Par la force des choses j'ai du avorter

Signaler
Messages postés
11
Date d'inscription
jeudi 21 juillet 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
2 août 2011
-
Messages postés
11
Date d'inscription
jeudi 21 juillet 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
2 août 2011
-
Bonjour,

Depuis octobre 2010, je suis en arrêt maladie pour dépression. j'ai subis un harcèlement moral de la part de mon patron et de mes collègues.

En janvier je suis tombée enceinte. Sur le coup j'étais perdue. j'ai toujours que je ne voulais pas d'enfants. mais mon fiancé était tellement heureux que je me suis mise à l'être aussi. malheureusement ma mère n'a pas était très enthousiasme en apprenant cette nouvelle. elle m'a dis qu'on avait pas assez d'argent pour élever un enfant (à cause de mon arrêt).

Ça m'a fait beaucoup de peine. moi qui était déjà en dépression celle-ci s'aggrava. Et les nausées arrivèrent ainsi que les vomissements. Je ne pouvais plus rien avaler.

Je suis donc allée voir mon médecin qui m'a dis qu'avec mon état physique et moral assumer un enfant serait très difficile.

A ce moment là ma décision fut prise. comme si je ne pouvais plus rien entendre de ce que me disaient les autres. j'ai avorté. En février. Sur le coup j'étais soulagée, je pouvais remanger, je n'avais plus de nausées et surtout je me sentais mieux dans ma peau.

Mais cela fut de courte durée... maintenant je n'arrête pas d'y penser. je ne regrette pas mon geste mais juste dis avoir était obligé par la force des choses. Si ça nous était arrivé dans d'autres circonstances et surtout à un autre moment je pense qu'on l'aurait gardé.

Mon homme m'a toujours soutenu et me soutiens encore mais je sais sans qu'il ne me le dise, qu'il est triste que j'ai fait ça. il me dit souvent qu'il veut un enfant et moi je souhaiterais tant les offrir ce cadeau du ciel, seulement mon affaire n'est toujours pas résolue je suis toujours en litige avec mon patron et niveau argent c'est de pire en pire bientôt nous ne pourrons plus payer notre loyer. Donc pas de bébé maintenant... Je n'en peut plus tout tourne et retourne dans ma tête

je suis perdue et surtout très triste. Aidé moi s'il vous plait

2 réponses

Messages postés
4
Date d'inscription
vendredi 22 juillet 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
22 juillet 2011
3
bonsoir coeurtriste !!

quand le sort s' acharne je sais il ne fais pas semblant !!
Je suis moi meme maman d' une fille de 26 ans !! Quand elle avait 20 ans elle etait dans la mm situation que toi a quelque chose pres ! mais pas de boulot ! je leur ai conseillé a mon gendre et à ma fille de faire un IVG car ct vraiment pas le moment !! un enfant on a envie de le recevoir ds le confort et j' ai fait prendre conscience a ma fille que ce n' etait franchement pas le moment pour les mm raisons que toi ! aujourd' hui elle a 26 et 2 enfants a qui elle a apporté confort et amour et elle reconnait que je l ai bien conseillé !! ce n' est pas facile c vrai ca fait si mal au fond de soi mais quand on decide d ' avoir un enfant ne pense tu pas qu' il vaut mieux manquer de rien ??? je suis dsl d ' etre un peu dure je comprend ta douleur , tu n' oubliera jamais c vrai mais avgec le recul je te promet que tu parlera comme moi !! courage sois forte et bisous !!
Messages postés
4
Date d'inscription
vendredi 22 juillet 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
22 juillet 2011
3
Pardon j' ai oublié de te dire qu 'un enfant se fait à deux , tu dois desirer cet enfant c tres important pour les rapports d ' amour que tu aura avec lui ou elle , quand l ' enfant grandit et qu' il apprend qu ' il n' etait pas desiré il en souffre! un enfant doit naitre par amour des deux parents c la base de sa vie !!
Messages postés
11
Date d'inscription
jeudi 21 juillet 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
2 août 2011
3
oui je suis tout à fait consciente qu'il faut le meilleur confort pour son enfant. C'est pour cela que je ne regrette pas d'avoir avorté. vu dans quelle situation on est ça n'était pas possible. Et je n'en veux pas tellement à ma mère je sais que tout se qu'elle dit ou fait est pour mon bien.

Seulement ma cousine est tombé enceinte en même temps que moi et pour elle ma mère est très heureuse et n'arrête pas d'en parler. Mais bon ça passe encore.

Le soucis est que si mon co****** de patron ne m'avait pas fait subir de telles souffrances je n'en serais pas là. Ça dur depuis octobre il ne veut rien savoir de moi, tout ça est à cause de lui et de personnes d'autres. on avait tout pour être heureux il a tout foutu en l'air
Bonjour,

Je souhaite de tout coeur que tu sois heureuse dans l'avenir. C'est vraiment triste ce qui t'arrive. Tu peux porter plainte contre ce patron qui n'a aucun état d'âme et qui pense qu'à son business. Tu as bien mentionné "harcèlement moral" et c'est puni par la loi. Tu seras ainsi soulagée. Ce n'est pas normal que tu te sens mal et que d'autres s'en sortent à merveille, ton patron.

Tu peux toujours en parler avec un psychologue pour dégager tout ça. Ce sera confidentiel. Si vraiment tu as du mal à t'en sortir, il y a des aides au CCAS de ton quartier. Vois ton assistance sociale de ton quartier au Centre Médico Social . Ils peuvent t'aider surtout pour les jeunes ménages. Bon courage pour la suite. Tu le mérites. La vie peut être parfois triste mais peut être aussi pleine de rebondissements.
Bisous et surtout sois heureuse.
Messages postés
11
Date d'inscription
jeudi 21 juillet 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
2 août 2011
3
Bonsoir chère lola80,

Oui je pourrai porter plainte mais le seul soucis est qu'il est très difficile de prouver un harcèlement moral. Et je n'est personne de mes collègues pour me soutenir. Deux autres jeunes femmes sont dans la même situation que moi. Il y en a une qui se bat avec moi mais il y a encore un soucis c'est qu'on n'a pas travaillé ensemble donc elle ne peut pas affirmer de se qu'il m'ont fait. Et l'autre ne veut pas en parler.

Cette histoire me perturbe beaucoup aussi. mes collègues n'ont aucune raison de m'en vouloir et pourtant ils m'ont tous tourné le dos lorsque j'avais besoins d'eux. Ils ont été dire à la dame de la sécurité sociale que j'étais une droguée, une alcoolique et une "chaudasse" !!! alors que bon je ne bois qu'à des occasions et encore avec modération, je ne me suis jamais droguée et le comble c'est que je suis une fille qui préfère les sur-vêtements au robe jupe et compagnie. je n'ai jamais eu de soucis ac personne! c'est ce qui m'as fait mal au coeur :qu'on me prenne pour se que je ne suis pas...

Donc si je vais au tribunal je suis sur de perdre et d'être encore plus démoralisée. Et cela me désole encore plus de ne rein pouvoir faire. Ce petit bébé aurait pu nous rendre tellement heureux et maintenant à chaque fois que j'ai du retard j'ai peur de devoir avorter de nouveau, puisque notre situation est de pire en pire. Je me sent tellement coupable. la seule satisfaction que j'ai est qu'il est en redressement judiciaire ! il n'a l'entreprise que depuis un an et il l'a déjà coulé. les anciens propriétaires étaient tellement si sympa, je les regrette amèrement...

Je suis déjà suivie par un psychiatre, mais il ne fait que me donner des antidépresseurs. et puis j'ai beaucoup de mal à parler à quelqu'un qui est en face de moi. c'est comme si j'avais honte et que personne ne devais savoir, d'ailleurs je ne parle jamais de mes soucis. pas même à mon fiancé.

Nous avons déjà était voir l'assistante sociale, elle nous a répondu qu'elle ne pouvait rien faire pour le moment. que soit disant nous n'étions pas assez dans le "caca" pour avoir des aides !!! inadmissible. de plus nous cherchons un autre logement, car celui ci est trop cher pour nous maintenant mais à cause de ma situation personne ne veut de nous pourtant nous avons toujours bien payé notre loyer.

Je vous remercie vraiment pour vos conseils et surtout pour vos encouragements. je n'ai personne à qui parler et avoir des commentaires comme les votre me remonte un peu le moral.

gros bisous et encore merci