Accusée d'harcèlement moral

Signaler
-
 LuneDeMiel -
Bonjour,
J'ai la fille de mon conjoint qui a 16 ans qui vient de m'accuser auprès de l'assistance sociale de son lycée d'harcèlement moral.
C'est une ado qui a vécu une enfance très compliquée, à 1an1/2 son grand frère de 4ans est mort dans des circonstances très bizarre. A la suite de quoi elle a été séparée de ses parents, et a été dans une famille d'accueil.
Son père a fait des démarches avec sa compagne du moment pour obtenir de nouveau sa garde, la garde obtenue, son père passait plus de temps a se préoccuper de sa vie que de celle de sa fille, souvent il demandait à la nounou de la famille d'accueil de continuer régulièrement à s'en occuper, pour aller faire ses activités avec sa compagne. Celle ayant une fille plus agée mais ne voulait pas avoir d'enfant....
L'histoire avec cette femme s'est terminée, elle a été accusée de coups et blessures sur cette petite.
J'ai alors rencontré son père, puis par la suite, j'ai fait sa connaissance, je suis maman de 3 enfants et j'ai été assistante maternelle, donc pour moi les enfants ce n'est pas un soucis.
Rapidement ils se sont installés tous les 2 chez moi avec mes enfants, ma fille ayant le même âge, cela était plus facile pour cette petite. Tout ce que je donnais à mes enfants je le lui donnais aussi, mais le contraire n'était pas en vigueur, si elle avait quelque chose ce n'était que pour elle, pas de partage avec mes enfants. Comme si son père m'en voulait et en voulait à mes enfants d'avoir eu de l'amour d'un papa et s'une maman.
Souvent je me suis aperçue qu'elle me mentait, lorsque je le disait à son père, soi disant il allait lui parler, mais ne la disputait jamais, ou ne reconnaissant jamais devant sa fille que c'est moi qui avait raison.....
Il y a 1 an de cela, nous avons eu une énorme dispute, ensemble, comprenant mon conjoint et sa fille ainsi que moi et ma fille, toutes les 2 agées alors de 15ans1/2.
Tout a commencer le jour ou je me suis aperçue qu'elle me mentait et que je le lui prouvais. Elle est allée habiter chez sa nounou, et cela m'agaçait qu'elle ne reconnaisse pas ses mensonges, je lui ai envoyé des sms, cette ado se sentant piégée et sachant que j'avais raison a retournée la situation contre moi en envoyant les sms à son père.
Elle es t revenue par la suite habitée à la maison, au moi de janvier elle a recommencer a me m'inventer des histoires, sur tout et sur rien, sur son père également comme quoi il lui disait telle ou telle chose, qu'il ne faisait jamais rien de bien, et pour elle j'étais soi disant la plus belle, la meilleure, enfin tout ce qui pouvait me glorifier.
Seulement je me suis encore une fois aperçue de ses mensonges, de ses belle histoires toutes inventées, et je le lui ai encore une fois dit. Dit qu'elle me mentait, qu'elle était immature, qu'elle me racontait du grand n'importe quoi....
Sachant que je disais la vérité, que je l'avais encore démasquée, elle a fait sa pleurnicheuse, et est allée se plaindre auprès de l'assistante sociale de son école, mais cette fois ci en m'accusant de harcèlement moral, en lui signalant quelle ne voulait plus vivre chez moi, et qu'elle allait demander à sa nounou d'accueil qu'elle puisse avoir sa garde. Chose qu'elle voulait faire il y a environ 6 mois de ça, lorsqu'elle m'avait envoyé un sms me disant " je vais dire à papa que je ne veut plus vivre avec lui", et je lui avais répondu que je ne pouvait pas lui dire ce qu'elle devait ou ne devait pas faire.
Donc elle avait tout cela dans sa tête depuis longtemps, mais plutôt que de dire à son père tout simplement je ne veux plus vivre avec toi, elle a trouver la solution plus facile pour elle, ma belle-mère me harcèle moralement.
A ce jour elle ne vit plus chez nous, elle habite chez sa nounou d'accueil, mais continue à dire à son père qu'elle l'aime alors qu'elle le haïssait, et l'accusait même de harcèlement moral envers sa mère.
J'avoue que depuis une semaine je ne sais plus qui je suis, moi qui ai tout essayer de faire ce qui était en mon pouvoir pour aider cette petite a grandir du mieux possible, à lui donner l'amour d'une maman qu'elle n'avait pas eu, de la considérer comme mes propres enfants.... Je suis anéantie et totalement perdue face à ces accusations.
Elle a du avoir un super sourire lorsqu'elle a dit qu'elle ne voulait plus vivre avec moi, au même titre qu'elle a eu un sourire lorsque son père lui avait dit lorsqu'il avait trouvé un appartement pour quitter son ancienne compagne, et quelle a appris la mort de sa maman, jour mémorable ou elle était super contente lorsqu'elle a su que sa mère était morte. Etant maman je vous laisse imaginer ce que j'ai ressenti.
Si vous avez des conseils à me donner, et savoir aussi si j'encours quelque chose avec cette accusation.
merci d'avance

2 réponses

Messages postés
75518
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
30 novembre 2021
9 301
Bonjour.

Comme toutes ces situations de familles recomposées, celle-ci est biensûr particulièrement complexe et les relations interpersonnelles difficiles à comprendre de suite et donc impossible à donner des conseils ne connaissant pas l'histoire de chaque faisant partie de ce système.

En me centrant sur toi, uniquement, et sur ce que tu cites au tout début de ta question :

" J'ai la fille de mon conjoint qui a 16 ans qui vient de m'accuser auprès de l'assistance sociale de son lycée d'harcèlement moral. "

Par quel moyen est-ce que tu as obtenu cette information ?

Bonne journée, bonne soirée ou bonne nuit !
begonie
Messages postés
75518
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
30 novembre 2021
9 301
Personnellement, je demanderai quand-même un rendez-vous avec cette assistante sociale pour chercher une clarification de la situation.
L'assistante n'a eu qu'un son de cloche et toi tu as reçu "son" son de cloche par le père.

Cela envénime la vie et cela n'est pas facile à vivre tant que les dires n'ont pas été mis sur la table.
Dans ces situations ce n'est pas rare qu'un entretien en famille soit utile pour permettre à chaque membre de la famille de s'exprimer, en tout cas, un entretien où seraient présents : le père, la fille et toi.

Ces difficultés que tu cites ne sont pas exceptionnelles pour les professionnels qui sont confrontés à ces situations conflictuelles.
Il y a 1an j'ai déjà rencontré des problèmes similaires avec elle, je l'ai démasqué lors de mensonges et elle allée se plaindre à son père. A la suite de quoi j'ai eu tout d'abord une discussion avec elle puis tous les 3 avec son père.
C'est une jeune fille qui ne manque pas de conversation pour se défendre et raconter n'importe quoi et elle s'y prend tellement bien que même si elle ment, tout le monde l'a croit sur parole, et dans de tels moments j'avoue que je me sens totalement impuissante et démunie, face à un tel aplomb je me sens toute vidée, pourtant je ne suis pas du genre à me laisser faire, mais j'avoue qu'elle est très forte.
Je me suis rendue compte qu'à partir du moment ou je la traite de menteuse ou que j'insiste pour qu'elle m'avoue la vérité, elle se braque littéralement contre moi et retourne toutes les fautes sur moi. Ensuite elle fait la gentille fille qui soit disant fait tout pour m'aider, en fait elle m'aide d'un côté après m'avoir enfoncée. Je pense qu'elle a un problème de ce côté là, je ne plus une gamine et j'ai 3 enfants dont le 1er est majeur, j'ai la tête bien sur les épaules et suis une femme posée qui ne m'emporte pas comme cela.
Après elle ose faire la grande fille qui connait tout sur la vie avec son père, et moi qui ne connait rien, qui ne sait rien faire, enfin bref..... elle grandit et c'est elle la plus forte, elle connait tout sur tout à 16 ans, j'avoue que je suis bluffée.... Ce que je me rend compte c'est qu'elle a beaucoup de mal avec des tonnes de choses et elle essaie juste de se donner de l'importance, et tente de se déculpabiliser sur tout en rendant les autres responsables, c'est tellement plus simple.
Je reconnais mes erreurs lorsque j'en commets, et j'apprend à mes enfants à être responsables de leurs actes et reconnaître les erreurs qu'ils peuvent commettre, tout le monde à le droit à commettre des fautes, c'est humain.
Je pense que je vais suivre ton conseil en prenant rendez vous avec l'assistance sociale, pour clarifier la situation. Merci du conseil
Messages postés
75518
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
30 novembre 2021
9 301
Ce qui est intéressant c'est qu'en présence d'une personne extérieure au conflit, la communication se passe différemment.
Elle peut assumer une de ses taches qui est de faciliter la communication et à ressortir des éléments importants pourque chacun puisse trouver sa place dans la famille et que toi, en particulier, tu puisse trouver ta place non seulement au sein de la famille mais également dans ton couple.
elle a demandé à ce que son père n'est plus sa garde mais la nourrice famille d'accueil, elle ne compte pas revenir à la maison.
J'avoue que de mon côté j'arrive à un point ou je me moque de tout ce qui pourra se passer, j'ai tellement donné pendant 5 ans que j'arrive à bout de souffle.
Mon envie de me battre est partie pour le moment.
Je me retrouve coupable d'avoir voulu trop bien faire, face une jeune fille je pense manipulatrice, j'ai lu beaucoup de sujets à ce propos.
Pour le moment cela est tellement récent que je suis dans la phase ou j'encaisse tout, je verrai dans quelque temps, lorsque mon envie de me battre sera de nouveau présente, car je suis d'une nature à ne pas me laisser aller, à me dire que le meilleur reste à venir, mais pour le moment je ne vois pas d'avenir meilleur.
Avec le temps sans doute
Pour que je puisse en effet trouver ma place au sein de la famille et de mon couple
Messages postés
75518
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
30 novembre 2021
9 301
C'est peut-être la meilleure solution.
Bonsoir,

je pense pour ma part qu'il faut aller voir la fille, et lui dire clairement que vous coupez les ponts avec elle. Et faites-le car, ce genre de gosses ne mérite nullement l'attention de qui que ce soit !

Tenez-moi au courant :-) !
Oups ! J'ai compris, c'est un modérateur qui l'a modifié ? dans ce cas merci beaucoup et désolé pour le dérapage ! Pour en revenir au sujet, @petitemarie : tenez-bon et tenez-moi au courant, n'hesitez pas à aller voir la fille pour discuter sans s'énerver, si après plusieurs tentatives vous n'y arrivez pas, prenez des distances, sans couper les liens ! Vous pourrez discuter avec elle, repartir sur de nouvelles bases, le passé ne bâtit pas toujours précisément le futur ! Courage, en tous cas !
oui après si c'est son choix.... de couper les liens
et que chacun puisse vivre plus sereinement,
les limites faut-il encore qu'elles les acceptent et son père ne sais pas lui en mettre, lorsqu'elle était à la maison il n'y a que moi qui lui en mettait des limites.
peut-être qu'en grandissant elle se rendra compte de certaines choses
mais bon elle n'est pas toute seule, il y aussi mes 3 enfants qui subissent tout eux aussi, il ne faut pas les oublier, eux aussi on le droit de vivre sereinement et tranquillement.
Messages postés
75518
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
30 novembre 2021
9 301
Voilà, elle tiendra au courant le forum et les intervenants.

En tout cas volontiers de tes nouvelles PetiteMarie mais contacte l'assistante sociale.
oui ne vous inquiétez pas je vous tiendrais au courant
et je vais contacter comme vous me l'avez conseiller l'assistance sociale *
merci à tous pour vos conseils et messages d'encouragement
@petitemarie : en tous cas je pense qu'il faut que vous vous concentriez sur vos enfants, car ils doivent être un peu traumatisés de toute cette histoire, leur parler, etc. Puis consulter l'assistante sociale. J'espère que vous parviendrez à sortir plus heureuse de cette histoire, de toutes façons, si vos enfants vont bien, ou si vous arrivez à les aider, ce sera déjà bien :-) ! Encore bon courage, ce doit êt... Pardon c'est dur !