Un corp sans âme . [Résolu]

lili1904 1 Messages postés lundi 17 mars 2014Date d'inscription 17 mars 2014 Dernière intervention - 17 mars 2014 à 23:21 - Dernière réponse : lylsam 12 Messages postés jeudi 20 mars 2014Date d'inscription 20 mars 2014 Dernière intervention
- 20 mars 2014 à 02:52
Bonsoir , je me présente brièvement , j'ai 17 ans et je suis actuellement lycéenne . C'est une première pour moi de partager mon histoire, beaucoup de sentiment tel que la pudeur, et parfois la honte m'empêche de m'ouvrir aux autres . Mon entourage me caractérise comme étant une fille battante, mature , et autonome , d'une force de caractère sans égal. C'est l'image que j'ai toujours donné pour protéger les gens que j'aime , je me suis quelque peu oublié dans tout cela .
Il y a 2 ans, ma mère est décédée suite à un cancer , et paradoxalement, j'ai continué à vivre comme si du jour au lendemain elle franchirai la porte . Je me suis forgé une carapace rejetant toute émotion susceptible de m'affaiblir, et pour relever mon père qui à très mal vécu la situation . Depuis 2 ans , je le porte à bout de bras , essayant de lutter contre l'alcool qui le consume de jours en jours, laissant de coté ma vie d'adolescente, j'en ai oublié de me construire . J'ai géré la maison, à vrai dire, j'ai pris 10 ans d'un coup pour affronté tout ça ..

Depuis une semaine, une semaine de trop , la réalité refait surface , et la je comprend . Je dois vivre sans ma mère , et je ne l'accepte pas . Je repousse toute mains tendues, je rejette les gens qui m'aime car la seule chose dont j'ai besoin est ma mère . Je réalise , je réalise à quel point mes réactions depuis 2 ans était pour me mentir, je n'ai fait que repousser l'inévitable . Je passe mes journées enfermée dans ma chambre à fixé un mur , et à pleurer . Je prend des antidépresseur non recommandé et en surdose pour m'apaiser l'esprit, l'échec scolaire arrive à grand pas , mais personne ne se rend compte de l'ampleur de la situation, pour eux , je suis la personne qui se relève pour toute situation , les coeurs de pierre n'existe pourtant pas.
Je me suis à de nombreuse fois fait du mal pour appeler à l'aide , mais rien est pris au sérieux . J'ai ce soir la détermination d'en finir . Et je sais que ca ne tardera pas . Je n'ai plus peur de mourir . Je suis vide d'émotion , et plus rien ne me retient .
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

begonie 89945 Messages postés mardi 13 avril 2010Date d'inscriptionModérateurStatut 21 juin 2018 Dernière intervention - 17 mars 2014 à 23:44
0
Merci
Bonjour.

Et une rencontre avec un ou une professionnel(le) de la santé qui est spécialisé(e) dans ce domaine de difficultés que tu traverse actuellement,
est-ce que tu as imaginé que cela est tout-à-fait utile, voir urgent pour sortir de cette déprime que tu vis actuellement ?

L'auto-médication n'est pas aidant.

C'est avant tout la parole qui a besoin de se libérer dans un contexte hors famille et donc plutôt professionnel.
Publi-information
Commenter la réponse de begonie
lylsam 12 Messages postés jeudi 20 mars 2014Date d'inscription 20 mars 2014 Dernière intervention - 20 mars 2014 à 02:52
0
Merci
Bonjour j admir ton courage et ta détermination, tu connais l expression. Tel mère tel fille je pense ,non je sais que ta mère de la haut est vraiment fière de toi , tu a su prendre les choses en mais et sa malgré tout c est admirable a ton âge, ta mère voudrais que tu deviennes une grande dame moi aussi j ai été en échec scolaire mais je me suis battu ta plus de courage que moi je l avou montre a ton père que tu peux lui redonné le sourir . Ton histoire me touche beaucoup et je pense que ta une belle vie devant toi récompense de ton courage rend hommage a ta mère crois ces la meilleur des choses. Et aussi n oubli pas parle a ton père dit lui de ce reprendre il a le droit de refaire sa vie c est dure très dure mais a toi de le tirer vers le haut pour au il ne sombre pas ,


Je te salut
Publi-information
Commenter la réponse de lylsam
Publi-information