Tristesse [Résolu]

Nostellia 3 Messages postés dimanche 23 août 2015Date d'inscription 24 août 2015 Dernière intervention - 23 août 2015 à 22:30 - Dernière réponse : Nostellia 3 Messages postés dimanche 23 août 2015Date d'inscription 24 août 2015 Dernière intervention
- 24 août 2015 à 12:47
Bonjour, je m'appelle ##### et j'ai 12ans et depuis 1ans déjà je pense à me suicider ma vie et affreuse ma famille bas enfaite mes frères et ma soeur en pire la chose ( je ne leur et pas dit (à part à ma mère ) car je ne leur fait pas confiance c'est pour ça il me pourris la vie?) c'est affreux de ce dire que l'on ne serre à rien si je meur je manque à personne tout les soir je pleure car je me dit dans ma tête je saute de la fenêtre ou pas mais j'essaye de me remettre en question depuis quelque temps je fait le même cauchemar je suis tout en haut d'un immeuble et je saute et maintenant c'est plus un cauchemar puisque je voudrait que sa se réalisé voilà je sais c'est long? mais j'espère que vous aller me répondre voilà ?
Afficher la suite 

Votre réponse

4 réponses

Meilleure réponse
Utilisateur anonyme - 23 août 2015 à 23:33
1
Merci
cc,
MMoi aussi il il y 2 ans j'était dans cette meme situation , maintenant j'ai 13 ans et je vie encore avec sa car moi j'en ai parler a ma mere mais elle ma meme pas répondue , rien... Du coup j'ai du remonter sa toute seul , souvant le encore des soir quand je suis toute seul dans ma chambre je pleur pour les meme raison que toi . Mais un jour j'ai vu que c'était marquer : " quand une personne se sens pas bien dans sa peu et qu'elle a des problemes elle veut se sucider , mais il faut savoir une chause, c'est que si elle elle se sucide car elle croie que personne l'aime ( ou un truc comme sa) les vrais personnes qu'il l'aimes vont avoir tres mal en aprennant son sucide et elle vont se mettre a déprimer comme toi et vont faire comme toi . Sache que si un jour tu te sucide sa va faire plus de mal que autre chose .Pansse a ta famille qui t'aime .
Tu est encore jeune et tu a encore bien le temps de profiter de ta vie toi ! Moi je voi des gens qui pleur car il ne leur reste plus que quelques années a vivre car ils sont malade, alors que toi non!Profite de ta jeunesse pour t'amuser avec tes potes et penser a autre chose!

J'espere que sa va t'aider et que tu a quand meme compris mon message ;)

Merci Utilisateur anonyme 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine a aidé 7278 internautes ce mois-ci

Publi-information
Nostellia 3 Messages postés dimanche 23 août 2015Date d'inscription 24 août 2015 Dernière intervention - 23 août 2015 à 23:39
Sa ma remonter un peu le morale merci mais moi et mes pote c'est que maintenant dans l'école ou je suis pour se faire des potes faut avoir des marques ou un tel .....ect voilà c'est vrai j'ai encore une longue vie devant moi mais j'ai un longue vie de souffrance entre guillemets à quoi sa sert de rester en vie si tu souffre toi je te dit chapeau car moi je peu remonter tout toute seule quand j'avais 9ans je suis aller voir un psy parce-que je voyais des fantômes c'était eu qui me comprenait et c'était eu qui était mes potes mais depuis qu'on m'a dit que c'est fantôme enfaite c'était moi je ne les voie plus?voilà je pense avoir presque tout dit bisous???
Utilisateur anonyme - 24 août 2015 à 10:50
voici le texte que j'ai lu et qui m'avait fait réfléchir et qui ma aider remonte cette souffrance :
« Tu veux te suicider ? Imagine ça. Tu rentres des cours un soir, après une horrible journée, encore. Tu es prête à tout abandonner cette fois. Tu vas dans ta chambre, tu fermes la porte, tu reprends ce morceau de papier, cette lettre de suicide, que tu as écrit maintes et maintes fois, encore et encore. Tu prends cette lame de rasoir, et t'ouvres les veines pour la dernière fois. Tu prends cette boîte de pilule, et les avales toutes. Tu bois de la javel et tu t'allonges patiemment, tenant cette lettre sur ta poitrine, tu fermes les yeux pour la dernière fois. Une heure plus tard, ton petit frère toque à ta porte pour te dire que le dîner est prêt. Tu ne réponds pas alors il entre, il voit seulement que tu es allongée sur ton lit, alors il pense que tu dois dormir. Il redescend et dit ça à ta mère. Elle montre dans ta chambre pour te réveiller, mais remarque que quelque chose ne va pas. Elle prend la feuille que tu as dans les mains et la lis. Sanglotant, elle te secoue, crie ton nom, mais tu ne bouges pas. Ton frère, désorienté, court dire à ton père que ta mère n'arrive pas à te réveiller. Ton père monte les escaliers affolé, voit ta mère en train de pleurer, tenant fermement cette lettre contre sa poitrine, près de ton corps sans vie. Il comprend rapidement, et se met à crier, jetant un objet à travers la pièce. Puis, il tombe à genoux et se met à pleurer. Ta mère s'approche difficilement de lui, ils se prennent dans les bras, et pleurent. Le lendemain à ton lycée, la principale annonce ton suicide à ta classe. Cela prend quelques secondes avant que chacun ne se rende compte, puis, tout le monde devient silencieux. Ils se blâment tous eux-mêmes. Tes professeurs pensent qu'ils ont été trop durs avec toi. Ces filles populaires repensent à tout ce qu'elles t'ont dit de méchant, bêtement. Ce garçon qui avait l'habitude de t'ennuyer et de t'insulter, ne peut pas s'empêcher de se haïr pour n'avoir jamais osé te dire à quel point il te trouvait belle en vérité. Ton ex petit copain, celui à qui tu disais tout, celui qui t'a largué, pourtant il ne peut pas s'empêcher de supporter d'entendre cette nouvelle, il s'effondre, se met à pleurer puis quitte la classe. Tes amis ? Ils sanglotent aussi, se demandant comment ils ont fait pour ne pas se rendre compte que quelque chose n'allait pas, ils auraient aimé pouvoir t'aider avant qu'il ne soit trop tard. Et ta meilleure amie ? Elle est en état de choc, elle ne peut pas y croire. Elle savait ce que tu traversais, mais elle ne pensait pas que ça pouvait aller si mal...au point d'en finir. Elle ne peut pas pleurer, elle ne peut rien ressentir. Elle se lève et sort de la classe. Dans le couloir, elle s'effondre par terre, tremblante, se met à crier, mais aucune larme ne sort.
Quelques jours plus tard, à ton enterrement. Il y a une foule, beaucoup te connaissaient et appréciaient cette fille pétillante. Celle qui était toujours là pour les autres, l'épaule sur laquelle on pouvait pleurer. Ils parlent tous des bons souvenirs qu'ils ont eus avec toi. A tous, on peut voir des larmes couler de leurs yeux. Ton petit frère ne sait toujours pas que tu t'ai suicidé, il est trop jeune. Tes parents lui ont seulement dit que tu étais décédée. Ça le blesse énormément. Tu étais sa grande soeur, tu étais supposée être toujours là pour lui. Ta meilleure amie, elle essaie de rester forte durant toute la cérémonie, mais au moment où ton cercueil est mis en terre, elle perd tout moyen, et se met à pleurer comme elle n'a jamais pleuré. Et elle continuera, pendant des jours et des jours.
Deux ans plus tard. Tes amis, pour la plupart tombés dans la dépression, parlent toujours à un conseiller/thérapeute une fois par semaine. Certains de tes professeurs ont tout simplement quitté leur job. Ces filles populaires ont maintenant des troubles alimentaires. Ce garçon qui t'insultait s'ouvre les veines. Ton ex petit ami ne sait plus comment aimer et n'a jamais pu avoir une relation stable à nouveau. Ta meilleure amie ? Elle a essayé de se suicider, elle n'a pas réussi comme toi, mais elle a essayé plusieurs fois. Ton frère ? Il a finalement découvert la vérité sur ta mort. Il se coupe, s'ouvre les veines, pleure le soir. Il fait tout ce que tu as fait pendant des années et qui t'as conduit au suicide. Tes parents ? Leur mariage est tombé à l'eau. Ton père est devenu alcoolique, pour le distraire du mal que lui a causé ton décès. Ta mère est tombée dans une profonde dépression qui la tue à petit feu et reste clouée au lit toute la journée.
Les gens ne s'en fichent pas. Tu ne le remarques peut-être pas, mais ils ne s'en fichent pas. Tes choix ne t'affectent pas seulement toi, ils affectent tout le monde autour de toi. Ne mets pas fin à tes jours, il te reste tellement à vivre. Les choses ne peuvent pas s'améliorer si tu abandonnes. La vie est faite pour qu'on se batte, il y a toujours pire ailleurs. Si ça ne va pas, défoulez-vous, hurlez, parlez... Mais ne baissez jamais les bras. »
Nostellia 3 Messages postés dimanche 23 août 2015Date d'inscription 24 août 2015 Dernière intervention - 24 août 2015 à 12:47
Merci ce message ma ouvert l'esprit un peu mais me la ouvert quand même quand je l'ai lu je me suis effondré par' terre je suis énormément sensible? moi je n'ai pas de petit frère mes frères et ma soeur sont plus âge que moi et il me traité de trisomique de teber....ect et sa me blesse beaucoup. Cérte ce texte ma ouvert l'esprit mes j'aurais tout le temps cette idée en tête de me sucuider et nn je pense que les peste de mon classe auront rein à faire si je meurt mais je te félicite encore une fois voilà bisou??
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Publi-information