Je n'arrive pas à aimer

Signaler
-
Messages postés
37986
Date d'inscription
dimanche 6 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
12 juillet 2020
-
Bonjour, c'est la première fois que j'utilise un forum pour poser une question, mais là, j'ai vraiment besoin d'une réponse. En fait, je me demandais si je souffrais d'une pathologies ou de quelque chose du genre. Je m'explique. Depuis toute petite, je suis ronde et malgré ça, je n'ai reçus que peu de moqueries. J'ai reçu de l'amour de mes parents, bien qu'avec quelques complications, et j'ai une sœur sur qui je peux compter malgré une relation peu fusionelle. Je n'ai jamais eu aucune raison de ma plaindre. Pourtant, je culpabilise comme pas possible pour la simple et bonne raison que je n'arrive pas à aimer. Pire encore, malgré tous mes efforts pour changer ça, je déteste quand on me tient tête. Quand j'étais en maternelle, j'avais 2 amies plus jeunes d'un an, donc en allant au CP, on ne se parlait plus. On étaient inséparables, pourtant, je n'ai eu aucun mal à les oublier. À vrai dire, je pensais que je serais triste de les quitter, mais pas du tout. C'est là que je me suis demandée si je les avais un jour aimé. En fait, je les avais utilisé pour ne pas m'ennuyer. Je ne m'en suis pas rendu compte tout de suite, je n'avais que 6 ans à ce moment là. C'est en troisième que je l'ai compris. Je m'étais fait une amie au collège avec qui je partageais tout. Je pensais l'adorer, malgré quelques dispute qui avaient durée plus ou moin longtemps. Durant cette relation, j'ai plusieurs fois eu envie de lui faire du mal, quand par exemple je lisais et qu'elle voulait parler. Malgré ça, je pensais quand même l'adorer. En troisième, elle m'a avoué qu'elle ne voulait plus qu'on soit amie. Je ne me suis même pas sentie triste. J' étais juste en colère. Je me demandais, comment osait-elle me faire ça après tout ce que j'avais fait pour elle ? Et encore une fois, j'ai très vite oublié la relation. Une relation de 4 ans, dont 3 où je la considérais comme ma meilleure amie. J'aurais dû être dévastée, pourtant rien. À part une envie de la détruire. C'est aussi en troisième que je me suis rendu compte que je n'aimais pas mes parents. C'est cette partie qui me fait le plus culpabiliser. Mon père a eu une enfance difficile, et il a été violent avec ma mère. J'ai plusieurs fois assisté à ce genre de scène, mais je n'ai ressentis aucune empathie. À cause de ces violences, je ne voyais mon père que le week-end, mais en troisième, une garde alternée s'est mise en place. J'ai eu à un moment avec mon père un désaccord, et j'ai réussi à balayer 14 ans de relation juste parce qu'il m'avait poussé et traiter de plusieurs choses, toute en lien avec mon poid. J'ai donc décidé de vivre avec ma mère. Malheureusement, il s'est passé la même chose avec elle. Il faut savoir que je suis hyper sensible, dépressive et que j'ai souvent eu des idée suicidaire. Je n'ai jamais sauté le pas, mais uniquement parce que je voulais les voir tous mourir. Ça me fait me sentir encore plus mal. Et en seconde, toute ma confiance en moi à disparu. Je me suis même retrouvée dans l'incapacité de parler à ma classe, au risque de faire une crise de panique. Mes camarades étaient gentils avec moi mais je n'ai jamais réussi à leur rendre. La seule chose que j'ai jamais aimé, c'est mon chat. S'il mourrait, je pense même que je me suiciderais. Et c'est ça que je trouve horrible. Tout le monde a toujours été à peu près gentil avec moi, m'apportent des choses, et pourtant, il n'y a que mon chat que j'aime. Alors qu'il s'amuse à faire ses griffes sur mes affaires. Vous pensez que je suis une mauvaise personne ? J'essaie vraiment de changer ! Je lis beaucoup et je regarde énormément d'animé mignon pour voir comment réagir dans différentes situations, mais je n'y arrive pas. Je me sens vide. D'où ma question, est-ce que j'ai un problème psychologique ?

1 réponse

Messages postés
37986
Date d'inscription
dimanche 6 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
12 juillet 2020
5 906
Bonjour,

Extrait de la charte :

Les questions posées doivent être courtes et précises et ne pas donner lieu à un long exposé d'une situation personnelle trop complexe, qui risquerait d'être à la fois mal expliquée et mal comprise.

A lire pour info :

https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/contents/150-charte-d-utilisation-de-sante-medecine-net

On doit lire ton texte en apnée, pas de paragraphe, résume juste l'essentiel.

Merci.

.
On peut juger de la grandeur d’une nation par la façon dont les animaux y sont traités. Gandhi.