Sevrage ZOLOFT 50mg.

Signaler
Messages postés
4
Date d'inscription
dimanche 11 août 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
11 août 2013
-
 pit63500 -
Bonsoir aux internautes !

Jai 17 ans, mesure 1m68 et pese 49 kilo, je suis un garcon. L'année dernière j'ai été prit par de fortes crises d'angoisses et de TOC, car j'avais peur de l'avenir et ma copine de l'époque m'avait quitté. En août 2012 j'ai commencé un traitment au ZOLOFT 25mg puis 50mg pendant 5 mois, ça allait mieux en décembre, mais j'ai fait l'erreur d'arrêter brutalement, j'ai fait une rechute alors que mon problème de départ n'était pas une depression mais mes TOCs!
En janvier 2013 j'ai donc repris ZOLOFT 50mg pendant 2 semaines et ensuite du 25mg, j'ai arrêté en avril 2013, j'ai arreter le traitement 3 mois et demi après car le médicament me coupait de mes émotions.
Mais voilà depuis avril, j'ai eu mon BAC j'ai une nouvelle copine et de supers études. Mais je me sens vide, angoissé, déprimé, mal dans ma peau, avec des raideurs musculaires et des idées noires. ( je suis un peu déréalisé ), et je ne ressens pas grand chose ( plus de libido)
Je précise que j'ai confiance en moi, je mange, je dors, je sors, je n'ai plus peur de sortir et j'ai la volonté d'aller mieux. J'ai eu de petits événements mais ce sont les aléas de la vie, mon ancien psycologue et mon etiopathe m'ont dit qu'il n'y avait rien de pathologique et que je n'étais pas fou. ( ma grande peur!!!). Je reste quelqu'un d'angoissé.


Ce pourrait il que le syndrome de sevrage soit la cause de ce mal être ? Sachant que j'ai arrêté il y a 3mois.
Si c'est le cas je fais déjà de la sophrologie, je mange équilibré( noix banane, Omega 3), et j'ai décidé de refaire du sport et de prendre du griffonia ( AD naturel ).
J'ai envie de bouffer la vie, mais un truc bloque, et je pense avoir régler mes angoisses.

Merci de m'avoir lu! Car c'est délicat les idées noires, alors que j'ai le désire d'avancer.
A voir également:

8 réponses

Bonjour
Je vous donne mon expérience perso.
Après avoir fait une crise d'angoisse, mon docteur m'a prescrit du zoloft 50 une fois par jour le soir.
Au bout de 2 mois, je décide d'arrêté contre l'avis du toubib qui voulait un mini de 6 mois.
J'arrête donc de ma propre initiative au bout de 2 mois d'un coup.
Depuis je me sens très bien, beaucoup mieux que pendant le traitement: plus de bouche sèche, plus de tremblements, plus d'insomnie et une dernière chose, l'éjaculation redevenu à la normale.
Avant d'arrêter, je suis passé dans les mains d'un micro-kiné qui a fait du bon boulot sur moi.
Voila donc pour mon expérience

C'est le parcours du combattant. Qu'en pense ton médecin de tes angoisses ?
Messages postés
4
Date d'inscription
dimanche 11 août 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
11 août 2013
1
Elles sont légitimes, je devais me reposer et surtout accepter de souffrir pour aller bien. Car avec la rupture de mon ancienne copine et mes angoisses, je me suis créé une coquille qui n'a plus lieu d'être, j'ai
Beaucoup travaillé sur ça, alors je ne
Vois plus que le sevrage...
Sinon je suis fini, et sans doute schyzo ou fou.. Ahah ( ma grande peur )

Tu devrais essayer la sophrologie et le yoga ^^
Bonjour Touti92,
Je confirme que ces symptomes peuvent etre lies au sevrage. C'est normal. Le sevrage du zoloft doit se faire tres progressivement pour attenuer ces symptomes. J'ai deja fait des rechutes en essayant d arreter trop vite. Cet antidepresseur n est pas toujours secable mais tu peux demaner un dosage special sur ordonnance . La pharmacie te, prepara les bonnes doses. La sertraline qui est la molecule active du zoloft est connue pour fortement influencer le moral en debut de teaitement mais aussi a chaque variation de dose et donc a l arret du traitement. L arret du zoloft doit se faire sur plusieurs mois et tu dois rester minimum 1 mois a chaque palier.
Il faut relativiser quand tu te sens mal en te rappelant que cela est du au sevrage (s il n y a pas de cause exterieire autre). Mais je sais que c'est difficile. On deprime pour rien et on a des crises d angoisse des qu on perd un cheveux ! COURAGE !! c'est long mais tu tiens le bon bout. Et si tu fais une rechute, pas de drame tu reprendras un traitement a dose moyenne pendant 3 a 6 mois et tu pourra retenter d arreter et cette fois ci en diminuant tout doucement pour eviter la glissade !

Bonjour

Qui t'a dit de stopper ton traitement ?

+
Messages postés
4
Date d'inscription
dimanche 11 août 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
11 août 2013
1
Mon médecin généraliste, car mes tocs étaient partis, mais les effets secondaires étaient beaucoup trop présents, de plus j'étais dependant, ce type de médicament ( ISRS ) sont d'une débilité profonde, ils m'ont retiré mes tocs mais maintenant je suis déprimé. Je souhaitais retrouvé mes émotions, en fin de compte c'est pas gagné.
Messages postés
4
Date d'inscription
dimanche 11 août 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
11 août 2013
1
Je fais déjà de la sophro depuis 2 mois tout les lundi, je pense qu'il y a sans doute encore un petit conflit, mais j'ai pensé au sevrage récemment