Fuckin life

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
jeudi 12 février 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
12 février 2015
-
Messages postés
15
Date d'inscription
jeudi 12 février 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
5 avril 2015
-
Bonjour, g 33a ss orphelin de pere et abandonne par ma mere a la dass a l age de 4 ans... je viens de perdre mon emploi et ma copine a flippee et elle est partie g plus une tunes et g 2 mois de loyer et edf impayer plus de 1000e au total mon proprio veux me foutre a la rue et moi je connais trop la galere que c d etre un clochard alors je v en finir car de toute facon g personne a qui ca va faire mal et je sais meme pas ce que je fout dans cette vie a part galerer pour enflouer les caisse de l etat je sert a rien pour personne, je comptai economiser et partir en wknd pour la premiere fois au ski histoire de faire comme tout le monde avec le peu de moyen que g. gt un travailleur assidue un employer modele jamais ete en retard toujours a fond et je me suis vu accuse de complicite de vol et perdu mon emploi ils sont au prud hom mais en attendant g plus rien. je veux en finir avec cette vie de merde... malgres mon enfance je n ai jamais ete malhonnete et ai subit le manque la solitude et le mepris toute ma vie... j en peu plus mais g peur je voudrai mallonger et ne plus jamais me reveiller on m adit qu en s injectant de lair on peut provoquer la mort subite sans souffrir

1 réponse

Messages postés
15
Date d'inscription
jeudi 12 février 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
5 avril 2015
9
Je ne sais pas qui vous êtes, mais j'avoue que j'aimerais être là à vos côtés m'assoir et discuter un moment avec vous.
J'ai connu malheureusement énormément de personnes qui voulaient en finir avec la vie. Je suis moi-même passer par là. Je me dis seulement que si vous y avez songé c'est que cela ne doit vraiment pas aller. J'espère que ce que vous imaginez est incertain, j'aimerais qu'au fond de vous vous vouliez combattre.
Le suicide n'est pas un choix, c'est le moment où les ressources pour faire face à la souffrance disparaissent.

Une chose à savoir, c'est que l'on peut s'en sortir, courage.
Écoutez... J'aimerais que vous réfléchissiez, et demain vous appellerez un bon ami quelqu'un à qui vous offrez beaucoup de confiance, j'aimerais que vous en discutiez avec cette personne.

Je ne suis pas grand-chose à vos yeux, que vous ne me connaissez pas et tout ce que vous pouvez savoir de moi est que j'ai écrit tout ça, mais sachez que je fais ça pour vous.