Envie de mourir

claire0105 - 31 déc. 2016 à 15:07
claire0105
Messages postés
11
Date d'inscription
samedi 18 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
31 décembre 2016
- 31 déc. 2016 à 21:29
Bonjour,
J'ai déjà essayé plusieurs fois de mettre un terme à ma souffrance sans y parvenir. Pendant quelques mois, ça allait mieux,mon dernier séjour en psychiatrie m'avait beaucoup aidé, j'avais retrouvé espoir.
J'ai dans l'idée d'aller sur Tor, qui est un moteur de recherche qu'on appelle aussi "la face cachée d'Internet". Je pourrais me procurer facilement des médicaments. Et au pire, sicela ne fonctionne pas, j'aurais toujours un plan B.
Si je n'avais pas ététimide, sans doute j'aurais résussi à en parler à quelqu'un, face à face. Au lieu de ça, je cherche la liberté: la mort, parce que je suis incapable d'en parler à qui que ce soit (en dehors des écrans).
Je n'en plus. Rien ne s'arrange.

1 réponse

Andy31200
Messages postés
132397
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 juin 2022
25 988
31 déc. 2016 à 15:21
Bonjour Claire,
"ça allait mieux,mon dernier séjour en psychiatrie m'avait beaucoup aidé, j'avais retrouvé espoir"
N'as tu pas bénéficié d'un suivi à la suite de ce séjour bénéfique ?
"je suis incapable d'en parler à qui que ce soit"
Les professionnels sont habitués à ce genre de difficultés.
Pourquoi ne consulterais tu pas ?
0
claire0105
Messages postés
11
Date d'inscription
samedi 18 janvier 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
31 décembre 2016

31 déc. 2016 à 21:29
Bonsoir,
À la suite de ce séjour, j'ai continué de voir un psychologue, entre deux, j'ai changé pour en voir une autre, mais dans tout les cas, c'est plus mes parents qui voulaient que je sois suivie. Au mois de novembre, mes parents étaient inquiets et m'ont donc emmené aux urgences psychiatrique pour adulte. Là-bas, j'ai vu un médecin et il a dit à mes parents que ça ne servait à rien de m'obliger à voir un psy si je ne leurs faisaient pas confiance. Du coup, suite à ça, mes parents ont arrêté le suivi.

Je voudrais bien pouvoir consulter mais vraiment j'en suis incapable et puis j'ai vu pas mal de psy, seul ceux de l'hôpital ont su m'aider et j'ai pas vraiment envie de retourner là bas. Même si je retente de me tuer et que je me rate, je ne pense pas que je pourrais y retourner.
0