Discopathie L5/S1

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
samedi 3 avril 2021
Statut
Membre
Dernière intervention
3 avril 2021
-
Messages postés
36202
Date d'inscription
vendredi 21 décembre 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
6 avril 2021
-
Bonjour, depuis 13 ans je souffre de discopathie L5/S1 et depuis deux ans on m'a diagnostiqué une discopathie L5/L4.
les médecins ne savent pas pourquoi je ne ressens parfois plus rien dans mes jambes ou pourquoi j'ai des douleurs vives et longues dans celles-ci, ils m'ont envoyé 3 fois chez les psy dans les 10 premières années de douleurs.
un médecin neurologue que j'ai rencontré il y a un an a fait un courrier à mon médecin généraliste pour dire que je souffre de sciatiques chroniques.
je suis célibataire et d'après les médecins en état d'aller travailler, donc je travaille 121 heures par mois pour vivre décemment,
l'année dernière j'ai sur les conseils du médecin du travail demandé une pension d'invalidité 1ère catégorie à la sécurité sociale, ma demande a été rejeté du fait de l'impossibilité de passer un entretien avec le médecin de la sécu à cause du covid, j'ai renouvelé ma demande cette année et j'ai obtenu une pension d'invalidité de 1ère catégorie.

je n'ai pas beaucoup travaillé dans ma vie et mon départ à la retraite à taux plein ne pourra se faire qu'à 67 ans, y arriverai-je ? c'est la grande question. sinon j'aurai une retraite d'environ 640 euros par mois.

il y a 8 ans j'ai failli mourir d'une erreur pharmaceutique, et à l'hôpital j'ai appris que les doses de monocrixo (opium) que je prenais correspondait à celles d'une personne en phase terminale de cancer; avant on me donnait de l'opium et avant des anti-douleurs qui ne me soulageait pas
personne ne peut savoir ce que l'on ressent lorsqu'on souffre jour et nuit et comme il faut bien vivre on s'oblige à travailler, conduire, jardiner, cuisiner, faire ses courses sans rien laisser paraitre mais le soir ou au repos on souffre tellement que l'on ne peut plus s'asseoir, se lever, aller aux toilettes en sortir ou même sortir de sa baignoire. il m'est arrivé de rester 30 mn par terre ou au fond de ma baignoire parce que je ne sentais plus mes jambes ou d'agripper mon bureau au travail et de serrer très fort pendant qu'une décharge genre électrique me parcourait la jambe
vous qui me comprenez et me lisez surtout donnez votre témoignage c'est vraiment important que les gens comprennent que la douleur peut rendre une personne agressive, râleuse, solitaire. et surtout faites en sorte que les mots atteignent ces personnes pour qu'elles réalisent la chance qu'elles ont de ne pas souffrir jour et nuit de douleurs neuropathiques.

1 réponse

Messages postés
36202
Date d'inscription
vendredi 21 décembre 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
6 avril 2021
21 886
As tu été suivie dans un centre anti douleur ?