Enceinte à 42 ans, pbe géniteur et compagnon

Mariefinistère Messages postés 1 Date d'inscription lundi 18 avril 2011 Statut Membre Dernière intervention 18 avril 2011 - 18 avril 2011 à 16:14
 Mary__ - 18 avril 2011 à 16:45
Coucou,
je m'appelle Marie, j'ai presque 43 ans.
J'ai un fils de 10 ans que j'ai élevé toute seule pendant dix ans.
Pendant dix ans, je m'étais "oubliée" en tant que femme, pour n'être qu'une maman.
Il y a deux ans, je me suis réveillée et ai décidé que je pouvais rencontrer quelqu'un et refaire ma vie. J'ai commencé à me préparer et à préparer mon fils psychologiquement. Dix ans toute seule, sans homme, c'est un bonheur, mais penser à plus, c'est difficile.
Il y a un mois, j'ai voulu bêtement sauter le pas et m'octroyer "une expérience". Sans être amoureuse, juste un peu attirée, je me suis offerte une récréation allongée de deux heures, avec un homme dont je ne me rappelle même pas le prénom. Pour moi, je voulais juste pouvoir sauter le pas. Je suis rentrée à la maison, pas si fière de moi que ça !
Une semaine après, je rencontre un homme qui me plait beaucoup. On se voit, en tout bien, tout honneur, incapable de franchir le pas. Quelque chose me tracassait, je n'étais pas à l'aise.
Un soir, une évidence, ma poitrine est gonflée, je me sens "légère", je suis enceinte!!!
Quel choc !
La première surprise passée, et après avoir eu confirmation médicale, je décide d'en parler à mon nouveau compagnon !
Et depuis, dix mille questions se posent à la minute, dans ma tête, dans la sienne.
Que fais-je ? Que faisons-nous ?
Dans deux semaines j'aurai 43 ans, est ce une surprise du ciel que je dois prendre comme un cadeau ?
Ma première grossesse a été en partie alitée à l'hôpital, mon fils faisait 1kg1/2 à la naissance, il a eu trois opérations avant ses un an, a fait sa première nuit à 3 ans 1/2. Je suis donc au courant de tout ce qui pourrait éventuellement se passer.
J'ai donc de grandes chances de rester alitée, mais je n'espère pas à l'hôpital pour ne pas léser mon grand. J'ai aussi de grandes chances d'accoucher d'un prématuré ( et donc de repartir pour être une maman à plus que temps plein).
Mon compagnon, n'est pas contre de le garder, il n'a pas d'enfant. Au départ il a pu pensé que ce serait mieux qu'on ait notre propre enfant. Hier, je lui ai dit que je n'allais pas tuer un enfant pour en remettre un en route plus tard ! Et que si nous prenions la décision de nous en débarrasser, il n'y en aurait pas d'autre. Il est décidé à continuer notre relation avec cet enfant, même s'il se pose encore des questions. Il se demande aussi comment il réagira quand on lui dira que l'enfant ressemble plus à sa maman( je suis blonde aux yeux bleus et le géniteur est châtain clair aux yeux bleu-clair, lui est brun aux yeux noisette).
Une des questions principales que je me pose, à part le côté médical, c'est comment étant alitée et accouchant très certainement d'un prématuré, peut-on ne pas léser mon fils de 10 ans ? Celui-ci est très câlin, très demandeur d'attention, très calme et très souriant.

Je vous remercie pour vos témoignages et éventuellement vos conseils qui j'espère ne vont pas tarder.
Marie
A voir également:

1 réponse

Bonjour Marie,
Je pense qu'il ne faut pas dramatiser la situation de ton garçon. L'essentiel pour un enfant, qui plus est si il a été élevé par une mère célibataire, est de la sentir heureuse. Plus tu seras tracassée, plus il le sera lui aussi. Ton nouveau compagnon et toi devez lui expliquer au plus tôt vos intentions et ce sera l'occasion pour lui de se sentir responsabilisé et de découvrir l'histoire de sa venue au monde. Qui plus est, il n'est pas exclu que tu puisses avoir une grossesse tout à fait normale... Donc pourquoi s'inquiéter prématurément? Tu as une occasion de refaire ta vie... Moi qui ne crois pas en grand chose j'y verrais presque un signe du destin!!