Addiction au porno déviance anxiété TOC

Signaler
-
 Mchzrk -
Bonjour,

Je vous écris ce message dépité et anxieux car je ne sais plus quoi faire pour m'en sortir. Je suis un addict au porno depuis bientôt 10 ans (j'ai 19 ans et j'en aurai 20 au mois d'août) je suis passé par toutes les catégories soft durant mon adolescence jusqu'à dévier sur du porno bisexuel il y a deux ans puis sur du shemale avec le confinement. C'est pendant ce confinement que j'ai compris qu'il y avait un problème car je commençais à regarder du porno shemale et à jouir dessus alors j'ai entamé un sevrage du porno et une nuit au bout de 48h je suis tombé sur des vidéos d'une mineure assez connu donc je ne citerai pas le nom et qui s'est fait connaître en faisant la p#te sur les réseaux etc en montrant ses fesses sur des vidéos Instagram etc et j'ai commencé à avoir des érections sur ce type de contenu et alors là j'étais carrément en stress après avoir appris son âge qu'elle avait peut être 13 ou 16 ans. J'ai pleuré en sachant jusqu'où l'addiction au porno m'as amené et j'avais réellement peur d'être devenu pédophile ou déviant attiré par les jeunes filles. J'aurai pu entamer un sevrage du porno et en être guéri à ce moment là car au bout d'une semaine de sevrage je commençais a aller mieux mais j'étais toujours curieux d'aller consulter les vidéos Instagram de cette personne. Ce que j'ai fait un mois plus tard alors que je me sentais plutôt bien jusqu'à aller me masturber sur les vidéos Instagram de cette personne, et alors là descente aux enfers mes idées noires me sont revenus en tête et j'avais carrément développé un TOC une peur d'être réellement devenu pédophile ou attiré par les jeunes j'étais très angoissé quand je sortais dans la rue et je réfléchissais énormément. Jusqu'à ressasser des souvenirs de mon passé des traumatismes sexuels que j'ai pu vivre durant mon enfance mon père qui me montrait son sexe et quand j'ai vu un rapport sexuel entre mon père et ma mère alors que j'étais qu'un enfant. Et aussi le souvenir que quand j'avais 14 ans et que j'avais visionné du porno avec un plus petit que moi qu'il s'était permis de me toucher le sexe. Je suis perdu

Ce TOC à commencé à s'estomper au fur et à mesure du temps même si il était toujours là, tout aurait pu s'arrêter là mais hier soir après un sevrage de 3 jours je suis allé consulter des vidéos de teen et ça renforcé mon TOC d'être attiré par des jeunes filles. J'ai vraiment peur pour moi j'aurai besoin d'aide, devrais je en parler à un psychiatre ? J'ai eu des traumatismes sexuels durant mon enfance. Est-ce qu'avec un sevrage du porno je devrais aller mieux dans les 6 mois à venir ? Et aurais-je oublier cette période traumatisante de ma vie.
A voir également:

34 réponses

Messages postés
97442
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020
12 914
Bonjour,
"devrais je en parler à un psychiatre ? "
La réponse est oui .
Tu peux prendre RDV chez un psychiatre en libéral consultation de 46,70 € remboursée mais il peut il y avoir dépassement d'honoraire par la suite en cas de psychothérapie, à voir, c'est au cas par cas et selon les revenus
Tu peux aussi prendre RDV dans un CMP ( Centre Médico Psychologique ) proche de ton domicile, service public, gratuité des soins, aucune avance d'argent. Il y a là des équipes pluri disciplinaires, psychiatres, psychologues, infirmiers(es) psychiatriques, assistante sociales, diététiciens(nes),ergothérapeutes, psychomotriciens et éducateurs spécialisés, mais les délais peuvent être longs .
https://www.annuaire-inverse-france.com/e635-centre-medico-psychologique
NB: Les psychologues en libéral ne sont pas remboursés
D'accord ce que je vais faire car j'en peut plus et j'ai pas envie que ça s'aggrave, en parallèle je devrais entamer un sevrage du porno ?
Surtout que j'ai l'impression d'être dans un cercle vicieux ou j'entame un sevrage, mes pensées intrusives me reviennent et je retombe dans l'addiction au porno comme si j'étais prisonnier de ça.
Comment choisir le psychiatre en question, j'ai peur de finir interné. Je devrais parler dans les moindre détails ?
Est-ce que je dois prendre un psychiatre du sexe opposé ?
Messages postés
97442
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020
12 914
On n'interne pas à l'heure actuelle et uniquement pour des problèmes médico / légaux et tu fais comme tu veux quant au sexe du thérapeute et oui, il faudra tout dire
D'accord je vois, j'ai pris rendez-vous pour la semaine prochaine. Je vais entamer un sevrage du porno et de la masturbation pour le moment. Je sais que je devrais voir ça avec le psychiatre en question mais un TOC et des pensées intrusives peuvent disparaître avec le temps et les thérapies ? Ça me plombe le moral la situation dans laquelle je me suis mit.
Messages postés
97442
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020
12 914
Encore une fois, aucun risque et on peut aller jusqu'à 6 mg / jour
Vous pensez que c'est normal que ces obsessions restent dans ma tête reviennent puis repartent ?
Messages postés
97442
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020
12 914 > Mchzrk
Messages postés
97442
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020
12 914
Bien sur une TCC ( Thérapie cognitive et comportementale ) sera efficace
Clique sur le lien en bleu pour en savoir plus
Ça va je me sent rassuré du coup, merci pour le lien
Messages postés
97442
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020
12 914
Mais de rien et repasse donner de tes nouvelles ou si autre question
>
Messages postés
97442
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020

Et aussi le fait que quand j'avais 14 ans j'avais gardé le fils d'une amie à ma mère il avait environ 8 ans je ne sais pas si il avait moins que ça. Je visionnais du porno sur mon téléphone et il était curieux il voulait voir ces images là. Je lui ai montré. On a comparé nos sexes, le mien était en érection et il s'était permis de le toucher. J'ai simplement cette peur de l'avoir traumatisé pour un si jeune âge. Vous pensez que ce sont simplement des obsessions sans aucun fondement que je ressasse ?
Messages postés
97442
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020
12 914 > Mchzrk
Tout ceci sera à travailler en thérapie
>
Messages postés
97442
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020

Oui c'est sûr
Bonsoir

Je ne suis absolument pas psychiatre mais pour avoir subis des pensées intrusives je peux t'affirmer une chose....

Je suis heureux de te dire que tu n'es pas un pédophile et que le fait d'avoir ses pensees intrusives est U N I Q U E M N T lié à une angoisse.

L'angoisse d'etre ce que tu ne veux pas être. Voila le coeur de l'angoisse.
Pour apprendre à surmonter cette peur il y a une chose sur tu dois savoir.
Aussi dingue que cela puisse paraître tes pensées ne te définissent pas. Plus particulièrement les pensées intrusives qui ne sont en fait qu'un bug de ton schéma cognitif.

Tu as ces pensées intrusives car tu te fait en réalité une montagne de problème suite à la seul idée d'avoir cette pensée.

Je sais que ce n'est pas facile mais retiens bien une chose,...
Rien n'a changé tu n'as jamais été, tu n'es pas et tu ne sera jamais un pédophile car un pédophile est incapable d'avoir une seule once d'empathie et de culpabilite envers son comportement déviant.

Toi tu te questionnes sur ce que ton comportement peut signifier et non sur ce quil montre au fond de toi-même.

Je suis prêt à parier que jamais tu ne te serais mis à te masturber si tu avais su par avance que la fole en question avait 13 ans.

De nos jours je sais que cest perturbant mais les adolescentes entre 13 et 16 ans en paraissent 5 ans de plus.

Pour t'aider je te conseil soit de voir un psy spécialisé en thérapie cognitive comportementales qui t'apprendra à comprendre ce dont tu souffres.
Soit à être prêt à retrouver le chemin de la sérénité intérieure par le biais de tes propres pensées rationnelles qui ne sont pas le fruit d'une angoisse.

Pour ce qui est de l'addiction au porno je te conseillerais plutôt daller voir un sexologue.
Ca ne doit pas être facile mais je pense que ça t'aidera

Je te dis bon courage.

Ps: Sache que tu sortiras de cette phobie d'impulsion tot ou tard.
> L0ki
Salut, oui c'est clair en réalité quand je fais une introspection de ce qu'il s'est passé c'est bel et bien moi qui ait créer ce TOC et je me suis encore plus enfoncé dans mes pensées jusqu'à imaginer des choses dans ma tête que je ne peut pas décrire ici par pudeur. Lorsque j'étais tombé sur les vidéos de cette mineure en question et que j'ai commencé à avoir des érections là-dessus j'aurai du mettre un terme à tout à et notamment mon addiction au porno. Le TOC commençait à se manifester mais était beaucoup moins destructeur et je n'ai fait que alimenter ce TOC. Jusqu'à enfoncer le clou un mois plus tard en allant me masturber sur les photos de cette jeune fille ce que je n'aurai jamais dû faire.
Après malgré tout j'ai quand même envie d'extérioriser tout ça avec un psychiatre, parce que ce souvenir que j'ai avec ce gamin de 8 ans en question que j'ai évoqué dans mon post me tracasse. J'ai remarqué qu'après chaque rechuté liée à mon addiction je m'enfonce encore plus dans mes pensées jusqu'à générer des pensées suicidaires. C'est grave d'en arriver là à 19 ans. Mes parents ont bousillé ma vie et j'ai enfoncé le clou. Que vais-je donc devenir, ma famille n'est au courant de rien je n'ai pas envie de plus les faire souffrir avec tout ça. Mon père n'en parlons pas, je voulais me réconcilier avec lui mais vu le stade où j'en suis actuellement je pense que je vais l'oublier qu'il crève rongé par l'alcool.
Yo je reviens vers vous,
Mon rendez-vous du 10 juillet je l'ai déplacé au 20 juillet vu que je commence un nouveau boulot.
Le TOC est toujours présent mais un peu moins qu'au début, c'est plus des pensées intrusives qui partent qui reviennent bref un vrai bordel dans ma tête.
Vous pensez que ça risque de s'aggraver si je repousse trop ce rendez-vous ? Je n'avais pas le choix j'ai un loyer et un parent à ma charge.
Messages postés
97442
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020
12 914
Pas de souci, on n'est pas à dix jours près pour un symptôme de près de dix ans...
Je vais peut-être paraître indécis mais aujourd'hui je suis sorti dehors et dans la rue ces pensées là me traversent toujours l'esprit, du coup psychologiquement avec l'inquiétude j'ai été obligé de finalement maintenir mon rendez-vous pour demain du coup c'est plutôt une bonne nouvelle.
Mais j'ai vraiment l'inquiétude la peur de réellement devenir fou pédophile, de ne plus être la personne que j'étais avant le confinement. J'espère que tout rentrera en ordre car j'ai bien peur de finir en dépression.
Je suis allé chez mon psychiatre un homme très bienveillant il m'as rassuré etc en me disant que ce n'était que des obsessions sans fondement que je n'avais pas à m'inquiéter etc.
Il m'as prescrit du Risperdal pour baisser ma libido et éviter les rechutes liées au porno et à la masturbation mais surtout pour calmer les obsessions sexuelles angoisse etc. Voilà ;)
Messages postés
97442
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020
12 914 > Mchzrk
Merci d'être repassé, très bonne idée de te mettre sous Risperdal
>
Messages postés
97442
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020

Je vais pas devenir fou j'ai un peu peur, c'est une faible dose donc à mon avis je ne risque rien
Messages postés
97442
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020
12 914
Pas question de devenir fou voyons, ce sera plutôt l'inverse puisque la première indication de ce médicament est de traiter la schizophrénie, la rispéridone est un médicament antipsychotique dit "atypique" qui peut être utilisé à faible dose pour traiter aussi des troubles du comportement comme le tien.
Je vois, j'ai eu la chance de tomber sur un psy bienveillant il m'as écouté etc il a vite compris que c'était uniquement de l'angoisse il m'as apaisé avec ses mots en me disant que tout rentrerait dans l'ordre et que ces obsessions auront disparus avec le temps et le traitement. Bref plutôt content. ;)
Messages postés
97442
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020
12 914
Tu as très bien fait et tu peux te rassurer
>
Messages postés
97442
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020

Ah d'accord, et vu que je passe une formation le 20 juillet ça ne devrait pas me poser tant de problèmes que ça ?
Bonjour,
2 jours que je prend le traitement et avant de dormir j'ai toujours une obsession qui me revient en tête et provoque une insomnie, aujourd'hui je suis sorti dehors et j'avais toujours des pensées intrusives même si moins fortes. J'étais très nerveux, je marchais comme un déséquilibré limite. Je me suis masturbé trois fois sur une image porno après 5 jours d'abstinence. Je vois une légère progression mais je doute toujours.
Messages postés
97442
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020
12 914 > Mchzrk
Ce n'est certainement pas au bout de deux jours que tu vas avoir une amélioration, ça se fera progrssivement, patience, dois tu revoir ce psychiatre ?
>
Messages postés
97442
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020

Oui à la fin de mon traitement je dois retourner voir mon psychiatre, en vérité actuellement ce qui m'occupe vraiment l'esprit c'est surtout d'avoir rechuté. C'est vraiment une addiction qui peut détruire à long terme, je ne souhaite à aucun jeune de tomber dans ce cercle vicieux.
Peut-être un effet nocebo du médicament mais je reste dans le doute
> Mchzrk
Est-ce qu'on peut sortir définitivement d'une phobie d'impulsion et en garder aucun souvenir ? C'est surtout cette question qui me tracasse
Messages postés
97442
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020
12 914
Bien sur mais lorsque tu aura bien entamé ton traitement, il faudra penser à une psychothérapie si les symptômes te parasitent encore
Oui c'est sûr,
J'ai surtout remarqué que lorsque je me masturbe sur du porno une fois puis deux ça va, au bout de la troisième fois ça renforce mes TOCS et mes obsessions. Je me suis finalement masturbé 6 fois sur une après-midi et je suis engouffré dans un cercle vicieux.
Je pense que je vais reprendre mon sevrage à zéro jusqu'au prochain rendez-vous dans un mois. En espérant que ces symptômes auront disparus avec les semaines qui arrivent.
Messages postés
97442
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020
12 914
C'est ce que je te souhaite
Merci, je pense que je me prend trop la tête.
Ah oui question peut être stupide mais je viens de consommer un café en terrasse, c'est déconseillé quand on est sous neuro ?
Messages postés
97442
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020
12 914
Oui, tu te prends trop la tête et détends toi bien en terrasse avec un bon café, les seules contrindications sont les médicaments dopaminergiques utilisés dans le traitement de la maladie de Parkinson et les diurétiques contenant du furosémide chez les patients âgés atteints de démence.
Vous avez raison je me prend beaucoup trop la tête mais c'est pas évident quoi, j'ai un peu de mal à dormir avec le médicament même si le sommeil finit par venir.
Messages postés
97442
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020
12 914 > Mchzrk
Rien à voir avec le médicament qui peut au contraire avoir un effet sédatif
Oui exactement.
C'est normal d'avoir des phases où l'on sent une progression ou une guérison et des phases où on se dit que c'est foutu et que les TOCS sont encore présents ?
Je suis à 2 jours de sevrage au niveau de mes addictions.
J'ai l'impression d'avoir une double personnalité. Même si j'en suis convaincu mais peur de devoir vivre avec.
Messages postés
97442
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020
12 914
Il n'y a pas de progression régulière vers le mieux, il y a des moments ou on progresse, des plateaux où il ne se passe rien et même des moments où ça va moins bien mais le résultat est que la progression est au final positive, patience.
Je vois, cette nuit j'ai consommé du Izalgi paracetamol à base d'opium pour des douleurs
Ça pose un souci ?
Plus j'avance dans le traitement plus je constate qu'en réalité c'est juste mon cerveau qui dysfonctionne et j'arrive à faire la part des choses. Donc plutôt positif même si ça oscille au niveau de l'humeur, je suis allé m'entraîner au street workout et j'ai tapé 3 assiettes après l'effort. Carré.
J'ai rechuté après 5 jours d'abstinence et je suis retombé dans l'addiction, je sent une légère amélioration au niveau de mes TOCS. Mais les obsessions sont toujours un peu présentes. Hier c'était surtout ce souvenir que j'avais évoqué dans un précédent post et c'est ça qui m'as fait rechuter. Dois-je continuer ce traitement sous Risperidone ?
Messages postés
97442
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020
12 914
Ce n'est pas forcement une rechute et l'abstinence totale t'a telle été conseillée patr le psychiatre ou c'est toi qui te l'impose ?
Il faut bien sur poursuivre la Risperidone
Non je me suis imposé l'abstinence totale même si j'ai vite compris qu'il fallait y aller progressivement. Hier j'ai eu ce souvenir quand j'avais 14 ans avec ce gamin de 8 ans, j'en ai fait une obsession j'étais nerveux irritable. Et bizarrement juste après ça une grosse envie de regarder du porno et de me masturber. Ce que j'ai fait en rentrant je me suis masturbé trois fois sur des images porno. Et deux fois aujourd'hui.
Je comprends plus rien quoi, et mon prochain rendez-vous chez le psy est le 11 août.
Messages postés
97442
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020
12 914
Oui c'est vrai qu'on ne peut pas avoir le meilleur tout de suite surtout que je ne suis qu'à mon 9ème jour de traitement.
Je suis désolé si je vous pose autant de questions mais c'est les tourments qui me mettent le moral à zéro et qui me poussent à m'exprimer ici. Voilà pourquoi je vous sollicite autant, j'ai personne à qui me confier.
Messages postés
97442
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 août 2020
12 914
Tu devrais demander à ton psychiatre des RDV plus souvent ou bien qu'il t'oriente vers un psychothérapeute s'il ne peut te prendre personnellement en charge
Je vais en parler avec lui à mon prochain rendez-vous, même si j'essaye tant bien que mal de gérer mes émotions.
Je ressasse surtout le fait d'avoir pas mit un terme à mon addiction il y a 3 mois de cela alors que j'allais plutôt bien dans le sens où j'avais pas encore développé cette phobie d'impulsion et ces TOCS.