Récidives de polypes

Résolu
Utilisateur anonyme - 3 nov. 2013 à 18:13
 marie - 17 mars 2014 à 07:45
bonjour ,
n'ayant pas de réponses à ma précédente question ,(( le nombre possible de récidives ,)) en supposant que les sorties de polypes continuent , voir à vie , cela peut il malgré tout rester au même stade , ou cela va t il irrémédiablement s'aggraver ?????
étant entendu que l'on respecte et un suivi et le protocole c'est à dire , à chaque réapparition , un contrôle tout les 3 mois etc
je n'emploie pas trop le terme récidive car il me semble mal approprié , je pense plutôt à une infection de la vessie et les polypes sortent et en quantité et temps variables .
ce qui voudrait dire d'ailleurs que même ayant arrêté de fumer , cela n'empêche pas d'autres apparitions . Comme m'a dit mon médecin , le mal est fait .
autre question , un diabète de type 2 et un surpoids un peu plus de 130 kg , cela peut il influer ????
merci de prendre le temps de me lire , et celui de me répondre .
alain dit lharmonica

11 réponses

Bonjour

Il est très important de se faire aider, un soutien psychologique est surement nécessaire dans ton cas, beaucoup de choses à accepter, traverser le deuil de la séparation avec ta fille il y a une souffrance tu vis le temps de la colère et du questionnement.

Oui, je comprend la difficulté à vivre et accepter la maladie , ce n'est pas anodin.

C'est dur à accepter. C'est une guerre à mener, on ne sait pas si elle est finie, seulement si on voit un polype on sait qu'il faut attaquer et souffrir.

Le temps de la visite est toujours trop court pour le dialogue et on se retrouve seul avec ses questions, et on culpabilise d'avoir fumé.

Le médecin de famille est une aide, il peut nous accompagner, conseiller.

Un accompagnement psychologique pourrait t'aider à séparer tes émotions face à cette menace. Parfois des médicaments, c'est un médecin qui peut prescrire, mais pas forcé.

Toute la surface interne de la vessie a été irritée. Le doute. On ne sait pas alors on surveille.

L'endroit n'est pas le même: c'est que chaque polype trouvé a bien été supprimé, ne s'est pas aggravé, n'existe plus. Dans ce sens ce n'est pas une récidive, non. Chaque bataille a été gagnée.
Un nouveau polype a été trouvé alors qu'il fait seulement une tête d'épingle, la surveillance a payé c'est une bataille gagnée. On aurait pu ne pas le voir si on avait arrêté trop tôt la surveillance. Il faut l'attaquer tout de suite pour qu'il ne s'aggrave pas, n'existe plus.Pour gagner cette bataille.

Enlever le polype est douloureux c'est bien une opération en profondeur dans la paroi c'est bien grâce à cela que le polype repart pas à cet endroit. Et les 3 jours de spasme et de douleur c'est le temps de la cicatrisation de la paroi de la vessie. Le diabète ralentit la cicatrisation mais 3 jours est habituel.

Reporter sur la sonde et le chirurgien la cause de la douleur est habituel, c'est le rejet de la maladie que l'on transfère en rejetant les soins.

Se battre contre la maladie c'est aller au-devant de la douleur , se jeter dans la bataille c'est savoir que 3 jours on revient blessé, on est gêné et on a mal. L'accompagnement psychologique peut nous aider à prendre la décision quand elle fait peur, quand on est fatigué.

Oui, Tant que c'est superficiel on a des bonnes chances que ça reste superficiel même si on a pas la certitude cas par cas. Si on laisse jamais le temps de se développer à un nouveau polype s'il arrive. C'est très important. Au moindre signe.
C'est pour ça qu'il faut jamais arrêter la surveillance et le traitement même si elle est désagréable et qu'on sait jamais si un nouveau polype va apparaitre.

Suis le protocole que te propose le chirurgien pas à pas, établi sur des études, des cas assez nombreux pour montrer qu'il est plus adapté pour toi, même si on peut pas prédire chaque cas.

Et demande un accompagnement psychologique, ton médecin a pas complètement tord, on est pas tous des professionnel, on peut faire des erreurs, on peut être très maladroit tout en cherchant à t'aider.
Avec un accompagnement, si tu peux surmonter peu à peu la colère, tes difficultés et transformer tout ça en réflexion plus calme en prise de décision plus sereine quand c'est nécessaire. On sait très bien que les maladies décompensent souvent à une période de la vie où on est déjà affaibli physiquement, ou moralement. L'accompagnement psychologique participe directement ou indirectement à ton traitement, ta lutte contre une maladie. Supporter l'attente silencieuse sans savoir.

Surtout pour t'aider à supporter plus facilement la menace permanente qui vient du fait qu'on ne sait jamais ce qui se passe après, et t'aider à supporter la douleur et la gêne de chaque geste qui est une vraie bataille à chaque fois. Recentrer chaque fois avec l'objectif cette gêne ou cette douleur.

Trouver un polype assez tôt et l'opérer c'est une bataille gagnée.
Constater que les polypes précédents ont disparu c'est une bataille gagnée.
Revenir d'un contrôle sans trouver de polype c'est une bataille gagnée.
On en sait pas beaucoup plus que ces batailles gagnées mais on avance.
6
DCI
Messages postés
82632
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 septembre 2022
36 113
3 nov. 2013 à 18:20
Bonjour,

Le fait de répéter le même message n'apportera pas plus de réponses.
Merci de rester sur ce premier message => https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/forum/affich-1561674-polype

J'ajoute un "Up" pour faire revenir le message en début de liste.

0
Utilisateur anonyme
3 nov. 2013 à 18:30
sauf erreur la question n'est plus la même , je pose la question sur la possibilité d'aggravation ou non , voir le pourcentage de risques
merci
alain
0
Bonjour
Pour les polypes de la vessie, les statistiques sont telles que pour un individu lambda il est pas possible de prédire s'il ne va pas faire de récidive, ni si il va faire de récidive, ni combien, ni si il va y avoir maintien au même stade, ni si il va y avoir aggravation. Car les différents cas existent avec des pourcentages suffisants pour que ça puisse se produire mais pas suffisants pour que ça soit la suite logique.

Le spécialiste malgré son jeune age reste donc le plus apte à en dire plus car il a d'autres infos et analyses bien plus précises en main sur son patient qui n'est plus un individu lambda dans ce cas. Il peut très bien être lui aussi dans l'incapacité de prédire si un nouveau polype va apparaitre ni quand s'il apparait ni sa gravité s'il apparait. Un médecin sait faire des suppositions mais va chercher des vérifications pour son patient et des études confirmant ou infirmant les suppositions mais va écarter celles ne correspondant pas à ce qu'il voit pour son patient. Il ne reste pas forcément de faits suffisants pour prédire une suite logique.
Si on suit un protocole de contrôle: après suppression d'un polype on vérifie tous les 3 mois, c'est bien parce qu'on ne sait pas si une cellule anormale toute seule reste encore et en plus si elle va proliférer malgré les automatismes qui cassent habituellement la reproduction des cellules anormales. On ne sait pas si un sous-produit du facteur, déclenchant ou favorisant l'anomalie lors de la de reproduction des cellules, est encore dans l'organisme et va continuer à s'éliminer par les urines en quantité suffisante pour répéter l'anomalie sur une autre cellule.

BCG,
En 2001 18 fabricants étaient recensés et 7 souches différentes de vaccin.
Un des produits qui fut largement utilisé en vaccination a cessé d'être fabriqué.
Un autre produit en vaccination disponible par la suite présentait des différences importantes et fut bien moins utilisé.
L'usage habituel du bcg en vaccination qui fut longtemps obligatoire a été largement abandonné récemment en france.
Usage en oncologie: "Son mode d'action dans la vessie est inconnu" sic uropage.com
Un produit sanofipasteur a cessé d'être distribué en 2012, est noté rupture de stock au 14/10/2013 et est noté remise à disposition prévue 2ème semestre 2014 sur un site de l'ansm.
BCG à usage intravésical en quantités limitées. Les recommandations de traitement doivent être strictement respectées:
Ponctuellement des lots non distribués ont été livrés suite vérification en 2012
Ponctuellement des lots de produit équivalent ont été cédé à la france.

Polypes.
On connait des facteurs:
Par exemple le tabac qui semble le facteur principal connu d'apparition du polype dans la vessie et le seul clairement présent dans la question a cessé d'être consommé. C'est une importante phase de traitement . Les données ont donc changé. Pas vu de texte sur la vessie parlant d'arrêt du tabac, alors que j'ai vu des chiffres pour le poumon. Je sais pas si le tabac joue encore un rôle suffisant.
Un autre facteur bien identifié est l'exposition professionnelle à l'aniline ou d'autres toxiques de l'industrie chimique. Pas présent dans le sujet. Je connais pas tes expositions possibles aux toxiques.
La bilharziose est une des infections chroniques considérées comme facteur d'apparition. Pas vu la bilharziose dans le sujet. Les infections c'est présent dans le sujet mais que sous la forme d'une supposition "je pense".
Je peux opposer que les infections ont été recherchées et traitées avant la suppression du polype à chaque intervention car on n'opère pas un polype dans une vessie infectée.

Mais les infections c'est assez courant pour qu'on puisse supposer une réinfection ok
On pourrait aussi supposer donc l'importance de l'irritation chronique de la paroi interne de la vessie, chacun des facteurs cités ont une action irritante.ok

Diabète.
Bien que je n'aie pas encore vu le diabète cité comme facteur du polype de la vessie, le diabète peut entrainer une neuropathie qui peut entrainer une vessie souvent trop pleine la paroi est trop tendue, ou vessie pas vidée complètement ce qui peut favoriser des infections fréquentes donc irritation fréquente de la paroi. Mais les sources que j'ai pu trouver ne citent pas le polype directement. Surtout j'ai vu nulle part que tu as une neuropathie.
Le diabète si il est mal équilibré par le traitement, peut provoquer l'évacuation du sucre dans l'urine, qui normalement est un des rares liquides naturels sans bactérie, mais devient ainsi un milieu très nourrissant favorisant les infections.
L'infection fréquente n'est pas forcément chronique si on la soigne rapidement d'ailleurs.
Indirectement avec tous ces si et ces peut, on pourrait imaginer un lien pour le diabète,ok mais les sources que j'ai pu trouver ne citent pas le polype directement. J'ai pas vu que ton diabète est mal équilibré.
Le surpoids comme facteur du diabète ok, mais on s'éloigne du polype.

La seule réponse sure est que je comprend tes angoisses car je peux faire le même type de suppositions pour un individu lambda ayant le même genre de maladie que toi, mais cela n'a rien de concret en rapport avec toi.

C'est pour ça que les médecins mettent au point, modifient, comparent des protocoles de traitement et de suivi puis sélectionnent le plus efficace statistiquement en fonction de tel et tel critère constaté chez toi.
Les critères peuvent ainsi évoluer au fil du temps.
De nombreuses techniques d'analyse et de diagnostique sont quand même utilisées avant et pendant le traitement pour cela.
Ça leur permet d'utiliser des statistiques et des études qui n'ont pas vraiment de rapport avec toi, de ne pas connaitre vraiment les réponses te concernant et que tu pose, de ne pas tout savoir sur la maladie ni le détail de tous les mécanismes en jeu, mais de pouvoir choisir un traitement, choisir le moment la dose et la méthode d'application en respectant strictement des recommandations de traitement si nécessaire, choisir la méthode et le moment pour surveiller l'apparition ou pas d'une évolution de la maladie par la suite.

Ps: apparente contradiction seulement: le médecin qui ne retient pas des résultats d'études pour se prononcer et conclure à une suite logique pour l'évolution de la maladie de son patient unique peut utiliser les résultats des mêmes études dans la mise au point des protocoles de traitement car cette fois la comparaison d'efficacité réelle constatée des protocoles est utilisée.
0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
Utilisateur anonyme
4 nov. 2013 à 10:09
bonjour ,
d'abord merci pour votre réponse .
peut être avez vous compris , qu'après ce que j'ai vécu , trouver sa fille suspendue genre jeu de la cravate , et le reste des inconvénients de la vie que je ne vais pas énumérer , donc j'aspirai à un peu de tranquillité , quand ces polypes sont apparus .Mais en plus , voilà que ça continu alors qu'autour de moi je connais des gens à qui ça n'a pas eu de suite .Vu qu'effectivement je n'ai pas trop de réponses auprès de mon médecin et urologues , vu que pour mieux définir , étant dans le cantal et l'hopital de st flour , c'est un urologue d'aurillac qui vient tout les mercredi , ce qui veut dire que le dialogue ne peut être très long pendant la consultation , car il y a du monde derrière moi . Aussi ayant vu ce site je me suis pourquoi pas poser mes questions .
c'est surtout un ordre d'idée que j'attendais , car je me doutais qu'on ne peut malheureusement répondre avec précision .
mon passage sur ce site ne veut pas dire que je doute de mon urologue , et d'ailleurs je ne manque pas de lui relater ce que je fais , auquel il répond faut pas trop aller sur ces sites .
pour revenir à mes polypes qui sont d'après mon urologue superficiels , bon je ne me souviens plus du stade , mais si vous voulez savoir , vu qu'il m'opère le 13 , je peux demander .
très probable , ce serait à ses dires le goudron du tabac , je fumais depuis l'âge d'environ 15 ans et jusqu'à donc , mars 2010 , soit dans les 48 ans de clops .
comme j'ai déjà écris , les premiers polypes en juillet 2009 , ce que vous appelez récidive car tous les polypes suivants n'ont jamais été au même endroit , donc la première récidive en fin 2011 , un seul polype , et 2 mois après d'autres sortis donc encore opération , puis la tranquillité , et là à la visite des 6 mois , un autre de la grosseur d'une tête d'épingle , mais vu que à chaque fois l'analyse disait superficiel , et que malheureusement je fais des spasmes de la vessie à cause de la sonde (( très désagréable )) mon urologue est ok pour juste une coagulation ce qui évite la sonde .
pour finir , et comme m'a dit mon urologue , car à la visite quand il m'a dit aie j'en vois une (( récidive )) , j'étais assez furax et j'en voulais à la terre entière , et d'être obligé de recommencer aux 3 mois ces cystoscopies , ce que j'ai du mal à m'y faire , j'ai donc menacé d'être moins assidu , donc il m'a dit , très souvent ça devient grave par l'abandon de ce suivi , mieux vaut traiter quand c'est de la valeur d'une tête d'épingle .
voilà , je vous ai un peu ennuyé je m'en excuse et merci encore de votre réponse , bien à vous
lharmonica
0
bonjour
merci beaucoup
bon je ne sais pas si vous êtes médecin ou avec un vécu , peu importe .......
je suis d'accord avec vous , mais comme on dit souvent , plus facile à dire que faire
par exemple suite à l'accident de notre fille j'ai vu toutes sortes de gens , du médecin au psy etc , et ça n'a rien changé , de plus en deux mots , ce que je ne faisais jamais , j'avais laissé trainer dans les escaliers qui vont aux combles , un morceau de corde d'alpiniste , que notre fille ce jour là a pris pour ce jeu à la con .
et il m'a fallu la dépendre , donc un peu trop de souvenirs , etc
je fais partie , sans prétention ou orgueil , des gens qu'on ne manipule pas , dans le sens , de ce que vous dîtes , une aide morale . C'est peut être du à mon passé , d'enfance , parents séparés , toujours seul , dans la rue etc .
donc je me suis fait une personnalité très forte (( pas spécialement bonne )) .
Hier j'ai vu l'anesthésiste , un étranger (( lol )) , il a eu des mots très gentils , ça aide .......
je ne sais pas si c'est permis , mais bon , si vous voulez mieux me connaitre , je suis sur skyrock à ****** et sur facebook à ******
voilà encore merci
cordialement
alain
0
joraline
Messages postés
42443
Date d'inscription
dimanche 6 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 septembre 2022
10 529
5 nov. 2013 à 16:11
Les adresses sont interdites sur le forum.
0
DCI
Messages postés
82632
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 septembre 2022
36 113
5 nov. 2013 à 16:29
Car risque +++ de détournements et de piratage !
0
Utilisateur anonyme
6 nov. 2013 à 00:32
bonjour ou bonsoir (( car ça c'est aussi interdit , l'impolitesse ))
si vous pouviez supprimer aussi mes questions et réponses , merci
berard
0
Utilisateur anonyme
5 nov. 2013 à 16:09
ps,
je me permet de revenir , juste pour donner mon avis sur (( culpabilité d'avoir fumé ))
j'en n'ai pas , je dirai à ce sujet , si toutes fois s'en est la cause . Que je n'ai pas eu de chance , car je ne pense pas que tous les fumeurs ont eu ça à la vessie .
Une amie de travail a eu ça et elle n'a jamais fumé , ma mère qui en année a fumé plus que moi et à 86 ans en fume toujours , sauf la gorge , n'a rien eu à la vessie
attention , mon propos n'est pas continuons de fumer , pas du tout , car pour rien au monde je ne recommencerai et mon conseil pour autrui est arrêtez ...
bien à vous
alain
0
bonjour
en 2010 mon marie a eu des polypes a la véssie pt1 grade 2 suivi par traitement bcg maintenant il est suivi tous les ans et les polypes n'ont pas repoussés.il sera controler maintenant a vie et même si un polype montre le bout de son nez il est facile a l'enlever car ce sont des évolutions lentes lorsque que ces polypes restent superficielles LE PLUS GRAnd ennemie c'est qu'il risque d'évoluer ver un cancer alors il y a risque et la une cystectomie serait envisagable .Quel est le grade et le stade de ta lésion?Je te souhaite bon courage mais sache que malgrès on peut vivre lonptemp avec cette pathologie .
0
DCI
Messages postés
82632
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 septembre 2022
36 113
3 nov. 2013 à 18:32
Pour rester cohérent, il vaut mieux ajouter cette question dans la discussion déjà ouverte.
-1
Utilisateur anonyme
3 nov. 2013 à 19:16
bien , il semble que ça devient un peu compliqué , je vous comprends mal , donc je pense que vous ne voulez pas me répondre !!!!!
pour ma part j'arrête , de toute manière je n'ai pas le choix , la seule différence c'est que je continuerai dans l'ignorance .
merci tout de même
berard
-1
DCI
Messages postés
82632
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 septembre 2022
36 113
3 nov. 2013 à 20:05
" je pense que vous ne voulez pas me répondre !!!!! "

PAS de procès d'intention, SVP !!

Je ne fonctionne pas "à la demande".
Bien que professionnel de santé, je n'ai pas la prétention de pouvoir répondre à toutes les demandes ou question. Je ne suis pas une encyclopédie.
Et lorsque je n'ai aucun élément de réponse, j'ai l'honnêteté intellectuelle de le dire clairement.

Merci de bien vouloir modérer vos jugements.
-1