Est-il possible que l'addiction au tabac soit plus psychologique que physique ?

- - Dernière réponse : Andy31200
Messages postés
68357
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 mai 2019
- 25 avril 2019 à 09:11
Bonjour,

Je poste cette question car je souhaiterais avoir des témoignages de personnes qui seraient comme moi car j'avoue ne pas vraiment comprendre les mécanismes de l'addiction au tabac chez moi pour me permettre d'arrêter complètement un jour j'espère.

Cela fait 27 ans que je fume régulièrement, cependant depuis bon nombre d'années, je ne fume que le soir après 19/20h hormis les jours où j'ai de fortes contrariétés qui dans ces cas là me pousse à fumer une cigarette quelque soit l'heure mais c'est rare.

Il m'arrive parfois d'oublier de fumer, c'est en voyant un paquet chez moi ou quelqu'un fumer que l'envie est déclenchée. J'ai pu aussi sans sensation de manque rester quelques jours sans fumer en présence de non fumeurs.

Pourtant, si je décide volontairement d’arrêter je n'y arrive pas, le manque se fait ressentir dès lors que je m'inflige cet arrêt forcé. Ce qui me fait penser que c'est mon mental qui oppose une résistance à ce changement d'habitude. J'ai l'impression dans mon cas en tout cas que l'accoutumance est purement psychologique ce qui entre en contradiction avec les études sur l'addiction et ce que me disent les fumeurs avec qui je discute, rapportant une sensation de manque dès le réveil.

J'ai rencontré dans ma vie qu'un seule et unique personne comme moi qui n'avait envie de fumer que le soir et pouvait rester quelques jours sans fumer mais pas plus. Ce qui me fait dire que ce phénomène est rare mais doit quand même exister.

Je fume mes cigarettes depuis 10 jours avec des filtres anti-nicotine et goudron espérant désintoxiquer mon corps de ces substances pour passer à l'étape 2 : plus de cigarettes du tout accompagné de séance d'hypnose pour m'aider. Je ne sais pas si ça va marcher mais toute méthode mérite d'être explorée. Pour le moment je n'ai ressenti de manque mais un peu de nervosité et le moral dans les chaussettes, ce qui semble être des symptômes du sevrage d'après ce que j'ai lu.
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Messages postés
68357
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 mai 2019
6474
Publi-information
Commenter la réponse de Andy31200