Ne supporte plus les cris de ma femme et enfants

barthelemy - Modifié par p.horde le 16/01/2016 à 13:44
Andy31200 Messages postés 137884 Date d'inscription mardi 1 octobre 2013 Statut Modérateur Dernière intervention 27 janvier 2023 - 16 janv. 2016 à 18:54
Bonjour,
je rentre du travail , je vie dans les cris de ma femme et les hurlements des enfants jusqu'au couché.je me réveille par les pleurs et les cris des enfants et les cri de ma femme jusqu'à mon depart au travail.ceci quotidiennement depuis deja de long mois voir années .je supporte de moins en moins d'autant que je leur demande de cesser cele .mais rien n'y fait .j'ai l'impression qu'ils me pourrisent la vie car le repos n'existe pas .voyez vous la situation est la meme à la moindre sortie en famille (dans la voiture ,dans les magasins et meme en vacances ) comment dois-je le prendre ?que me conseillez-vous?

4 réponses

lekabilien Messages postés 16182 Date d'inscription jeudi 18 décembre 2014 Statut Contributeur Dernière intervention 21 février 2020 1 184
16 janv. 2016 à 14:08
Bonjour barthelemy
Lorsqu'on a décidé d'avoir des enfants il faut prendre le meilleur et le pire tant est-il que les cris sont le pire.
Et puis, il y a l'éducation, je ne dis pas que vous ne faites pas celle de vos enfants, mais posez vous la question.
Que faites vous quand les enfants cris ? Quand votre femme leur crie dessus ?
Est-elle seule a s'en occuper pour qu'elle crie ?
Un enfant a besoin, et c'est primordial de se dépenser, il faut les occuper. Bien sur papa travail, maman peut être aussi. Mais les gosses n'ont cure de ça, ils veulent "s'exprimer"
Alors selon l'âge de chacun, il faut leur proposer des activites, sorties, et aussi "punition" adaptée.
Mais la meilleure des choses est le dialogue, leur expliquer.
Peut être que vous devriez discuter avec votre femme au lieu de la laisser crier, car si elle crie, peut être qu'elle n'est pas aidée.
Pour en avoir élevé 4, soyez en sur que si vous ne parlez pas d'une seule voie. Ou que s'il n'y a qu'un seul parent qui s'en occupe et l'autre regarde, les mômes savent en profiter de ça.

Ne soyez pas spectateur, impliquez vous si ce n'est pas le cas, pardon mais c'est l'impression que j'ai en vous lisant.
Quoi qu'il en soit, il est de votre responsabilité d'assumer, que vos enfants soient faciles ou difficiles.
Je précise que tout cela n'est pas une critique mais un point de vue et j'espère que vous le comprenez ainsi.

1