Pénurie de généalistes: même Paris

Signaler
-
 Barnouic -
Bonjour

Deux millions d'euros pour améliorer l'accès aux soins primaires.
Si il fallait une démonstration qu'un secteur hospitalier hypertrophique (l'AP-HP) ne suffit pas pour un bon accès aux soins, la démonstration est là et les élus réagissent à juste titre.
Le premier recours est en crise, elle va s'aggraver et le ville de Paris fait le constat d'une certaine incurie de l'Assurance maladie et des pouvoir publics dans ce domaine.

http://www.paris.fr/accueil/Portal.lut?page_id=1&document_type_id=7&document_id=103065&portlet_id=24052
A voir également:

1 réponse

Messages postés
4079
Date d'inscription
samedi 15 novembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 mars 2018
6 936
J' aime bien le "Même Paris"!
"Vous vous rendez compte, Madame Mlchu, la pénurie arrive chez-nous! Que ça concerne les peigne-culs du fond de la Creuse ou de la Picardie, passe encore: ils n' ont qu' à émigrer vers les villes. Mais alors que le nombril de la France soit concerné...Y-a plus de justice!"
Gouverner, c' est prévoir. Eh, bien, nos gouvernants, de droite comme de gauche,
n' ont rien prévu du tout. De 1968 à 1983, on ouvre en grand les vannes des facultés de médecine. Avec le secret espoir d' une mise au pas de ces médecins arrogants, remuants et rebelles à la normalisation administrative: un grand patron de la sécu a dit, espérant que la multiplication des médecins amènerait leur paupérisation:" Laissez, laissez, un jour ils viendront nous manger dans la main".
Puis, voyant que l' augmentation de l' offre de soins entraîne une surconsommation médicale, on ferme le robinet, en oubliant que lorsqu' on augmente ou diminue le nombre des étudiants en première année, il faut sept à dix ans ( la durée des études ) pour commencer à modifier la démographie médicale. Les tripatouillages du numérus clausus ont abouti à une démographie chaotique passant de la pléthore à la pénurie.
A cette pénurie organisée est venue s' ajouter une pénurie de désaffection pour un métier ( je parle de la médecine générale ) dévalorisé, compliqué par de multiples tâches ( indues ) administratives, risqué ( aux médecins la "responsabilité sans faute" et aux politiques le "responsable mais pas coupable "), dangereux (agressions, attaques crapuleuses, vandalisme...). Faut-il parler des accords conventionnels non tenus ou carrément trahis ( n' est-ce pas Mr Jacques BARROT quant à notre régime de retraite )...
On attire pas les abeilles avec du vinaigre.
Vous payez des dizaines et des dizaines d' errements, de laisser-faire ou d' agressions caractérisées. Il faudra autant d' années pour que la confiance revienne et que ce beau métier attire nos meilleurs étudiants.


Il n' y a pas d' urgence, il n'y a que des gens pressés.
Ah là là vous vous rendez compte il n'y a plus de médecins même à Paris, l'an passé il y a eu un seul ophtalmo qui s'est installé sur Paris ....Ah Maââââme Michu on ne comprend pas ,mais que fait la police....

Ben il suffit juste de regarder les chiffres et de savoir compter ...chut je vais dire une grossiereté ,âmes sensibles abstenez vous de lire la suite ......

Paris c'est aussi 23 euros la consultation du médecin généraliste conventionné Paris c'est aussi 8000 euros le m² immobilier.

Mais par pitié il ne faut pas le dire surtout ne le répétez pas !!! !-))))


Tiens j'ai vu hier une de mes patiente de retour d'Espagne ....elle a du consulter là bas ...elle était furieuse ...la consultation chez le généraliste lui a couter la bas 76 euros ....un peu abasourdi je lui ai fait répéter mais non elle m'a montré la facture 76 euros ...et la sécu la rembourse au tarif du généraliste français, soit 65 pour cent de 23 euros un peu plus de 14 euros ....mais on s'en fout puisque Ouest France l'a dit , on a en France le meilleur système de santé du monde ....qu'est ce qu'on est forts tout de même . Bon non seulement la sécu est infoutue de payer les médecins mais de surcroit elle est incapable de rembourser ses cotisants ....mais ne vous inquiétez pas Maâââme Michu on a nous le meilleur systeme de santé du monde ......Ah bon ..........
> Barnouic
http://www.20minutes.fr/article/627659/paris-peu-jeunes-medecins-liberaux
Messages postés
4079
Date d'inscription
samedi 15 novembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 mars 2018
6 936
Mort de rire ( pour madame Michu ) car pour le reste c' est beaucoup moins drôle.
Messages postés
79375
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 décembre 2021
34 485
Consultation d'un MG à Singapour, sans rendez-vous...
=> équivalent de 150 € !!! Qui dit mieux !

Une patiente assurée aux States... Commence à être partiellement remboursée lorsque ses dépenses de santé atteignent 10 000 $ dans l'année en cours... Qui dit mieux !

Un touriste assuré toujours au States... "Combien je dois à vous Monsieur le Doctor ?"...."22 €" (c'était avant 2011...)
"How many ?"
"22 €.."
"Are you sure ?"
"Yes..."
Il a laissé 50 € sur le bureau et a refusé la monnaie... Même si ça passe à l'as côté Sécu (faut pas le répéter...) Là, ça fout un peu les boules...!

;o))
>
Messages postés
79375
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 décembre 2021

ouais.....la honte
Messages postés
79375
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
6 décembre 2021
34 485 > nerval88
Précise un peu plus...Cela prête plutôt à confusion.
Lettre ouverte au Premier Ministre

En finir avec les discriminations qui frappent les praticiens de santé à diplôme étranger


Monsieur le Premier Ministre,

Nous, praticiens de santé à Diplôme étranger, exprimons notre indignation face à la précarité dans laquelle nous sommes confinés.

Notre unique tort est d'avoir initialement obtenu notre diplôme dans un pays extra-communautaire.

Par notre travail, nous contribuons depuis de nombreuses années au bon fonctionnement du service public hospitalier. Nous pratiquons les mêmes actes que les praticiens titulaires, alors que nous sommes sous-rémunérés et précarisés.

Jusqu'à présent aucune solution n'est proposée aux praticiens arrivés en France après Juin 2004.
Les mesures dérogatoires instituées par la loi n° 2006-1640 du 21 décembre 2006 de financement de la sécurité sociale pour 2007 prennent fin au 31 décembre 2011. Ces mesures permettaient de régulariser la situation d'une partie de nos confrères arrivés avant juin 2004.
A la date du 31 décembre 2011, les Hôpitaux Français seront contraints de fonctionner sans nous, aggravant ainsi la désertification médicale et la difficulté d'accès aux soins. Nombre de nos collègues se trouveront alors dans l'impossibilité d'exercer et seront menacés d'expulsion du territoire, sans la moindre reconnaissance de toutes ces années de service rendu au système de santé français.

Comment un pays de droits comme la France peut elle admettre que nous, praticiens réputés non qualifiés, ayons pu exercer pendant toutes ces années la médecine dans le secteur public hospitalier Français?

Comment est-il possible que des directeurs d'hôpitaux aient pu nous confier des responsabilités d'encadrement d'équipes de soins, si nous n'étions pas en mesure de pouvoir assumer ces missions?

Dans l'exercice de nos fonctions nous sommes soumis aux mêmes devoirs que nos confrères titulaires et nous exerçons sur la base des mêmes compétences, nous revendiquons donc légitimement les mêmes droits.

Nous avons largement participé à perpétuer l'excellence hospitalière et à assurer la continuité du service public de santé, il nous parait légitime de demander notre intégration, comme médecins à part entière, par le biais d'un examen de contrôle des connaissances théoriques et pratiques.

Nous demandons l'arrêt des expulsions de nos confrères, par égards aux services rendus à la population française.

Monsieur le Premier Ministre, nous croyons en votre sens de l'équité et du devoir pour faire cesser les dérives de ce système discriminatoire.

http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2011N13168
> Padhue
Oh tu sais, la politique gouvernementale vis a vis des médecins étrangers est simple et ne date pas d'hier et ne risque pas de s'arrêter demain, elle consiste a les maintenir dans des telle conditions de précarité qu'ils sont contraints a accepter tout et n'importe quoi : salaires misérables gardes à rallonge etc .....c'est une vaste hypocrisie ,ça permet aussi aux directeurs d'hôpitaux de mettre en oeuvre une concurrence déloyale pour forcer les salaires de tous les médecins hospitaliers à la baisse ,tout le monde est au courant mais fait semblant de ne rien voir .....le plus drôle dans l'histoire c'est qu'après avoir spolié le tiers monde de ses ressources vives, le brave Monsieur Kouchner peut ensuite aller jouer les Docteurs Schweitzer en Éthiopie le sac de riz sur l'épaule .....ils sont vraiment puants !!!