Complications kyste sacro-coccygien/kyste pilonidal

Ley1313 Messages postés 2 Date d'inscription samedi 17 décembre 2022 Statut Membre Dernière intervention 20 décembre 2022 - 17 déc. 2022 à 14:01
Ley1313 Messages postés 2 Date d'inscription samedi 17 décembre 2022 Statut Membre Dernière intervention 20 décembre 2022 - 20 déc. 2022 à 19:32

Je sais qu'il existe beaucoup de choses à ce sujet, et si j'avais eu la réponse que je cherchais, je n'aurais pas posé la question. 

J'aimerais aussi dire qu'il ne faut pas avoir peur, pas attendre, plus tôt c'est fait, moins vous rencontrerez de difficultés durant la convalescence. 

Pour contextualiser, 

J'ai eu mon kyste il y a 4 ans et je n'avais jamais osé sauté le pas justement à cause des fortes probabilités de récidive qui me faisait bien trop peur. Je me disais que c'était largement supportable et je m'étais faite à l'idée que j'allais devoir vivre avec. En 4 ans il a dû se vider une bonne dizaine de fois, je ne pouvais être assise longtemps ou dormir sur le dos, j'ai développé plein de technique pour minimiser l'handicap.. jusqu'à août 2022. J'ai réalisé beaucoup d'efforts physiques en peu de temps et le kyste ne s'était jamais autant rempli. Je peinais à seulement me déplacer, j'ai donc dû me rendre aux urgences et suis restée 4h debout, mais cela n'avait servit strictement à rien, je suis rentrée chez moi avec une ordonnance où on m'a prescrit seulement des dolipranes.. Le lendemain je vais donc me rendre aux médecins urgentistes où il me prescrit aussi des dolipranes, une pommade et un antibiotique.

48h après, le kyst s'est explosé au réveil, j'ai dû demander à mon coloc, qui ne craignait pas ce genre de chose, de m'aider et il l'a complètement vidé jusqu'à qu'il en sorte du sang, pendant que je me tordais de douleur (littéralement). Le pire était passé mais j'étais dans l'incapacité de seulement bouger tellement je souffrais. On a donc appelé les pompiers et j'ai du rassembler le peu de force que j'avais pour descendre mes escaliers, sur le chemins des urgences, allongée sur le brancard, les dos d'âne étaient mes pires ennemis..

De retour là bas à peine 48h après, rien de nouveau on ne peut rien faire pour moi, mais cette fois on me donne le numéro d'un chirurgien qui connaît bien le problème.. Pas de surprise nous sommes en août et il n'y a peu, voir pas de disponibilité à cette période. Je rentre chez moi en bus, la douleur s'était heureusement, peu à peu estompée.

Nous sommes en octobre (donc environs deux mois après cette péripétie) et je décide enfin de prendre rendez vous chez un chirurgien spécialisé dans le domaine, il m'explique ce que je savais déjà (je m'étais renseignée de partout) et me donne la date de l'opération qui aura lieu en ambulatoire.

Opération faite, dans la chambre je ressens une gêne, mais aucune douleur bizarrement, je n'ai aucun problème à aller au toilette ou à me lever. La plaie n'est pas très grande, je dirais une balle de golf. De retour chez moi, je trouvais ça étonnant de ne ressentir aucune douleur, même pendant les soins infirmiers et le changement de mèche. Je prends les médicaments pour la douleur (lamaline) mais je pouvais m'en passer donc j'en prenais que 2/4 pendant ces quelques jours. Je fais ce qu'on me dit de faire, je me lave la plaie avec de la bétadine 10 minutes avant, sans aucune difficultés ou douleur, j'ai mal partout à force d'être allongé sur les côtés, sauf sur la plaie.. Je marche et vais au toilette sans problèmes..

Cela dur pendant encore 3 jours, jusqu'à ce mercredi, 

Au réveil douleur de comme si on me tirait sur la peau à l'endroit de la plaie, c'est extrêmement douloureux, l'infirmier m'annonce que c'est un point qui a un peu lâché. Super c'était trop beau pour être vrai de toute façon, mon moral commence à flencher jusqu'ici je me disais que à contrario de tout ce que je lisais de négatif sur la convalescence, moi ça se passe super bien pour le moment.. Au final ça s'avère être aussi compliqué que prévu, rien de rassurant.. Je mange correctement et je suis accompagnée donc je fais le strict minimum en déplacement, maintenant je me réveille j'ai l'impression que de l'eau sort de la plaie, on m'a dit que c'était normal que ça suinte, aujourd'hui comme tout les autres jours je vais à la douche pour laver la plaie et l'infirmière m'informe que de l'eau s'est remplit dans la plaît, je me demande comment j'ai pu, si c'est moi qui suit à l'origine ou pas, j'en sais rien. Elle m'a donc dit de ne plus me laver avant qu'elle vienne.

Ma question et est ce que c'est grave qu'il y ai apparemment de l'eau dans la plaie ? Est ce qu'il faut que je vois un docteur pour voir si tout va bien ?

J'ai très peur que ça se passe mal, c'est énormément éprouvant de ne rien pouvoir faire de ses journées alors si en plus il n'y aucun résultat.. Ça me déprime 

A voir également:

1 réponse

Ley1313 Messages postés 2 Date d'inscription samedi 17 décembre 2022 Statut Membre Dernière intervention 20 décembre 2022
20 déc. 2022 à 19:32

Update plus d'eau mais déjà bientôt deux semaine et toujours pas d'amélioration au niveau de la douleur 

0