Quelles méthodes pour un suicide indolore ?

Signaler
-
Messages postés
97372
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 août 2020
-
Tout d'abord, bonjour. Si vous avez lu le titre, vous avez compris quelle est ma question. Je n'ai pas besoin d'aide, de "Ça va aller, parles-en à tes proches", etc. En réalité... Cela fait un moment que je recherche des solutions sur le net, et à chaque fois je ne trouve pour réponse que de la prévention anti-suicide. J'aimerais de l'aide, des conseils, n'importe quoi... J'ai bien entendu parler du suicide au monoxyde de carbone, mais ne suis pas sûre de réussir, je n'ai pas spécialement compris comment cela fonctionnait. En fait... Je voudrais trouver une méthode indolore, mais surtout qui ne soit pas traumatisante pour les pairs (J'ai 18 ans, suis fille unique et sais que ma mère sera anéantie, alors je souhaiterais limiter les dégâts, au moins pour elle.) Retrouver un corps pendu ou aux veines déchiquetées, par exemple, c'est bien trop traumatisant pour quelqu'un. J'essaie de faire les choses bien, de réussir au moins la dernière chose que je ferai de mon vivant. J'ai même commencé à rédiger des lettres. Alors... Sincèrement, je remercie ceux/celles qui me donneront des réponses, détaillées si possible. Merci également de donner de votre temps, et désolée pour le dérangement.

6 réponses

Messages postés
97372
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 août 2020
12 886
Mais de rien et oui de par mon expérience je peux te garantir que tout peut changer pour toi et tu pourra retrouver la sérénité qui te manques

Messages postés
97372
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 août 2020
12 886
Bonjour,
Mais que se passe t il dans ta vie pour penser à une solution aussi radicale ?
Tu as quel age ?

En réalité, je mentirais si je disais que tout va mal dans ma vie. Au contraire en fait (licence 1 obtenue, situation familiale à peu près correcte, pas de harcèlement ou autre). Le problème, en fait, ce ne sont pas les éléments extérieurs. C'est moi. J'ai aujourd'hui 18 ans, et cela fait depuis le collège environ que je réalise que je ne suis pas faite pour ça, pour la vie. Mon ancien psy (vu seulement trois fois) m'avait diagnostiquée hypersensible mais ce terme englobe beaucoup de cas, alors je ne sais pas s'il faut le prendre en compte. Ça va paraître étrange, mais... Je me sens toxique pour les autres. Et cette toxicité, elle me revient en plein visage. J'ai pourtant essayé de changer. Sincèrement. J'ai essayé tout ce que j'ai pu, je me suis remise en question plusieurs fois, j'ai pris sur moi, essayé d'expliquer la situation... Et rien à faire. Dans le fond, je me dégoûte. Je n'arrive plus à vivre avec moi-même, j'ai l'impression d'être trop exigeante, trop égocentrée... Je ne voulais pas poster en ligne au début, je trouvais justement que cela faisait trop "Aidez-moi" et que d'autres avaient davantage besoin d'aide que moi. Et au final... Ça donne ça. Je ne sais pas ce que je dois faire. Je ne sais pas comment le faire. Alors partir est la seule solution que j'ai trouvée. Je vous remercie de m'avoir répondu, et vous demande pardon pour la perte de temps.
Messages postés
97372
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 août 2020
12 886
Tu ne me fais pas perdre mon temps , je suis là pour ça et tu n'as pas à en culpabiliser chose qui semble t'envahir et tu semble souffrir d'un manque de confiance en soi.
Pourquoi voyais tu un psy ? ( Médecin psychiatre ? psychologue ? )
Pourquoi avoir arrêté au bout de trois séances ?
Je vous remercie, vraiment.

J'allais voir un psychothérapeute vers l'âge de 16 ans environ (donc récemment) pour des problèmes de "cicatrices", entre guillemets. Ma mère avait trouvé une lame dans mes affaires personnelles, il ne lui en avait pas fallu davantage pour faire le lien avec les manches longues en plein été. Mais ce problème là n'est plus d'actualité. Au bout de trois séances, j'ai cessé d'aller voir ce psy. Tout simplement parce que ce n'était pas le genre de thérapie dont j'avais besoin, j'avais l'impression de totalement passer à côté du problème.

Mais très honnêtement, désormais je pense avoir frangin le stade du "Je demande de l'aide". C'était probablement absurde de demander des conseils pour mettre fin à ses jours, sur ce site. Mais c'est la seule solution que j'ai trouvée. On ne peut pas demander ouvertement à ses proches comment tout arrêter, et Internet ne révèle jamais des solutions adéquates. Ce n'est pas faute d'avoir cherché par exemple les doses médicamenteuses à dépasser, ou des issues plus compliquées...
Messages postés
97372
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 août 2020
12 886
Tu vis actuellement des moments très difficile avec une grave crise existentielle logique à ton age et je comprend que tu en ai marre de la vie et il est logique que tu pense au suicide, je ne te critique pas et ne te juge pas.
Mais je vais ajouter tu en a marre de la vie que tu mène, là , actuellement mais pas de la vie en général et ta souffrance t' empêche de réaliser que ta vie future peut t' amener plein de moments de bonheur, ( pas maintenant bien sur, dans quelques temps ) cette souffrance te fait aussi penser que rien ni personne ne peut t' aider, ce n'est pas de ta faute mais tu te trompes, tu peux passer ce cap, mais il est impératif de te faire aider, car de plus, tu semble développer un authentique état dépressif et une dépression, ça se soigne et se guérit qu'en pense tu ?
Vous savez... Je suis consciente des enjeux. Ce n'est pas une décision prise à la légère. En vérité, la vie que je mène actuellement, je n'ai rien contre. Certains sont bien moins chanceux, ont plein d'éléments extérieurs qui ne vont pas, mais... Comme dit précédemment, ce n'est pas ça qui me fait penser qu'il vaudrait probablement mieux tout arrêter. C'est un peu la "solution de la facilité", mais je crois que c'est la seule restante.
Quand vous parlez d'état dépressif, de dépression, et quand vous dites que ça se guérit, je vous avoue que je ne sais pas quoi en penser. Ce n'est pas la vie, ou la société, ou les gens autour, qui m'ont coupé l'envie de vivre. C'est vraiment moi-même. Et je ne sais pas si on peut changer ça. Ça peut sembler ridicule, et futile, mais quand on en arrive au stade où on ne se supporte plus soi-même, j'ignore s'il y a grand-chose à faire.
Messages postés
97372
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 août 2020
12 886
Je peux te confirmer que j'ai connu plein de patients ayant guérit de leur état dépressif.
Tu souffre d'une perte de l'élan vital et mésestime de soi associés à cette crise existentielle dont nous avons déjà parlé et oui, on peut changer tout ça, ce n'est absolument pas ridicule ou futile mais vital et il y a beaucoup de choses à faire.
Actuellement, tu n'es pas toi même, ce n'est pas ta vrai personnalité mais tu peux te retrouver.
Tu as eu une mauvaise expérience par le passé car ces consultations t'ont été imposées et bien sur tu n'as pas eu envie de poursuivre....
Une thérapie pourrait grandement t'aider à y voir plus clair et si tu es demandeuse de soin, partie prenante dans celui ci, dans l'alliance thérapeutique, en confiance, et aussi, si tu as vraiment envie d'avancer et d'aller mieux, cela sera efficace mais il faut savoir que les soins type psychothérapie peuvent mettre beaucoup de temps avant d'améliorer les symptômes, il faudra donc être patiente et je te demandes d'y réfléchir.
Sais tu à qui et où t'adresser ?
J'ignore totalement où aller et à qui m'adresser. Je ne saurais même pas quoi dire. Quand on dit que l'on n'a plus l'envie de vivre, il y a danger, et si je ne dis pas de bêtise le professionnel à qui on en parle est censé prévenir un proche, quelque chose comme cela. Du moins, c'est ce que l'on m'avait expliqué.
Messages postés
97372
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
4 août 2020
12 886
A moins de péril imminent les psychiatres sont tenus au secret médical.
Tu peux prendre RDV chez un psychiatre en libéral consultation de 46,70 € remboursée mais il peut il y avoir dépassement d'honoraire par la suite en cas de psychothérapie, à voir, c'est au cas par cas et selon les revenus
Tu peux aussi prendre RDV dans un CMP ( Centre Médico Psychologique ) proche de ton domicile, service public, gratuité des soins, aucune avance d'argent. Il y a là des équipes pluri disciplinaires, psychiatres, psychologues, infirmiers(es) psychiatriques, assistante sociales, diététiciens(nes),ergothérapeutes, psychomotriciens et éducateurs spécialisés, mais les délais peuvent être longs .
https://www.annuaire-inverse-france.com/e635-centre-medico-psychologique
NB: Les psychologues en libéral ne sont pas remboursés
Très honnêtement, je ne sais quoi vous répondre. Vous pensez vraiment que ça peut tout changer ?
Dans tous les cas... Je vous remercie, sincèrement.