Relation toxique avec ma mère, aidez moi

Signaler
Messages postés
7
Date d'inscription
dimanche 24 octobre 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
1 décembre 2021
-
Messages postés
37966
Date d'inscription
vendredi 21 décembre 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
2 décembre 2021
-
Bonsoir, je ne sais pas par où je vais bien pouvoir commencer…mais j’ai besoin de me livrer sur ma situation et d’avoir des conseils. Je suis une jeune fille de 22 ans.

Depuis que je suis petite j’ai été conditionné et matrixé par le poids. J’avais 10 ans j’étais déjà mené de droite de gauche chez des nutritionnistes diététiciens et tout ce qui s’en suit.
Plus jeune j’étais petite et j’étais dans la courbe de croissance mais haute. J’avais pas de kilos en trop. Et j’avais ma mère qui en a fait une fixette et qui m’a traumatisé avec ça. Qui me mené chez des médecins je savais pas quoi raconter on me demandait ce que je mangeais et je disais « ce que fait maman ».

Quand j’avais 11 ans je voulais avoir un cheval c’était mon rêve. La condition c’était que je perde 10kg j’avais pas le choix sinon pas de cheval. J’me suis retrouvé à courir autour de ma maison à 11 ans parce qu’il fallait que je perdre ces kilos, sinon j’aurai pas eu ma jument.

(La famille du côté de papa a fini par intervenir, mes tatis et tontons en disant que c’était de la folie ce genre de chose et faire subir ça à un enfant).

Finalement ils m’ont offert ma jument parce que je pense qu’ils ont compris qu’on pouvait pas demander ça à un enfant pour qu’il ait quelque chose en retour.
Et même vraiment une partie de famille a tapé du poing sur la table en disant stop avec ce chantage sur le poids. Et au final ils m’ont offert ma jument.

Et bref je vois passe pleins de détails mais j’ai des réflexions, des souvenirs et des choses horribles qu’on m’a fait subir surtout venant de ma mère toute ma jeunesse. Sa vie tourné autour de moi et mes kilos.

J’étais moins belle que ma soeur parce que j’étais plus épaisse qu’elle. J’me rappelle qu’elle me disait même qu’elle voulait pas allez faire les magasins avec moi pcq elle avait honte de sortir à côté de moi parce que j’étais trop grosse et c’était la honte de sortir avec moi.

Après j’ai grandis, tant bien que mal. Mais c’était difficile, je suis partie faire mes études à mes 18 ans et je pensais pouvoir mettre un stop final à cette situation. Ça a été de pire en pire, quand je rentrais les week end c’était « tu as encore grossi », « tu dois manger vraiment mal », « tu manges combien de fois mcdo par semaine? ».

Et pendant le confinement de mars 2020, j’en ai eu marre, j’étais traumatisé des deux premières semaines de confinements chez mes parents et c’est là qu’on commencé les vrais pb. Je suis rentrée dans mon appart étudiant et j’ai décidé d’arrêter de manger.

J’ai fait des choses horribles, fin j’ai pas les mots j’me suis forcé à vomir avec des brosses à dent que j’me mettais dans la gorge, j’me mettais la tête en avant dans la cuvette et j’arrêtais de respirer pour faire venir l’envie de vomir. Ou quand ça venait pas au début, je buvais des litres d’eau et à force ça me faisait vomir de me remplir tant d’eau.

Je mangeais pas pendant des jours des fois. Et si je mangeais un truc soit j’me faisais vomir, j’avais même plus besoin de forcer ça venait seul. Ou alors j’allais faire des heures de sport à en faire des malaises pcq j’étais hyper faible pcq j’avalais rien. J’ai perdu énormément de poids en très peu de temps.

Bref personne a capté je faisais juste un « régime ». Ma mère était ravie alors que j’étais entrain de me détruire. Ils voyaient que je maigrissais à vu d’œil mais personne s’alarmait. Elle en était fière « je maigrissais ». Et bref je suis tombée dans l’anorexie mentale. Je m’interdisais tout, vous ne pouvez pas omaginer la souffrance terrible. Je comptais mes calories. Je connaissais toutes les calories de tout les aliments. Et quand on me demandait si ça allait je disais que oui c’était juste un régime. Alors que j’étais faible et que j’ai fais plusieurs fois des malaises. Dont un dans la douche et je suis tombée raide par terre. J’ai du me forcé à manger un carré de sucre après.

Bref donc j’avais maigri mais j’me détestais toujours autant… j’me voyais toujours énorme, je fuyais les miroirs, une période horrible de ma vie. Ça a duré pendant 6 mois, jusqu’à septembre la rentrée je dirais.

Dès qu’on me demandait pour allez manger à tel ou tel endroit toujours je mentais, c’était impossible je me l’interdisais. Mais personne s’est jamais soucié. Jamais personne. Je maigrissais aux yeux de ma mère donc tout allait bien. Mes copines s’inquiétait mais j’arrivais à dire « je fais un régime je me prends en main pas de soucis » et tous le monde y croyait.

Je dormais constamment pour passer l’envie de manger. J’ai commencé à faire des crises d’hyperfagie. Je pouvais manger 1 à 2kg de nourriture et vomir direct derrière. Je mangeais salé sucré tt ce qui pouvait passer y passer. Je vous raconte pas la note des courses par semaine…

Puis évidemment que cela n’a pas tenu. J’ai finalement repris le double aujourd’hui 1 ans plus tard.

Et les reproches ont recommencé venant de ma mère.

Mais des trucs tellement désobligeant surtout venant d’une maman… Elle venait me voir après des repas de famille (Noël, Pâques…) et me disait « un tel est venu me dire que tu avais grossis », « Manon tes cuisses », « manon je comprends pas ta soeur est pas comme ça », « manon fait qq chose pour ton poids je t’en supplie », « manon c’est sur tu dois manger à d’autres moments que dans les repas », « dans ta chambre le soir tu dois manger » alors que rien de tout ça. Je me voyais grossir rien qu’en mangeant un peu j’aurai pas risqué de manger plus. J’avais une phobie de manger et je l’ai toujours aujourd’hui…
Ma grand mère (mère de ma mère) n’arrange rien…avec comme seul souhait avant sa mort je cite « que je te vois un jour dans ma vie maigre ». Triste d’entendre ça dans la bouche de notre grand mère de 78 ans..

Que des remarques…et je suis entrain d’écrire j’ai les larmes aux yeux. Être rabaissée de la sorte par sa maman c’est horrible. J’étais matrixé et j’étais même plus moi à ses yeux, que des kilos aux yeux de ma mère. Elle a été jusqu’à me dire d’allez me faire opérer et j’ai finit par y croire.

J’me rappelle être allez voir mon médecin et il s’était mît les mains sur la tête. J’ai ni le poids ni l’âge ni des problèmes de santé pour me faire opérer. D’après ma mère il le fallait. Parce que c’était grave ces kilos.

Bref c’est devenu obsessionnel chez ma mère et ça l’est toujours même si elle sait parfaitement que ça me fait souffrir mais elle préfère toujours remuer le couteau dans la plaie.

Mais encore et toujours aujourd’hui elle me pointe du doigt avec des choses tellement banales mais que moi je remarque. Par exemple au dernier repas de famille je sais plus quand c’était, elle a demandé à chaque personne s’ils voulaient se resservir et à moi non. Personne ne l’à remarqué, mais moi oui. Pourtant je voulais pas me resservir, mais c’est juste l’action. Tu me pointes du doigts ouvertement.

Pareil pour les desserts. Elle a donné à tt le monde sauf à moi. Elle m’a pas demandé. J’en voulais pas, je suis pas très sucré et j’aime très peu de gâteaux de dessert…mais c’est tellement humiliant parce que je l’ai remarqué qu’elle a fait le tour de la table en demandant mais moi elle m’a sauté.

BREF donc ça c’est le gros résumé de ma vie…

J’ai développé depuis quelque mois une hypocondrie massive : crise cardiaque, infarctus, avc, dissection aortique, rupture d’anévrisme…j’ai été soigné par une thérapeute car ce n’était plus vivable, javais l’impression de mourrir tous les jours. D’après elles ce n’étaient que
des angoisses, qui se sont placé sur mon corps puisque je suis que des kilos aux yeux de ma mère et que c’est la chose qui me lie avec elle et qu’elle, elle déteste chez moi.

Pour la thérapeute il faut que je m’éloigne énormément de ma mère car si j’en suis là ajd c’est en partie sa faute.

Ma mère a son âge elle fait des régimes continuellement toute sa vie. Le problème de poids qui était le sien à la base elle l’a mit sur moi, depuis petite et m’a traumatisé avec ça et encore aujourd’hui. Y’a qq jour elle m’à fait me changer de tenue parce que, je pouvais pas « porter ce que je portais ». Pour porter cette tenue elle jugeait qu’il fallait être mince.

J’ai recommencé un régime il y a quelques semaines, de nouveau j’ai arrêté de manger et j’ai été hospitalisé pour une colique néphrétique. Quand j’étais hospitalisé personne est venu ni me voir ni me récupérer ni rien. Ma mère je l’avais eu au téléphone et au lieu de s’inquiéter de pourquoi j’ai fait cette colique néphrétique, elle m’a dit c’est bien tu recommences un régime je suis fière de toi.
Et donc dans ma tête j’ai pas réussi à allez au bout freiner par les médecins et la colique, j’ai pas pu devenir squelettique donc c’est un échec. Encore une histoire de corps et de poids.

Et elle passe par la culpabilité sur mon poids constamment..je n’en peux plus j’aimerai tant avoir des avis extérieurs. J’arrive à un stade où je n’ose plus rentrer le week end car je me prends des réflexions elle me regarde quand on est à table, elle regarde mon corps avec un dégoût atroce…elle a regardé mon profil Instagram ce soir et m’a dit « tu devrais plutôt prendre ton corps en photo pour le publier tu verrais les commentaires ». C’est si désobligeant et ça fait si mal au coeur….
Merci à ceux qui m’auront lu…

3 réponses

Messages postés
37966
Date d'inscription
vendredi 21 décembre 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
2 décembre 2021
27 115
Tu n’as pas encore consulté un psy pour t’aider ?
Indispensable, tu le sais bien non?
Messages postés
7
Date d'inscription
dimanche 24 octobre 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
1 décembre 2021

J’ai consulté une thérapeute qui m’a fait une thérapie pour mes crises d’angoisses liées à l’hypocondrie que j’ai développé
Messages postés
37966
Date d'inscription
vendredi 21 décembre 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
2 décembre 2021
27 115 >
Messages postés
7
Date d'inscription
dimanche 24 octobre 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
1 décembre 2021

Rassure nous : tu as bien parlé de ta relation avec ta mère ?
Combien de temps à duré cette thérapie ?
Messages postés
7
Date d'inscription
dimanche 24 octobre 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
1 décembre 2021
>
Messages postés
37966
Date d'inscription
vendredi 21 décembre 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
2 décembre 2021

Oui j’en ai parlé avec elle et elle a relevé une relation plutôt toxique et il faut que je m’en éloigne…elle ne le fait pas méchamment tout ce qu’elle fait mais malheureusement ça l’est pour moi…
Ça a duré 6 mois, depuis avril 2021 jusqu’à septembre 2021. Mes crises d’hypocondrie étant presque guéries nous avons arrêtés….
Messages postés
75529
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
1 décembre 2021
9 326
Bonjour

Je viens de lire ta question juste maintenant.

Et, d'après la description de ta situation de santé, celle-ci nécessite l'aide et l'accompagnement d'un ou d'une spécialiste dans ce domaine complexe que tu arrives très bien à décrire.

Une question .... Tu dis avoir entrepris une thérapie durant 6 mois.
C'était avec quel type de professionnelle ...... ?

Une autre question : As-tu eu le bénéfice d'une rencontre avec un ou une Médecin-Psychiatre spécialisé(e) dans ce domaine des TCA (Troubles des Conduites (ou Comportements) Alimentaires) ?

..................................................................................................
Bonne journée, bonne soirée ou bonne nuit !
begonie
Messages postés
7
Date d'inscription
dimanche 24 octobre 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
1 décembre 2021

C’était une thérapeute mais qui a géré plutôt mes crises liées à la peur de mourir constante (qui a plutôt bien marché) plutôt qu’au fond du problème réel qui est lié à ma mère.
Non je n’ai consulté personne pour les TCA car je ne sais vers qui me tourner….
Messages postés
75529
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
1 décembre 2021
9 326 >
Messages postés
7
Date d'inscription
dimanche 24 octobre 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
1 décembre 2021

Je te propose de t'inscrire sur un site sérieux à disposition des jeunes de 12 à 25 ans et où tu pourras discuter et demander conseil aux professionnel(le)s de la santé via mail ou téléphone.

Ces professionnel(le)s sauront t'orienter vers où t'adresser pour trouver un ou une spécialiste dans le domaine qui conviendra au plus proche des problèmes qui te font souffrir.

Voilà un lien pour ton information : https://www.filsantejeunes.com/tca-se-faire-aider-17896

Ton inscription tout comme tes appels adressés aux professionnel(le)s sont gratuits et confidentiels.

Volontiers ton avis à ce sujet.
Messages postés
7
Date d'inscription
dimanche 24 octobre 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
1 décembre 2021
>
Messages postés
75529
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
1 décembre 2021

Merci à vous !
Messages postés
75529
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
1 décembre 2021
9 326 >
Messages postés
7
Date d'inscription
dimanche 24 octobre 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
1 décembre 2021

De rien et

Volontiers de tes nouvelles :)
Messages postés
7
Date d'inscription
dimanche 24 octobre 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
1 décembre 2021

Bonsoir,
J’ai déclenché une hypocondrie massive du aux angoisses explicité précédemment
. Ma seule crainte et qui dure TOUTE la journée : crise cardiaque, infarctus et avc.
Ça hante mes journées, j’écoute mon poul peut être 50 fois par jours, je monte et descends des escaliers en courant plusieurs fois par jours pour m’assurer que mon coeur fonctionne bien. Mes journées sont rythmées par mes douleurs. J’ai une peur monstre de partir en vacances car je serais loin d’un potentiel hôpital par exemple.

Mais j’ai des symptômes psychosomatiques. J’ai des douleurs à gauche, mal au bras, palpitations, pointes dans le coeur et j’en passe…maux de tétés persistants.

Pour le côté AVC j’en ai tellement eu peur que j’étais arrivée à un stade où je prenais de l’aspirine tous les jours pour être sure que mon sang soit bien liquide et qu’il n’y ait pas de caillots qui se forment.

J’ai vu 2 cardiologues avec des échographies cardiaques et des électrocardiogrammes.
J’ai fait peut être 10 séjours aux urgences arrivée en tétanie en pensant à une crise cardiaque.
On ne m’a jamais rien trouvé et on m’a toujours assuré être en bonne santé. J’ai même fait un scanner de la tête…pour des maux de têtes qui ne passaient pas et je n’ai pas d’anévrisme à la tête.
On m’a fait tout pleins de prises de sangs ont m’a dosé les troponines et les d dimeres je ne sais combien de fois….
Je suis rassurée sur le moment mais le lendemain d’un examen médical ça recommence.

J’ai bientôt 23 ans, et le fait d’avoir du poids en trop m’inquiète sur le fonctionnement de mon coeur et de mes artères. J’ai une peur malade d’avc et de crise cardiaque qui m’handicape au quotidien. Cela me met dans des états seconds. Je prends des anxiolytiques pour éviter les attaques de paniques et m’apaiser un petit peu. D’après mon médecin généraliste je fais une névrose obsessionnelle mais je ne sais plus gérer la situation.


Je n’ai pas peur des maladies en général. Ni le Covid ni toutes autres sortes ni même du cancer. J’ai seulement peur de l’infarctus, d’une crise cardiaque et d’un avc. Mais aussi rupture d’anévrisme, dissection aortique…


Que faire? Car je me pourris la vie et je ne sais plus quoi faire. Je sais que ces pathologies surviennent rarement à 23 ans. Mais malheureusement cela arrive….
Messages postés
37966
Date d'inscription
vendredi 21 décembre 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
2 décembre 2021
27 115
Begonie t’a déjà proposé fin octobre de te faire aider
Pourquoi n’as tu pas encore contacté le fil santé jeune!
Si tu veux avancer il faut que tu te bouges un peu non ?
Ou alors tu ne veux pas vraiment
Pourtant cela semble urgent