medico-psychologique

Si cela te semble difficile, . je te propose d'aller parler de tout ceci dans une "maison des adolescents "( reçoivent les jeunes de 11 et jusqu'à 25 ans pour certaines) en souhaitant qu'il y en ait une près de chez toi, tu y rencontreras des professionnels compétents dans ce type de problèmes, neutres, bienveillants et ils pourront t'écouter, t' aider, te conseiller voire t'orienter vers un pédo psychiatre ( médecin psychiatre de la naissance jusqu'à 16 ans ).
C'est anonyme et gratuit, clique sur ton département « :
https://www.filsantejeunes.com/carte_mda

-Rien ne peut remplacer un entretien de vive voix et en tête à tête mais tu peux en discuter sur un site qui est à la disposition des jeunes de 12 à 25 ans et où tu auras la possibilité de t' informer, d'échanger, de poser des questions, de partager tes préoccupations.
C'est ici :
https://www.filsantejeunes.com/
Ils proposent des forums de discussion et de chat.
Il y a aussi moyen d'échanger par mail et même par téléphone avec des professionnel(le)s de la santé qui connaissent bien les problèmes et les préoccupations des ados et jeunes adultes.
Santé-Médecine n'offre pas ces moyens car un forum à ses limites.
N'hésite donc pas et inscrit-toi sur ce site sérieux et de confiance  qui est également anonyme et gratuit


J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte

0
Utilisateur anonyme
26 févr. 2023 à 09:17

Merci beaucoup pour votre réponse, le fait de parler m'a permis aussi de mieux voir dans l'ensemble mes problèmes. J'irai voir ces sites mais je suis déjà suivie par une psychologue depuis près de trois ans sauf qu'on ne parle pas de ce genre de choses, on parle plutôt de ma famille et de mon enfance et c'est plutôt oppressant. Je veux changer de sujets, parler de mes relations en dehors de ma famille et parler aussi de ma timidité maladive mais chaque séance ne tourne qu'autour de mes parents, surtout ma mère. C'est pour ça que je vais aller voir les sites pour être anonyme car j'ai peur de parler de vive voix aux autres. Merci encore !

0
Andy31200 Messages postés 147152 Date d'inscription mardi 1 octobre 2013 Statut Modérateur Dernière intervention 5 novembre 2023 27 490
26 févr. 2023 à 09:30

Mais de rien ...

OK tu es déjà suivie et c'est une très bonne chose

"mais chaque séance ne tourne qu'autour de mes parents, surtout ma mère."

C'est logique  car bien souvent les symptômes ont leurs origines dans la relation avec la mère mais tu peux très bien orienter la discussion vers d'autres problèmes .

Je te conseille vivement de t'en tenir à ton suivi, multiplier les prises en charge n'est pas une bonne chose, il ne faut pas s'éparpiller


J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte

0
Utilisateur anonyme
26 févr. 2023 à 09:45

Je comprends mais j'essaye d'orienter mais ça revient vers la famille. Je suis consciente que mes parents sont très strictes et leurs remarques pas très douces mais les parents ne sont pas parfaits et j'ai déjà montré à la psy que mes problèmes avec eux sont, on va dire, résolus enfin je n'ai plus de mal être à cause d'eux. Mais elle arrive toujours à me montrer un mauvais côté d'eux, je ne veux voir que du positif dans les gens et ça me dérange. J'essaierai toutefois d'en reparler avec elle même si mon suivi a été brusquement arrêté à cause d'un décès dans sa famille. Merci d'avoir pris le temps de répondre

0