Bouffée délirante aiguë

Jess62440 Messages postés 2 Date d'inscription jeudi 29 mars 2018 Statut Membre Dernière intervention 29 mars 2018 - 29 mars 2018 à 06:08
Docteur Pierrick Hordé Messages postés 40233 Date d'inscription vendredi 21 décembre 2007 Statut Webmaster Dernière intervention 5 octobre 2022 - 29 mars 2018 à 11:45
Bonjour,
Voici mon histoire, mon conjoint à fait une bouffée délirante aiguë, il y a 2 ans ; suite à un consommation de cannabis très importante. Il est sur traitement abilify par injection et norset. C'est qui le ralenti fortement sur toute les tâches de la vie quotidienne. Il se renferme sur lui même et a même du mal à s'occuper de notre fille de 4 ans. La psychiatre qui le suit, m'a dit que son traitement sera à vie. Donc je me suis fait à l'idée, de même à être enceinte de notre second enfant car je le trouvé stable. Ce qui m'inquiète ce jour c'est que sa mère l'a emmené faire une séance de sophrologie énergétique. Et que cette sophrologue lui a dit d'arrêter son traitement car il va devenir un légume et que si ses voix reviennent c'est peut être un signe et qu'il devrait apprendre à vivre avec. Moi je n'y crois pas et ne veux pas qu'il arrête. Mais lui en a décidé autrement. J'ai besoin de vos réponses s'il vous plaît. Je ne sais plus quoi faire. Dois-je le laisser faire. J'ai peur que des bouffées reviennent et pour mes bfants sera t il dangereux ? Il veut se faire soigner par cette sophrologue et arrêter tout contact avec les psy. Qu'en pensez vous. Merci pour vos réponses

3 réponses

begonie Messages postés 79860 Date d'inscription mardi 13 avril 2010 Statut Modérateur Dernière intervention 5 octobre 2022 9 788
Modifié le 29 mars 2018 à 07:08
Bonjour

Tu cites :
" Ce qui m'inquiète ce jour c'est que sa mère l'a emmené faire une séance de sophrologie énergétique. "

et

" cette sophrologue lui a dit d'arrêter son traitement car il va devenir un légume et que si ses voix reviennent c'est peut être un signe et qu'il devrait apprendre à vivre avec. "

Prend plutôt contact avec son psychiatre pour discuter autour de ce conseil qui me paraît très contestable avec gros risque de faire revenir les symptômes pour lesquels il est sous cette médication.

Dans le cadre des maladies dans le domaine psychiatrique, il est important de continuer la médication sans l'interrompre.

Je me pose la question quant à la formation et l'éthique professionnelle de la sophrologue car aucun professionnel sérieux et compétent ne suggérera l'arrêt d'un médicament sans en discuter avec le prescripteur, le psychiatre.

..................................................................................................
Bonne journée, bonne soirée ou bonne nuit !
begonie 
0
Jess62440 Messages postés 2 Date d'inscription jeudi 29 mars 2018 Statut Membre Dernière intervention 29 mars 2018
29 mars 2018 à 07:23
Merci de votre réponse. Nous voyons son medecin traitant la semaine prochaine. J'avais l'intention de lui en parler mais je sais très bien que mon conjoint n'ecoutera personne. Il est vite influençable. Il m'a même dit je signerai une décharge mais je veux tout arrêter. Et soit disant que sa mère est d'accord alors que c'est elle qui l'avais fait interne son fils il y a 2 ans mais je sais qu'elle suit également cette sophrologue. Je suis allée voir sur notre et comme une amie m'a conseillé pour me renseigner sur elle mais je ne l'a vois inscrite nul part et ne trouve pas son cabinet.
Sa psychiatre nous ne l'a voyons pas avant mai devrai je l'appeler pour lui en parler et avoir un rdv plus tôt. Tout sa fait des tensions dans le couple. Je ne suis pas sure de tenir si tout recommence
0
begonie Messages postés 79860 Date d'inscription mardi 13 avril 2010 Statut Modérateur Dernière intervention 5 octobre 2022 9 788
Modifié le 29 mars 2018 à 07:54
Tu as cité : " sa mère l'a emmené faire une séance de sophrologie énergétique "

La mère et ton mari connaissent donc l'adresse de cette personne.
Faut demander de qui il s'agit et où elle pratique.

Appelle le psy pour avancer le rendez-vous.
0
DCI Messages postés 82703 Date d'inscription mercredi 30 avril 2008 Statut Modérateur Dernière intervention 5 octobre 2022 36 130
29 mars 2018 à 09:10
Bonjour,

D'où sort cette "sophrologue énergéticienne" ?
Ses compétences en matière médicale paraissent non seulement très limitées mais surtout potentiellement dangereuses.
0
begonie Messages postés 79860 Date d'inscription mardi 13 avril 2010 Statut Modérateur Dernière intervention 5 octobre 2022 9 788
29 mars 2018 à 09:12
Exactement DCI et je partage entièrement ton avis.
0
Andy31200 Messages postés 135465 Date d'inscription mardi 1 octobre 2013 Statut Modérateur Dernière intervention 5 octobre 2022 26 360
29 mars 2018 à 09:20
Et moi aussi bien sur, gros risque d' "effet rebond " si le traitement est arrêté trop tôt.
Par contre je serais plus optimiste quant à un traitement " à vie "
0
DCI Messages postés 82703 Date d'inscription mercredi 30 avril 2008 Statut Modérateur Dernière intervention 5 octobre 2022 36 130
29 mars 2018 à 09:24
Peut on en savoir plus sur elle (sans citer de nom) : diplômée ? formée dans quelle école ?

Il faut savoir qu'en France et en toute légalité, n'importe qui peut accrocher sur sa porte la plaque "Sophrologue".
0
Docteur Pierrick Hordé Messages postés 40233 Date d'inscription vendredi 21 décembre 2007 Statut Webmaster Dernière intervention 5 octobre 2022 28 174
29 mars 2018 à 11:45
Prudence en effet
Sophrologue énergétique ? Jamais entendu un tel titre...
Idem pour un psychothérapeute que je connais de loin qui exerce aussi la fonction de comptable et qui se fait apppeler sur sa plaque Maitre...
0