Régrime post pancréatite aigue

Signaler
Messages postés
3
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
4 mai 2014
-
Messages postés
16107
Date d'inscription
samedi 6 juillet 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juillet 2019
-
Bonjour,

je sais que cela peut paraitre accessoire mais il est important que je sache pour éviter quelconques problèmes :

nous devons faire un enterrement de vie de garçon d'un ami et celui a passé plusieurs semaines en hôpital il y a maintenant 10 ans à cause d'une pancréatite aiguë :

- il est toujours resté très raisonnable sur l'alcool : est-ce un choix même dix ans après , ou une obligation ?

- il fait attention aux calories parce qu'il est penché musculation , sèche blablabla et c'est de cela dont nous voulions jouer : s'amuser à le faire manger ce qui fait grossir ( il culpabilise après avoir mangé un mars mais te rajoutera toujours quelque chose dans ton assiette, jubilant à chaque fois que tu craqueras pour le saucisson qu'il vient de poser sur la table etc ... ) bref : il le mérite de quoi peut il abuser sans que sa santé prenne un risque

sachant que sa future femme nous a dit ( mais pas la dernière à être maline ) qu'après avoir mangé une pizza par exemple ils évitaient de marcher car il sentait toujours que cela appuyait toujours un peu et qu'il avait encore trop en tête ce séjour inquiétant en hôpital.

S'il vous plaît : aidez nous c'est pour la bonne cause.

Cordialement,
Patient 2014.
A voir également:

1 réponse

Messages postés
16107
Date d'inscription
samedi 6 juillet 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juillet 2019
904
Bonjour,

Ne vous inquiétez pas, si votre ami fait attention comme çà à sa santé, il sera assez grand pour se réguler tout seul ... et vous n' allez pas prendre d' entonnoir pour lui faire ingurgiter ce dont il ne voudra pas !
Messages postés
3
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
4 mai 2014

Bonjour,

je vous remercie de votre réponse.

Si bien sûr la santé est notre première priorité, très très prêt derrière il y a cet objectif : le faire néanmoins manger le plus possible ( il y va de notre plaisir voir de notre bonheur ) et s'il comprend que nous savons ce qu'il en est, il ne pourra pas se cacher derrière de pseudos risques.

Dix ans après y a t il vraiment encore des risques ?
Si nous ne le faisons pas boire n'écartons nous pas le plus nocif ?
Y a t il peut être d'autres aliments aussi dont il vaudrait mieux éviter l'abus ?
Et d'autres où la porte est grand ouverte ? ( dites moi que oui )

Non pas d'entonnoir malheureusement.

Patient 2014.
Messages postés
16107
Date d'inscription
samedi 6 juillet 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juillet 2019
904
Le respect de l' individu exige que vous ne lui fassiez RIEN faire, ni manger, ni boire, ni autre chose qu' il n' aurait pas envie de faire.
Messages postés
3
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
4 mai 2014

Bonjour,

je vous rassure, nous ne sommes pas des bourreaux sans cervelle, et nous n'abusons pas de la situation plus que cela.

Merci pour vos réponses, et bonne journée.

Patient 2014.
Messages postés
16107
Date d'inscription
samedi 6 juillet 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juillet 2019
904
Alors, c' est parfait. Bonne journée également.