Dépassement d' honoraires

Fermé
Signaler
Messages postés
128
Date d'inscription
vendredi 13 avril 2007
Statut
Membre
Dernière intervention
24 mai 2009
-
 Anabelle -
Bonjour,
je suis actuellement au chômage et doit me faire opéré d' une hernie discale dans une clinique privée, la secrétaire m' a déjà annoncée 300€ de dépassement d' honoraires, ma mutuelle ne les prends pas en charges! existe t-il un moyen de ne pas avoir à les régler?

15 réponses

Messages postés
25704
Date d'inscription
samedi 8 juillet 2006
Statut
Contributeur sécurité
Dernière intervention
4 mars 2010
2 324
Bonjour

"Pour chaque acte médical, la sécurité sociale applique des taux de remboursement sur les tarifs qui ont été négociés avec les professionnels"

Avec quels "professionnels" ?
Avec les énarques qui prétendent diriger la santé peut-être, avec les médecins, sûrement pas...
43
Pour que mon expérience serve à d'autres, je vous donne les derniers rebondissement de mes déboires avec le chirurgien qui doit m'ôter une varice.
Dans un premier temps, j'ai interrogé le site de la sécu Ameli.fr qui indique les tarifs pratiqués par les praticiens : (http://www.ameli.fr/assures/adresses-tarifs/recherche-des-professionnels-de-sante.php?hash=42f437f690ef3f3077cbc730aea99d1c&fic=145044
J'ai donc découvert que mon chirurgien avait des tarifs "modulés" de 1 à 4 fois le tarif SS.
Sachant cela, j'ai négocié en lui expliquant que j'envisageais d'annuler l'intervention si elle devait me coûter aussi cher. Je lui ai indiqué que ma mutuelle ne remboursait le dépassement qu'à hauteur de 100 % du tarif conventionné SS et, à ma grande surprise, il a dit ok pour ce tarif !!!!!!!!!!!!!!
Il va donc facturer 478 euros au lieu des 949 qu'il espérait...
Comme quoi, il ne faut pas craindre de négocier les tarifs des professionnels de santé
A bon entendeur...
0
Assez d'être traîné dans la boue sans jamais pouvoir rien dire.
Je suis chirurgien secteur 2 (à honoraires libres c'est à dire pratiquant des compléments d'honoraires et non pas des dépassements).
J'ai 42 ans, j'ai grandi dans un milieu modeste (père cheminot et mère couturière), je me suis battu pour réussir des concours ultra sélectifs pendant de longues années d'études que j'ai financées moi même, j'ai sacrifié mes plus belles années et ma santé en gardes de WE et en nuits passées à survoler la France en avion pour effectuer des prélèvements d’organes avant d’enchainer sur une journée normale !
Nos semaines de travail font 2 x 35 heures, je ne vois mes enfants que le WE lorsque je ne suis pas de garde et mon espérance de vie est de 12 ans inférieure à la moyenne nationale !
L’activité libérale de notre profession la rend similaire à celle d’une entreprise en ce qui concerne les multiples charges qui représentent 50 à 60% du CA (charges sociales, URSAFF, salaires des employés, matériels techniques, etc). Les primes d'assurance en responsabilité civile professionnelle ont augmenté de façon exponentielle ces 15 dernieres années. En revanche, nous empruntons à titre personnel toutes les sommes nécessaires au fonctionnement du cabinet et nous n’avons pas de stock options !!!
Le tarif des actes chirurgicaux a progressé de seulement 6,5 % au total depuis 1993 pendant que le SMIC a augmenté de 50%, l’indice des prix de l’INSEE a progressé de 40 % et les cotisations des mutuelles de 2 à 5% par an !
Les compléments d’honoraires sont donc le seul moyen légal de pouvoir exercer notre profession dans des conditions correctes pourtant encore bien éloignées de celles de la quasi totalité de nos confrères européens ou anglo saxons.
Alors que depuis de nombreux mois les complémentaires santé dépensent des millions d’euros en campagnes publicitaires, grand nombre d’entre elles (la mutualité française en tête) ne prennent pas (ou peu) en charge les acte médicaux ou chirurgicaux mais préfèrent rembourser les yaourts « anti-cholestérol », les naturopathes ou ostéopathes, les chambres seules ou encore la garde des animaux domestiques !!!!. Sachant que leur CA de 2008 a été de 27 milliards d’Euros alors que la totalité des honoraires chirurgicaux secteur 2 représentent pour la même année 363 millions d’Euros, on est en droit de se poser des questions. Le scandale ne serait-il pas plutôt de ce côté ?

Qui est le mieux à même de fixer le montant des honoraires médicaux? le fonctionnaire de l’Assurance Maladie ? l’assureur coté en bourse ? la Mutualité Française propriétaire de plusieurs vignobles de grands crus bordelais ? ou le médecin assumant seul ses responsabilités et la pénibilité de son travail ?

La simple existence de cette polémique outrancière me faisait déjà parfois regretter d’avoir choisi ce métier. Si cette loi devait passer, elle sera alors le déclencheur certain d’une reconversion ou d’une expatriation sans le moindre remord mais avec une ineffable amertume.
42
Messages postés
79858
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 janvier 2022
35 356
CQFD !

0
Messages postés
113932
Date d'inscription
mardi 6 septembre 2005
Statut
Membre
Dernière intervention
28 août 2020
12 379 >
Messages postés
79858
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 janvier 2022

Lu

Faudrait dire mieux :

CQFD !

0
mille fois raison, je suis moi-même spé en secteur 1,ophtalmo à 28 euros la consult! super, il me reste 30% avant impot,et je ne peux acheter aucun matos moderne car trop mal remboursé par la sécu et donc pas rentable du tout,rien que le moindre appareil d'examen de base:entre 10000 et 20000 euros, rien pris en charge et tjs pour le même prix de consultation,je regrette de ne pas être en secteur 2 et je trouve honteux de vouloir imposer des tarifs alors que nous sommes soi-disant en libéral.Il y en a tjs qui abuse mais c'est une petite partie, et si la sécu revalorisait les actes comme il se doit, il y aurait peut-être moins de dépassement abusif. Je rappelle qu'une coupe-brushing sans couleur est environ à 40,00 ,si on rajoute couleur,mêche permanentes, il y en a pour 100,120 euros,et il y en a qui y vont toutes les semaines! non remboursé ni par la sécu ni par les mutuelles,mais pour leur santé,tout devrait être gratuit!ralbol,si cette loi passe ,c'est une honte et cela fera mal à la medecine;ou alors la sécu nous achète le matériel,revalorise les actes comme il se doit et là Ok.
0
Messages postés
25704
Date d'inscription
samedi 8 juillet 2006
Statut
Contributeur sécurité
Dernière intervention
4 mars 2010
2 324 > ralbol
Bonjour

Je pense que cette situation est à l'origine de la forte pénurie d'ophtamologistes dans certaines régions.
S'installer pour un jeune est devenu quasiment impossible : Achat ou location du local, matériel de consultation et chirurgical, mobilier, secrétariat, etc, tout cela avec des consultations à 28 €, c'est effrayant.

Il y a une trentaine d'années, il était très facile d'obtenir un prêt pour s'installer. Aujourd'hui les banquiers éclatent de rire et vous congédient en vous disant qu'au prix des consultations, il vous faudrait 80 ans pour rembourser...
0
Je n'ai pas la même approche que vous des médecins qui pratiquent les dépassements. (voir mon commentaire du 22 04 09 Jacky).
Je comprends très bien et je respecte le fait que vous souhaitiez percevoir un revenu qui vous assure la possibilité de vivre confortablement, surtout après de longues études. Je suis donc d'accord pour une revalorisation équitable des actes. Mais est-ce la volonté des gouvernements? de la Sécurité Sociale? des Assurances et Mutuelles? Certainements pas, il y a trop d'intérêts, y compris pour certains médecins et cliniques privées.
Il y a deux victimes avec le système actuel : Les médecins qui pratiquent les tarifs de convention et les malades qui n'ont pas la chance d'avoir une bonne ou très bonne complémentaire au juste prix. Nous assistons au déclin volontaire de l' Assurance Maladie.
Dans ces conditions, je persiste à dire que les dépassements d'honoraires sont une pratique injuste et non équitable qui ne devrait pas existé dans la mesure ou le praticien est conventionné avec la Sécurité Sociale.
Il vous reste la possibilité d'exercer en tant que " médecin non conventionné à honoraires libres".
Je suis d'accord avec vous sur une polémique qui ne devrait pas exister, mais n'est-ce pas voulu? ... Lorsque vous subissez un dépassement de 600€ de vos propres deniers, alors que vous n'avez pas choisi la clinique, ni le chirurgien pour une intervention chirurgicale et bien que vous payez une Sécurité Sociale( qui rembourse de moins en moins et coûte plus cher) + une assurance complémentaire ( id) et que l' Etat et le chirurgien ce partagent ce montant, et que l'impôt que paie ce praticien sur ce montant n'est même pas déductible, est-ce normal?
0
> Jacky
je ne comprend pas votre histoire de déduction d'impots...
Il existe 2 secteurs conventionnels
secteur 1: la praticien respecte les tarifs fixé par le dieu Sécurité Sociale, en échange, une grande partie des cotisations sociales (URSSAF...) du médecin est prise en charge par la sécu
secteur 2: le praticien a droit à des dépassements ou compléments d'honoraires: en échange il paie la totalité de ses cotisations sociales qui sont indexées sur les honoraires perçus.

Dans certains cas le médecin ne peut tout simplement pas exercer en secteur 1
Exemple: j'ai un ami plasticien (OK, il n'est pas à plaindre parce que la majorité des actes qu'il effectue sont hors convention donc tarifs libres). Lorsqu'il doit faire une ablation de grain de beauté sous anesthésie locale (qu'il doit faire dans un bloc opératoire pour des conditions évidentes d'hygiène et de sécurité): la sécurité sociale lui verse royalement 28 euros (qui doivent couvrir: 1 temps chirurgical, 2 location du bloc avec le personnel, le nettoyage, le matériel à stériliser, les champs stériles jetable, la brosse pour se laver les mains....), hors, la clinique lui demande un forfait minimal de 60 euros (dans toutes les cliniques)
Alors comment faire: il ne va quand même pas payer de sa poche pour soigner les gens????

Le problème est que la tarification est mauvaise. Les médecins ne cherchent pas à vivre 'confortablement' comme vous le dites mais simplement à rentrer dans leurs frais (pour la plupart, sans considérer les gens malhonnêtes). S'il faut travailler de 8h à 21h tous les jours pour y arriver, j'estime qu'il y a une inégalité vis à vis d'autres professions libérales.

La profession médicale est diabolisée derrière le sacro-saint alibi du déficit de la Sécu mais il faut se faire une raison: la populationi vieillit et est donc de plus en plus malade, les techniques se modernisent et sont plus couteuses, les médecins ont des obligations de moyens et une pression médico-légale à laquelle ils doivent faire face... et les français sont de très gros CONSOMMATEURS en terme de santé: ils ont DROIT à l'arrêt de travail, à la pension, aux alloc, au bon de transport...
Le système ne pourra pas être maintenu tel quel

Déconventionner les médecins? et qui va rester en secteur 1? Des gens qui seront rapidement surmenés et finiront en Burn out?
On parle beaucoup des suicides chez FT, REnault, Peugeot... Savez vous que le taux de suicide est 80 à 130% plus élevé dans la profession médicale par rapport à la population générale?

Je trouve bien dommange que tous les bien-pensants estimant les dépassements d'honoraire comme injustifiés ne se lancent pas dans des études de médecine (c'est ouvert à tout le monde, suffit jsute d'être travailleur, même pas très intellingent): la santé serait gratuite!!! ça sauverait la sécu!
0
Messages postés
3012
Date d'inscription
mercredi 11 juin 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 juillet 2011
1 123 > belbel
0
Messages postés
79858
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 janvier 2022
35 356 >
Messages postés
3012
Date d'inscription
mercredi 11 juin 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 juillet 2011

Pareil...


PS: ras le béret de toujours se justifier ou justifier tout court...

En conclusion ...
0
> belbel
bonjour, mon mari vient de ce faire opéré d'une hernie discale le chirurgien a pris 1500 euros de dépassement honoraire
0
Messages postés
27
Date d'inscription
lundi 5 avril 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
5 avril 2010
6
Pas mieux non plus !
0
Bonjour,
Je travaille dans un centre hospitalier et peux te dire que si tu ne veux pas avoir de dépassement d'honoraire seul le secteur Public peut t'opérer. Que tu sois au chomage, CMU ou pas la clinique est en droit de te demander ces dépassements d'honoraires
10
tout à fait d'accord, laissez tomber le privé, c'est avant tout un commerce
0
Messages postés
79858
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 janvier 2022
35 356
Les dépassements d'honoraires sont également fréquents dans les "consultations privées" auxquelles ont droit les praticiens hospitaliers.

Et certains pratiquent des dépassements très "chauds"....
0
Messages postés
38595
Date d'inscription
vendredi 21 décembre 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
22 janvier 2022
27 924
depuis plus de 20 ans, c'est le secteur 2 qui permet aux médecins du secteur 2, a honoraires libres de demander des dépassements. Vous pouvez lire un dossier sur ce sujet sur ce site, chapitre: système de santé
9
Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 8 avril 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
8 avril 2009

Cher Monsieur,
Je suis chirurgien et je vais vous expliquer pourquoi les compléments d'honoraires (et non pas le dépassements, injustement appelés), existent. Depuis plus de 20 ans, le tarif des interventions chirurgicales remboursées par la Sécurité Sociale na pas varié alors que le coût de la vie, les charges sociales (URSAAF, CSG...), les assurances du médecin ( de 2000 francs dans les années 80 à plus de 20000 euros en 2008) remprésentent plus de 70% des revenus d'un médecin. Un Chirurgien en secteur 2 dirige une entreprise (il paye sa ou ses secrétaires, ses aides opératoires, loue les locaux et les blocs opératoires où il travaille...).
Le seul et unique responsable de la création des "dépassements d'honoraires" est l'Etat qui a laissé au patient le soin de payer ses soins chirurgicaux en n'augmentant pas le tarif des actes chirurgicaux (une prothèse de hanche est remboursé 459 euros en 2009 contre 2000 euros en Espagne, Italie...). Si un chirurgien ne prend pas de dépassemenst avec ses tairfs sécu, il perd de l'argent sur chaque acte!!!!!! Donc le seul moyen, et j'en suis le premier déçu et malheureux, est de demander un dépassement au patient.
Donc, arrêtons d'écouter les mensonges oules récits assez partiels de la presse....
Bon courage pour votre opération
PS: nous avons encore une des médecines les meilleures dumonde et....... la moins chère par rapport autres pays de l'UE
0
>
Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 8 avril 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
8 avril 2009

1600€, c'est le montant des dépassements d'honoraires pour une période de 3 mois suite à intervention chirurgicale de ma femme "tumeur du colo-rectal" . Chirurgien 600€, Anestésite 150€...


Pour chaque acte médical, la sécurité sociale applique des taux de remboursement sur les tarifs qui ont été négociés avec les professionnels ou les prix sont définis par arrêtés ministériels : Tarif de convention ou Base de Remboursement de la Sécurité Sociale.

La pratique des dépassements d’honoraires se généralise au détriment de l’assuré social.
L’état est directement responsable de cette dérive et bénéficie par la même occasion d’un double impôt :
Jusqu’à 50% des montants des dépassements (Impôt des médecins).
Quant au contribuable, il devra payer une seconde fois un impôt sur des revenus qui auront été amputés par les montants des dépassements d’honoraires (double peine).
L’ état refuse de permettre la réduction d’impôt de 50% sur les sommes quelle a perçue suite aux montants des dépassements d’honoraires.

Quelles valeurs peut-on attribuer aux prix négociés par les arrêtés ministériels si des médecins, peuvent, à leurs convenances, exiger des tarifs différents ?
Cette pratique que j’assimile à un délit d’initiés (acceptation de l’état et des médecins) est scandaleuse et ne mérite que mon indignation et ma frustration.
Ces mesures confiscatoires profitent à l’état qui perçoit un impôt providentiel (environ un milliard d’euros) et aux médecins spécialistes qui s’enrichissent au détriment de l’assuré contribuable. Symbole de dire « travailler moins pour gagner plus ».

Je n’ai rien contre un médecin qui veut pratiquer des honoraires libres. Mais dans ce cas, il ne doit pas être conventionné par la sécurité sociale. Cette logique serait plus honnête pour un gouvernement qui se veut juste et respecter la logique de la protection de la santé pour tous.

Lorsqu’un citoyen verse volontairement pour un don à une association caritative ou pour le financement d’un parti politique, le contribuable peut déduire en toute légalité 66% de son financement, par contre il sera doublement imposé s’il subit des dépassements d’honoraires en cas de maladie.

Moralité :
L’état favorise l’appauvrissement des assurés sociaux, il permet la dégradation du système de protection sociale et l’injustice devant l’impôt.


C’est une triste et sinistre injustice que subissent chaque année des milliers de Français. Pourquoi ?

Si la préoccupation de l’état est de veiller à l’équilibre financier de l’Assurance Maladie, il est aussi de son devoir de respecter l’équité de l’effort national avec une plus grande justice sociale et fiscale. Hélas ce n’est pas le cas aujourd’hui.

Le gouvernement Raffarin avait pourtant fait voter la loi du 13 août 2004 avec sa mise en œuvre après la convention médicale du 12 Janvier 2005. Le ministre de la santé, Philippe Douste-Blazy, se réjouissait : "Les difficultés sont derrière nous", assurait-il.
A l’origine, les pouvoirs publics s’étaient fixé trois objectifs : responsabiliser les patients en accroissant la part des dépenses de santé qui reste à leur charge, contribuer au retour à l’équilibre des comptes à l’horizon de 2007, notamment en limitant l’accès direct à la médecine de spécialité. Le troisième objectif était de renouer le dialogue avec des spécialistes pénalisés par le blocage de leurs tarifs pendant plus de dix ans.

Quel est le constat aujourd’hui de cette réforme ?
Echec sur le premier objectif : Il n’a pas responsabilisé les patients consommateurs de dépenses de santé mais a considérablement augmenté les dépenses de ceux qui utilisaient le moins le système.
Echec sur le second objectif : Au lieu de contribuer au retour à l’équilibre des comptes, il c’est traduit par un effet inverse.
Echec sur le troisième objectif : Si la presque généralisation des dépassements d’honoraires profitent à ceux qui les pratiquent et à l’état, ce système est inéquitable pour les bénéficiaires de l’Assurance Maladie. Il est également injuste pour les praticiens car il introduit des différences de rémunération qui ne sont pas toujours justifiées par des différences de diplômes et/ou de formation initiale. De quoi alimenter la rivalité entre ceux qui appliquent le tarif Sécu et les autres. Quel gâchis !…
L’inégalité d’accès aux soins s’intensifie au lieu de ce réduire. Ce n’est pas la remise obligatoire d’un devis qui améliorera considérablement la situation, par contre le risque c’est, une fois de plus, de promouvoir la généralisation des dépassements… Un recul de l’équilibre financier et de la solidarité nationale.

La maladie coûte cher, très cher et le paradoxe c’est de constater que l’état montre un exemple négatif, injuste, dégradant et fiscalement scandaleux.

Maintenir l’égalité et la solidarité : « l’enjeu auquel la Nation est confrontée, c’est de maintenir l’égalité et la solidarité face à la maladie sans imposer aux Français des charges excessives ».
0
>
Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 8 avril 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
8 avril 2009

Je comprends bien qu'un chirurgien, même lorsqu'il répare des problèmes de tuyauterie n'applique pas les mêmes tarifs qu'un artisan plombier. Il faut bien qu'il finance un certain train de vie et compense un stress et un risque que le plombier n'a pas mais je pense toutefois qu'il devrait y avoir des limites à ne pas dépasser.
Devant me faire ôter une varice, j'ai consulté hier un chirurgien conseillé par mon médecin traitant et je constate qu'il pratique un tarif quatre fois supérieur à celui prévu par la sécurité sociale pour cette intervention. Prévue pour durer moins d'une heure sous anesthésie locale, cette opération qu'il a lui même qualifié d'ordinaire va me couter 949 euros pour un remboursement SS de 239 euros auquel s'ajoutera celui de ma mutuelle pour le même montant. Reste donc à ma charge 471 euros et c'est un peu plus d'un quart de ma retraite mensuelle.
A l'heure où je rédige ces lignes, je n'ai pas encore pris la décision de me rendre à la clinique (qui s'appelle maintenant hopital privé ... pour quelle raison?). Le seul "hic", c'est que ce chirurgien m'a fait signer dans son cabinet, à l'issue de la consultation un papier par lequel j'accepte son tarif. Je lui ai fait confiance parce qu'il m'a dit que ma mutuelle devait compléter la SS, ce qui est loin d'être le cas. J'ai donc le sentiment de m'être fait "escroquer" et je rédige ces lignes pour qu'une telle expérience n'arrive pas à d'autres. Si de plus en plus de gens refusent de payer des tarifs X4 le remboursement SS les chirurgiens vont peut être finir par réfléchir.
Un malade n'est tout de même pas une vache à lait !!!!
0
Messages postés
25704
Date d'inscription
samedi 8 juillet 2006
Statut
Contributeur sécurité
Dernière intervention
4 mars 2010
2 324 > papilarima
Bonjour

Evidemment, quatre fois le tarif de la sécurité sociale, cela paraît énorme et tout le monde va dire : "quel monstre ce chirurgien"

Mais, estimez-vous normal que la sécurité sociale décide arbitrairement qu'une intervention chirurgicale qui va durer une heure soit payée 239 € ? Ce sont ces montants ridicules qui sont à l'origine des dépassements.
0
Messages postés
79858
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 janvier 2022
35 356 >
Messages postés
25704
Date d'inscription
samedi 8 juillet 2006
Statut
Contributeur sécurité
Dernière intervention
4 mars 2010

Bonsoir,

A titre d'exemple:

En clinique privée, si un chirurgien applique rigoureusement le tarif sécu. pour une appendicectomie, une fois déduit tous les frais, il lui reste environ 20 € à mettre dans sa propre poche.

Dans ces conditions, je ne trouve pas anormal qu'il applique un dépassement d'honoraires.

Et il ne faudra pas s'étonner non plus si l'on manque de chirurgien dans les prochaines années.

0
Messages postés
25704
Date d'inscription
samedi 8 juillet 2006
Statut
Contributeur sécurité
Dernière intervention
4 mars 2010
2 324 >
Messages postés
79858
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 janvier 2022

Genre "maisons médicales" qu'une certaine ministre de la santé voulait mettre en place il y a une vingtaine d'années...

Des médecins salariés, aux ordres du gouvernement, qui soignerons ce qu'ils leur diront de soigner et, quand le budjet est dépassé, on ne soigne plus, sauf les apparatchiks...
0
> papilarima
Bonjour,pour répondre à votre témoignage sachez qu'un chirurgien est habilité à prendre des dépassement d'honoraires,pour lui,pour payer l'anesthésiste,pour payer sa secrétaire,pour payer son infirmière de bloc,pour payer son infirmière instrumentiste,pour payer le bloc de la clinique qu'il loue etc....C'est vous les patients qui payez tous ça,vous ne pensez quand même pas que c'est la clinique qui va les payer,surtout si c'est une clinique privée.
Je connais un chirurgien car je travaille en collaboration avec lui,et je peux vous assurer que les dépassement d'honoraires ne sont pas les mêmes pour tout le monde,c'est à la tête du client,ce chirurgien est spécialisé ,en fait il opère toujours la même partie du corps,donc il devrait prendre le même dépassement,hors un cout il s'aligne sur la mutuelle du patient,un coup il lui fait faire 3 ou 4 chèque,ou bien il peut prendre entre 50 et 1800 euro de dépassement selon vos moyen qu'il vous demande lors de la consultation,si vous êtes ouvrier il vous prendra ce montant xxx payable en plusieurs fois,ou si votre mari est entrepreneur,ou artisans ou PDG alors là c'est l'explosion.
Alors croyez moi ils ne sont pas très honnêtes quand même,mais tout le monde le sait et les gens continue d'aller dans le privé.
Vous savez de très bon chirurgiens opère aussi dans les hôpitaux,il y a encore des professeur dans les hôpitaux qui opère,alors arrêtons nous d'engraisser leur train de vie hors du commun,maison,piscine,grosses voitures,et les inconditionnelles du voyage qui ont une modeste maison,de petite voitures mais qui voyage souvent avec l'argent liquide que les patients paie et qu'ils ne déclarent pas,cela leur sert a payer les voyages,a manger et tout ce que vous pouvez faire avec de l'argent liquide
0
Messages postés
79858
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 janvier 2022
35 356 > MAVERICK83000
Bonjour,

Si un chir. "annonce la couleur" clairement et délivre une feuille de soins dans laquelle figurent la totalité des honoraires + dépassement.

Il n'y a aucune magouille ni escroquerie.

Le patient accepte ou non.

Rien à dire...


(Apparemment tu n'as pas l'air de trop vivre dans le malaise lorsqu'il s'agit de travailler avec un chir. privé... Il est vrai qu'il faut bien vivre...)

0
Messages postés
25704
Date d'inscription
samedi 8 juillet 2006
Statut
Contributeur sécurité
Dernière intervention
4 mars 2010
2 324 >
Messages postés
79858
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 janvier 2022

"il devrait prendre le même dépassement"

Pourquoi ?
il tient compte des revenus de ses patients, c'est ce que font les impôts et beaucoup trouvent cela très bien, surtout ceux qui n'en paient pas d'ailleurs soit un Français sur deux....
0
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 5 octobre 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
5 octobre 2010
> MAVERICK83000
Cet été ma mère est entrée en clinique le 28 juin pour opération de la hanche droite et en est ressortie 03 mois après. Elle a été opérée par un 1er chirurgien qui s'est trompé suite erreur de jugement. Il est parti en congé et un second chirurgien a réopéré ma mère. L'opération n'a pas tenue. Un 3ème chirurgien est intervenu. De 26 points à la première opération elle est passée à 38 agrafes et 03 anesthésies (pas cool pour elle) et depuis elle boite et se déplace avec 02 béquilles, alors que cette opération est réglée en 03 semaines.
Lorsque 03 chirurgiens interviennent sur une opération de la hanche suite à une luxation, à qui faut il donner les dépassements d'honoraire, au trois ou au 1er qui a opéré mais qui a mal jugé les dégâts ?.
Certains chirurgiens causent des dégâts qui j'espère ne vont pas s'éterniser et demande sans état d'âme de l'argent pour régler leur faux frais, ou leur voyage en Tunisie du weekend.
Doit on régler systématiquement ces honoraires?
A+
0
Messages postés
27
Date d'inscription
lundi 5 avril 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
5 avril 2010
6 > papilarima
Vous ne vous êtes pas fait "escroquée". On ne passe pas un "bon de commande" pour une opération. Vous avez signé un devis , cela veut dire que vous êtes informée.Si vous ne voulez pas vous faire opérer par ce chirurgien , vous avez juste à le prévenir ( le plus tôt possible ) et vous n'aurez bien sûr rien à régler.
L'escroquerie est un délit grave et sévèrement puni par la loi, réservez le à d'autres personnes qu'à des gens qui ont passé des dizaines de nuits blanches payées trois fois rien pour soigner des malades.
0
>
Messages postés
27
Date d'inscription
lundi 5 avril 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
5 avril 2010

les conducteurs routiers passent de nombreuses nuit blanches , dorment dans leur camion, n'ont pas de vie de famille , gagne au maximum 6% au dessus du smig, (c'était le cas de mon mari,) en retraite il touche avec la complémentaire 1457€ alors , qui doit payer des dépassement , sans oublier qu'entre "confrères" les honoraires sont bien différents , voir quasiment nul n'est-ce- pas ?
0
>
Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 8 avril 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
8 avril 2009

bonjour
la vous n'etes pas logique avec vos organisations. vous rendez les assures responsables
du fait que vous ne soyez pas assez bien remuneres...
moi mon patron me dis a chaque fois que je lui dis que mon salaire baisse a cause des charges sociales, adresse toi au gouvernement..
alors je vous renvoie la balle. si vos organisations de medecins , qui gerent vos interets ne sont pas capables de gerer ce probleme avec le gouvernement, ce n'est pas a l'assure de payer les pots casse.
j'ai des problemes de parondonties et les depassements d'honoraires qu'on m'a demande etaient tout simplement scandaleux... j'ai du abandonner les soins avec toutes les consequences que ca engendre..
vous ne travailez pas a perte , sinon vous ne feriez pas ce metier.alors arretez de pleurer sur votre sort, vous n'etes pas a plaindre..
si vous ne voulez pas faire ce travail , parce que vous ne gagnez pas assez et bien changez de travail !!!
et quand j'entend un chirurgien me dire que le depassement d'honnoraire est du a la difficulte de l'operation...
ou des risques inerants a celle ci.. si on n'est pas competent dans son metier on en change
et arretez de prendre les assures en otage... nous ne sommes pour rien dans cet etat de chose...
et d'autre part si vos assurance personnelles vous coutent si cher on en revient encore a la negociation, des organismes de medecins avec les mutuelles..
un assure comme tous les travailleurs qui laissent + de 20 % en cotisaitions sociales....
a quoi servent elle?
0
Messages postés
79858
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 janvier 2022
35 356 > philou9233
OK...

Avec ce raisonnement, dans quelques années vous aurez l'infrastructure médicale que vous aurez mérité...

Mais il ne faudra surtout pas se plaindre...

0
Messages postés
3012
Date d'inscription
mercredi 11 juin 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 juillet 2011
1 123 > philou9233
Bonjour
"quand j'entend un chirurgien me dire que le depassement d'honnoraire est du a la difficulte de l'operation...
ou des risques inerants a celle ci.. si on n'est pas competent dans son metier on en change"

Donc,si on suit le raisonnement,si on est super compétent,on le fait gratos????....le prix n'a rien à voir avec la compétence,mais bien avec la difficulter de l'acte

"et arretez de prendre les assures en otage":rien ne vous empèche d'aller dans le public et de choisir un chir qui ne fait pas de complement d'honnoraire.Perso,j'ai pas les moyens de rouler en Ferrari,donc j'ai pris autre chose comme voiture...
0
> philou9233
Et bien je vais vous rassurer tout de suite: bon nombre de médecins gagnent si mal leur vie que leur cabinet fait faillite: donc si, un médecin peut travailler à perte (pas difficile en obstétrique par exemple ou la prime d'assurance est de 15000 euros par an...: c'est ça le corrolaire des risques inhérents à l'intervention, ça n'a pas grand choses à voir avec le fait que le médecin sait ou ne sait pas faire quelque chose...)

RASSUREZ VOUS tout de suite: bon nombre de médecins se réorientent vers des carrières où il ne soignent plus les gens pour des tarifs qui vous paraissent exhorbitant (journalisme médical, labo pharmaceutique, médecin conseil à la sécu...): c'est sans risque, moins d'heures et aussi bien payés

Comme le disent certains, faudra pas venir pleurer quand vous ne trouverez plus de médecin pour soigner vos bobos, même avec dépassement d'honoraire

Quant aux organisations de médecins qui ne défendent pas nos intérêts: les médecins sont trop occupés à essayer de rentabiliser leur cabinet pour se lancer dans des luttes syndicales (ben oui, on est pas rémunéré comme dans le privé) et en plus le gouvernement pratique depuis quelques années déjà une politique de discréditation du corps médical qui ne lui donne aucun pouvoir mais que des droits: quand on fait grève, on est assigné pour travailler de toutes façons si on bosse en temps que salarié et quand on est libéral, cela n'a pas de sens de faire grève

Ca se mort la queue

Je ne vous souhaite pas d'être vraiment malade dans 15 ans...
0
Messages postés
27
Date d'inscription
lundi 5 avril 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
5 avril 2010
6 > philou9233
"si vous ne voulez pas faire ce travail , parce que vous ne gagnez pas assez et bien changez de travail !!! "
Les chirurgiens ne changeront pas de travail , pas après avoir passé 2 concours hypersélectifs, avoir passé des heures et des heures au bloc opératoire, des nuits et des WE , avoir travaillé jusqu'à 120h par semaine.
Non , les chirurgiens ne changeront pas de travail , mais vous , vous changerez de chirurgien si ses tarifs ne vous conviennent pas ! Ou vous irez vous faire soigner ailleurs qu'en France puisque le système de soins français est si mauvais à vos yeux !
0
>
Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 8 avril 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
8 avril 2009

vous parlez de coût de la vie qui augmente et la sécu qui plafonne mais pour les patients c'est pareil les tarifs des dépassement d'honoraires augmentent les salaires ne suivent pas l'augmentation du coût de la vie donc les patients sont doublement pénalisés la médecine n'est plus un service de santé la médecine est tout bonnement devenue du commerce ou il faut faire du profit je trouve cela désolent car c'est toujours les mêmes qui sont pénalisés donc si vous avez besoin d'intervention si vous n'avez pas les moyens de régler ces dépassements quelles solutions avons nous (ce serait malheureux de devoir faire un crédit pour pouvoir rester en vie et en bonne santé si nous n'avons pas d'autres solutions )
notre époque est pourrie par le profit et l'argent c'est dommage et bien triste!!!!!
0
Messages postés
79858
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 janvier 2022
35 356 > nini
Dans l'immense majorité des cas, la médecine n'a rien d'un commerce dans lequel on ne recherche que le profit.

Si les médecins ou chirurgiens gagnaient autant d'argent que ce que tu veux bien le dire, la profession ne serait pas en chute libre comme elle est en train de le devenir.

Au train où vont les choses, dans 2 à 3 ans, en partie par restriction volontaire de la part des pouvoirs publics, et en partie pour un moindre intérêt pour les professions médicales, il faudra 1 an de délai pour voir un ophtalmo. ou un(e) gynéco., et peut être plusieurs mois d'attente pour une intervention chirurgicale.

Sans oublier que de plus en plus de Français habitant en milieu rural font de plus en plus de kilomètres pour trouver un généraliste, le ou les médecins locaux étant parti à la retraite sans trouver le moindre successeur.
0
Messages postés
3012
Date d'inscription
mercredi 11 juin 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 juillet 2011
1 123 >
Messages postés
79858
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 janvier 2022

"amen"
0
>
Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 8 avril 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
8 avril 2009

C'est bien gentil moi l'anesthesiste me reclame un complement d'honoraire mais ne veut pas me donner de facture , j'ai demander le borderau de facture a la clinique le complement n'apparait pas dessus je fais comment pour me faire remborser par ma mutuelle?
0
>
Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 8 avril 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
8 avril 2009

bonjour, moi je me suis fait opérer de polypes à la vessie et j' ai été obliger de repasser trois fois sur la table d' opération je voudrais savoir si on doit payer les dépassement d' honnoraire pour l' anesthesiste alors que le chirrurgien me les a pas fait payer puisque c' était la même opération
merci
0
>
Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 8 avril 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
8 avril 2009

on va faire une quête pour ce pauvre médecin§.!
0
Messages postés
79858
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 janvier 2022
35 356
Va en paix mon fils...Tous mes voeux t'accompagnent ! ;)
0
On parle actuellement d'une substitution (?) du secteur optionnel (une fois qu'il serait créé..) au secteur 2, et d'une extension de celui-ci aux généralistes - Au départ on était pourtant sur l'idée d'une coexistence Secteur 2/ secteur optionnel.. autre élément qui pourrait avoir une incidence sur les dépassements, le fait que les mutuelles et les assurances, pourraient prendre en charge les soins de villes en lieu et place de la sécu.. ça parait hallucinant.. Lire l'article suivant : http://actumut.20minutes-blogs.fr/archive/2011/05/24/negociations-conventionnelles-la-nouvelle-place-des-mutuelle.html
0
Messages postés
38595
Date d'inscription
vendredi 21 décembre 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
22 janvier 2022
27 924 > jef
C'est malheureusement ce profile petit à petit!
0
Messages postés
38595
Date d'inscription
vendredi 21 décembre 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
22 janvier 2022
27 924
il existe une autre solution qui peut fonctionner mais qui peut parraitre curieuse: négocier le montant avec le chirurgien. Si le contact s'est bien établi et que vous avez confiance, cela peut valoir la peine d'essayer.
1
sinon faites une demande à votre mutuelle pour vous augmentez la formule et avoir une garantie qui rembourse les dépassements d'honoraires chirurgicaux.
1
Oui !
-Allez dans des hopitaux Publics, et refuser systématiquement les rallonges, fussent-elles déclarées.
Ces Messieurs sont aussi, ....bien souvent: actionnaires de ces meme cliniques
Ou est le temps ou le patient "Honnorait" son médecin ou praticien?
- Maintenant c'est alimentaire...
1
Messages postés
79858
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 janvier 2022
35 356
Bonjour,

Même dans les hôpitaux publics, bon nombre de praticiens ont "droit à dépassement d'honoraires".

Cela n'a rien d'illégal, ni de scandaleux dans la mesure ou ces dépassement sont appliqués avec "tact et mesure".

"Ces Messieurs sont aussi, ....bien souvent: actionnaires de ces meme cliniques ", oui, et alors ? Ou est le problème.

Si le secteur privé n'existait pas, l'hôpital public ne pourrait faire face aux besoins de santé de la population.
0
>
Messages postés
79858
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 janvier 2022

les depassements n'ont rien d'illegaux s'ils sont facturés mais si il n'y a pas de factures ca s'apelle du travail dissimules et ca c'est illegal.
0

nous revenons d'une visite pour une opération de descente d'organes l'intervention se feras avec deux chirurgiens, le dépassement d'honoraire et de 500 euros chacun ??? pourquoi ce mot (dépassement d'honoraire) depuis quand existe il.
0
Messages postés
8
Date d'inscription
vendredi 3 octobre 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
3 octobre 2008

bjr

est ce que votre mutuelle couvrait la totalité des dépassement ??? car c'est un gros dépassement d'honoraire ...
0
Messages postés
27
Date d'inscription
lundi 5 avril 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
5 avril 2010
6
Ce mot existe depuis que la sécu s'est mise à rembourser de plus en plus mal la chirurgie ( environ 25 ans). En réalité il n'y a pas vraiment de dépassement d'honoraires mais des honoraires , très mal remboursés par la sécu. Parler de dépassement d'honoraires en chirurgie , c'est un peu comme quand vous réglez 200 euros votre opticien et que la sécu rembourse 2 euros: on peut dire que vous avez payé 198 euros de "dépassement", ou alors que vous avez été remboursés de 2 euros !!
0
allez dans le public
0
> vonny
ok pour le public, a un détail prêt, l'hopital est a 10 mn de che moi, sauf que le bloc opératoire a été fermé et que l'on doit aller a 60 Kms, et quant on est agé on peut pas dire que se soit pratique.
0
Messages postés
29326
Date d'inscription
lundi 1 décembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 mars 2021
6 161
Je vois enfin certains qui réagissent : cela me fait plaisir et suis complètement d'accord avec les professionnels de santé ;))

+ 1000 pour vous

0
Messages postés
27
Date d'inscription
lundi 5 avril 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
5 avril 2010
6
"existe t-il un moyen de ne pas avoir à les régler?"
La réponse est simple et tient en 3 lettres : Non ( en tout cas , si vous choisissez de vous faire opérer par ce chirurgien).
Si vous êtes prévenu, que vous avez un devis , que vous choisissez ce chirurgien et que vous ne réglez pas , cela tient aussi en 3 lettre. Cela s'appelle du vol.
0
Messages postés
38595
Date d'inscription
vendredi 21 décembre 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
22 janvier 2022
27 924
Ce n'est pa aussi simple que cela!! et puis cela peut retarder une intervention..
0
Messages postés
79858
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 janvier 2022
35 356
... et cela risque de coûter beaucoup plus cher !
0

je viens moi meme de regler 1000 euros de depassement ce qui prouve que vous n etes pas tout seul dans ce cas cordialement (opération de la prostate)
0
Messages postés
79858
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 janvier 2022
35 356
1000 € de dépassement pour une prostate.... C'est assez "gonflé"...!
0
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 5 octobre 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
5 octobre 2010

Waou !!! il faut en plus racler pour se faire chatouiller le trou de balle !!!
Ils prennent cher pour cela.
Vous ont ils donné une facture pour ces dépassement d'honoraire ?
0