Une nuit sans coucher

Résolu
g - Modifié par g le 7/08/2010 à 18:47
 Sébastien77300 - 14 sept. 2010 à 10:22
Bonjour,
j'ai 38 ans et ai des relations sexuelles depuis longtemps.
J'ai récemment passé une nuit délicieuse de caresses plus ou moins sexuelles avec un homme mais je n'avais pas envie de coucher avec lui (pas de coït).
A la fin de la nuit, comme une gamine, je me suis lamentablement laissé faire (j'avais juste un peu envie mais culpabilisais de ne pas aller jusqu'au bout) et la partie "sexuelle" de la nuit a plus ou moins gâché la fabuleuse nuit qui a précédé (nul pour moi car acte très mécanique très différent de l'homme sensible qu'il était avant, nul pour lui qui n'a pas eu d'orgasme).
Aux hommes --> comment auriez vous réagi à cette aventure ?
Aux femmes --> est ce que çà vous est déjà arrivé ?

4 réponses

GégéLAMBERT Messages postés 615 Date d'inscription lundi 21 juin 2010 Statut Membre Dernière intervention 24 octobre 2014 514
13 août 2010 à 12:00
Bonjour,

Déjà, tu sais que tu as à tes côtés un homme sensible, doux et câlin. Une nuit délicieuse de caresses, ça n'arrive pas à tout le monde, et pas tous les jours !

Pour ce qui est de l'acte mécanique et sans plaisir qui a clôturé ça, peut-être qu'il a ressenti que tu le faisais sans envie, peut-être que, n'ayant pas envie, tu n'as pas donné beaucoup de sensualité à ce moment, peut-être qu'il a besoin de s'habituer à vos relations pour donner le meilleur, peut-être qu'il était trop fatigué pour faire les choses correctement, peut-être que, après toutes ces caresses, il s'est mis trop de pression pour l'acte final...

Peut-être que plein de choses, on peut pas savoir.

Peut-être que, la prochaine fois, tu peux le guider un peu pour qu'il t'amène au plaisir et y trouve le sien...

Aux hommes --> comment auriez vous réagi à cette aventure ?
Les relations sexuelles sont, comme le reste de la vie, pas toujours conformes à nos attentes. La seule réaction possible est : c'est pas la fin du monde, ce n'est que le début. On fera mieux la prochaine fois.

Gégé