Sensation d'être dans sa bulle

Signaler
-
Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 15 septembre 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
16 septembre 2017
-
Bonjour,
Je suis Aurélio ,j'ai 17 ans et Depuis environ 1 mois j'ai eu une sensation bizarre j'étais dans mon canapé j'allais manger et d'un coup bouum , une sensation comme si j'avais bu de l'alcool ou fumer de la drogue, j'ai eu très peur. Le lendemain quand j'me suis réveiller j'avais toujours cette sensation désagréable, des sifflement dans les oreilles, la tête qui tourne, la peur de devenir fou, oui car à cause de ça je me pose énormément de questions, suis-je fou? Mais je n'pense pas.. Ça a commencer avec des palpitation cardiaque, mon médecin m'avait donné un traitement pour ça et ça c'est 2/3 jours après avoir pris le traitement donc j'ai arrêter de les prendre car je croyait que cette sensation est arrivé à cause des médicaments, là ça va faire 3 semaines que je ne prend pu mon traitement et j'ai toujours les sensations.. Mes symptômes sont : Un mal être, impression d'être couper du monde d'être dans ma bulle, impression de ne plus vivre, perte de mémoire, oreille qui siffle, pression dans la tête et mal de tête, tête lourde.

Si quelqu'un peut m'aider ou me dire j'ai quoi ca serait vraiment sympa car je vie un réel cauchemar ,j'en ai vraiment marre, c'est très diffile à vivre j'ai l'impression que je ne vais plus avoir cette joie de vivre que j'avais avant, je veux redevenir comme avant, merci et désolé pour les fautes d'orthographes..
A voir également:

1 réponse

Bonjour,

Il ne faut jamais arrêter un traitement sans avis médical, la preuve les effets sont toujours les mêmes et ne peuvent qu'empirer.
Revois ton médecin prescripteur.
Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 15 septembre 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
16 septembre 2017

Bonjour babou, je suis d'accord avec vous mais c'est vraiment insupportable, j'ai vue que d'autre personnes ont ça et c'est à cause d'un choque mental et le cerveau est en mode "repos" et il faut attendre que le cerveau "revient" on va dire