Est-ce qu'avoir des enfants peut-être une forme d'égoisme ?

Résolu/Fermé
anonyme - 26 févr. 2011 à 11:24
 anonyme - 11 mai 2011 à 10:25
Est-ce qu'avoir des enfants peut-être une forme d'égoisme ?
A voir également:

20 réponses

Sans doute que oui, puisque au départ nous voulons des enfants pour nous-même.....
6
je dirais oui,car la pauvrete et de plus en plus presente et helas toujour autant d'enfant!!et poutant l'egoiste avant etait la femme qui ne voulait pas d'enfants,maintenant je dirais que c'est reflechi!!!
3
je pense que oui,car vous savez qu'as l'heure actuelle,il ny as plus de boulot,et la misére s'accroit,donc,si vous avez une bonne situation,et que plus tard,il est doué pour les etudes,pourquoi pas?
0
chacun son choix mais non enfants ne nous appartiennent pas il faut les laisser prendre leur envol.....certaines méres ont du mal.....pas moi je ne suis pas une mére envahissante
0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
En psy les énoncés devraient ètre très précis , très ciblés , les domaines étant tellement vastes , les réponses forcément nombreuses , donc aléatoires . a plusieurs niveaux . L ' arbre cache la foret . Regardons derrière l ' arbre . Tout est d ' abord génétique , la procréation est le plus archaique des gènes qui a amené l ' homme a prendre le controle du règne animal . L ' égoisme n ' en est qu ' une des expression . Les enfants nés ne sont pas tous faits volontairement , ni forcément par celui qui le croit sien .
0
Je pense qu'avoir des enfants est de nos jours un acte réfléchit et longuement réfléchit. Avoir des enfants, travailler et leur donner beaucoup d'amour OUI Avoir des enfants, travailler et demander aux grands-parents de les élever NON et NON Même si c'est plaisant pour les grands-parents, ce n'est pas leur rôle à temps plein. Alors chaque couple doit bien réfléchir et assumer leurs actes.
0
A mon époque,on ne connaissait pas la pilule ; aussi pour ne pas avoir d'enfant, il fallait utiliser le siège éjectable. Opération non seulement désagréable mais difficile. Alors je vous dirais que dans mon temps, il y avait des hommes qui ne voulaient pas prendre cette méthode et se trouvaient avec une nombreuse famille. Pourtant si je prends un exemple dans ma famille, ma tante a eut quinze enfants tous vivants. Forte femme, elle aimait, par dessus tout, ses enfants et a toujours accepté une nouvelle grossesse comme étant un bien que la nature lui donnait.
0
Pourquoi,malgré les déceptions plus tard,quoi de plus beau que de donner la vie...
0
Quelle question!..La vie est faite pour vivre et donner la vie,si personne ne fait d'enfant,un jour il n'y aura plus personne sur terre...
0
Tout les cas de figures existent. Les résultats sont souvent différents de ce que l'on attend. Il est inutile de tirer des plans sur la comète car les surprises sont souvent étonnantes. Voici deux cas assez dissemblables et qui peuvent être marrants (sauf pour certains) Le premier: Un couple d'intellectuels avaient un seul fils qui devait devenir comme papa et maman ,il poursuivit les études adéquates, mais manque de pot ,les études terminées avec succés il devint coiffeur pour dâmes ..Déception pour la famille. Deuxième cas encore plus bizarre: Un couple de zozo simplistes mais heureux ont eu trois enfants qui furent encadrés par une aide ménagère comme la loi l'oblige,continuèrent leurs études et devinrent universitaires. les parents n'en tirèrent aucune gloire ,et la famille continue à être heureuse. Comme quoi les génes n'ont pas grande importance.
0
Certainement pas, c'est avant tout une suite logique de la vie de couple, de la vie de la cellule familiale, principale composante de la Société. Enfin, c'est ce qui était jusqu'à il y a peut.
-1
oui. tout comme ne pas en avoir.
-1
Avoir des enfants c'est la vie, c'est normal. Je souris quand j'entends dire qu'ils n'auront pas de travail plus tard... Le secret est la mobilité, eh oui on ne reste plus dans la même rue que celle de Papa et Maman, comme dans les pays de l'est où l'on rencontre encore 2 même 3 générations sous le même toit. Lors de nos visites à l'etranger nous sommes toujours surpris de rencontrer quantité de Français qui se sont établis hors métropole, sur les 5 continents. Et ils ne regrettent pas d'avoir bougé !
-1
non, car avant tout avoir des enfants ,c'est le résultat d'un désir commun,et à partir du moment que vous donnez à l'enfants tout l'amour qui lui est du et que vous lui partagez votre savoir ,li n'y pas d'égoisme Pascal
-1
Non. Depis des millénaires, l'avenir était inquiétant. Que serait devenue l'humanité si elle n'avait pas procrée? Nous sommes des mammifères pensants, mais pas trop, quand même!!! Nous ne serIons pas là à discuter! Dans quelques cas particuiers, avoir des enfants semble égïste pour ceux qui jugent, pas pour ceux qui sont touchés: maladie, misère, enfant à tout prix....
-1
je pense que c'est une suite logique de la vie en couple ! on ne choisit pas ses enfants on ne choisit pas sa famille ! non plus, quand on fait à deux parfois ça évite des complications ! mais bon, c est pas simple de rester toute la vie en parfaite harmonie!
-1
Quelle tristesse ! une vie sans enfants ça doit ètre triste à mourir ! chez moi les enfants ont toujours embellir ma vie ! une forme d égoisme? j'essaie de ne pas ètre égoiste, mais, je crois que les hommes sont plus égoistes que les femmes ! c'est vieux comme le monde!
-1
Dans ma ...conception,on ne fait pas des enfants pour soi (pour un couple qui s'aime s'entend),c'est à dire pour "garder à soi" mais parce qu'on (les deux,toujours) en ressent l'envie:envie de concrétiser cet amour et de voir un -ou plus- etre s'épanouir,assumer la responsabilité de cette éclosion,l'envie de partager,de "développer" cet amour et d'apprendre,de grandir,grace à lui/elle/eux. Après,si ça c'est etre egoiste,j'aime cet égoisme là!
-1
Non je ne le pense pas. Les enfants c'est la suite logique de notre vie de couple. Après il est indispensable que l'on se sente responsable et qu'on les accompagne tant que l'on peut, pour qu'ils arrivent à leur vie d'adulte serein et heureux d'être là.
-1
Avoir des enfants, c'est respecter ce que vous a donné la nature.
-1