Sos je doit planqué que j'ai bu prise de sang [Résolu/Fermé]

-
Bonjour,
je dois faire une prise de sang pour un contrôle de gama gt et j'ai craqué j'ai consommé mercredi 15 bières alors que je n'avais pas le droit et je dois faire ma prise de sang mardi qui arrive est si ce n'est pas bon je risque plus que vous ne croyez , j'avais réussi de ne pas consommer pendant 1 mois et la je viens d'apprendre un mauvais nouvelle et j'ai craqué si quelqu'un avait un médicament ou une astuce pour cacher pour une fois dit le moi , JE VOUS EN REMERCIE DE ME RÉPONDRE .
HYPER URGENT MERCI DE ME DONNE UNE REPONSE
MAIS DEPUIS MERCREDI JE N'EST PAS PRIS ALCOOL ET JE BOIS DE L'EAU AVEC DE LA MENTHE 3 LITRES /JOUR
Afficher la suite 

6 réponses

Meilleure réponse
107
Merci
Pour un control pour l'alcool ,mange 2 oranges matin midi et soir plus un citron frais pressé avec une cuillere a soupe d'eau melanger puis boire matin et soir c'est garanti .bonne chance a vous et penser a votre santé.

Dire « Merci » 107

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine 11386 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Publi-information
55
Merci
"Si je bois, c'est pour rendre les autres intéressants"

Je trouvais ça subtil avant, mais depuis peu "si je bois, c'est pour que les autres remarquent mon mal-être et me tendent la main"
Publi-information
31
Merci
Bonjour, j'ai lu attentivement chaque message de ce topic et si je puis me permettre d'y apporter ma réponse ...

Si l'alcool n'est pas une maladie, l'alcoolisme en est une. Ayant réalisé des stages en tant qu'étudiante infirmière en service d'alcoologie et l'ayant vécu de façon personnelle avec un de mes parents, je peux l'affirmer.J'avoue être très étonnée moi aussi d'entendre de la part d'une infirmière que l'alcool n'est pas une maladie ! Bien entendu la volonté et le désir de s'en sortir constituent des points essentiels du sevrage définitif, mais là ou l'on peut affirmer qu'il s'agit bel et bien d'une pathologie c'est quand on sait qu'il nécessite un traitement substitutif dans les premiers temps du sevrage (Valium/Seresta) qui ne sont pas des traitements anodins.

En effet, lorsque l'on est dépendant, la notion d'alcool est imprimée par le cerveau qui en ressent le manque et pousse à la consommation. C'est pour cette raison qu'un ( et j'insiste sur ce terme) malade alcoolique sera en conflit avec l'alcool toute sa vie, car si rien qu'une fois, il venait a consommer de nouveau de l'alcool, le cerveau reconnaitra la substance alcool (qu'il associe avec insouciance, bien-être) et l'envie de consommer toujours plus pour se sentir bien reviendra...

Cependant, camoufler son alcoolisme n'est pas la solution... Admettre le fait qu'on ait un problème avec l'alcool c'est le premier point vers la guérison... Le second étant de se faire aider dans une service spécialisé d'alcoologie ou l'on pourra vous écouter et vous conseiller sans aucun jugement.. La guérison est certes difficile, les rechutes fréquentes mais je connais des personnes malades alcooliques dont le sevrage a littéralement changé leur vie ! Ils sont de nouveau socialisé, ont un travail, ont renoué avec leurs proches et sont heureux mais conscient du danger de l'alcool qui sera toujours présent...

D'autre part je suis également choquée qu'on puisse envisager de camoufler un alcoolisme afin de récupérer son permis alors qu'il existe tant d'innocents tués par des conducteurs en état d'ivresse.. L'enjeu est trop important... Et c'est une conduite irresponsable que d'envisager un tel subterfuge..

J'espère que mon message orientera quelque peu votre décision, je vous souhaite de réussir dans l'abstinence..
7
Merci
Bonjour,

Lorsque l'on est habituer a boire réguliérement on peut se faire aider par un médecin compétant, il existe des vitamines B1 B6 a prendre qui reduisent les effets sur l'organisme du a l'arret d'alcool et boire en effet 3 litre d'eau par jour renseignez vous auprés de votre médecin traitant au en consultation addictologique de l'hopital le plus proche, bon courage
4
Merci
Je comprends ta panique mais je pense que tu dois te faire soigner, monter des stratagèmes pour récupérer ton permis ne sert a rien tout simplement parce que tu vas continuer de boire et surtout parce que tu es un danger pour les autres sur la route!
Tu te rends compte de ce que tu dis?? Il n'y a pas longtemps 2 jeunes de mon quartier sont morts parce qu'une femme complètement alcoolisée avait pris la route!C'est de l'egoisme, pour moi cette femme n'a que ce qu'elle mérite, la prison, et encore la sanction n'est pas assez forte a mon gout, je ne sais pas comment elle fait pour se regarder dans la glace tous les jours!
Etant infirmiere je sais que l'alcool est une dependance, mais aussi que les gens touchés sont les acteurs de leur sevrage et de leur reussite, l'alcool n'est pas une maladie!!!
Etant pompier volontaire je ramasse des gens sur les routes, tué parce qu'ils avaient consommé, ou pire, parce que quelqu'un qui avait consommé a provoqué l'azccident.
Ce message n'est pas un moyen de te faire la morale mais de te faire comprendre les risques que tu prends sans t'en rendre compte!
Clarinette,
Tu dis que tu es infirmière et que l'alcool n'est pas une maladie...??????? Comment peut-on exercer un métier aussi pointilleux et être aussi inculte dans un domaine aussi important que celui de l'alcolisme...?
DCI
Messages postés
70359
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
15 octobre 2019
14778 > carolina -
Bonjour,

"...et être aussi inculte..."

Ton jugement est largement trop excessif...

L'alcool n'est pas une maladie en soi, c'est une substance potentiellement dangereuse. C'est le comportement de l'individu face à l'alcool qui pose problème. Une "maladie" peut se soigner et souvent se guérir indépendamment de la volonté de l'individu. L'intoxication alcoolique, non. Elle demande l'implication et la volonté de l'individu.

On peut faire un parallèle avec l'automobile. Celle ci ne peut être considéré comme une maladie, c'est l'usage que l'on peut en faire qui peut être franchement pathologique et aller jusqu'à la destruction de l'individu.


3
Merci
monsieur ou madame je m alcoolise depuis 15 ans moi aussi malgre tout je bois beaucoup d eau avec de la menthe
la seule solution pour ma part c'est d etre heureux et d oublier tous ses malheurs mais ce n est pas facile
un alcoolique le restera tout le temps c'est a vie il faudra tres faire attention meme un baba au rhum est interdit
courage