Amour de vacances

Fermé
Signaler
-
Messages postés
79337
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
2 décembre 2021
-
Bonjour....

J'ai 15 ans. Je viens de rentrer de colonie de vacances. J'en fait depuis l'âge de 8 ans, tous les été. A chaque fois, j'étais rejetée des autres et blâmée. Mais cette année, tout a changé... Je me suis rapidement intégrée, et j'appréciais presque tout le monde, et inversement. Etant donné que j'ai été forcée de voyager seule, mes parents m'ont trouvé quelqu'un de Paris allant à la même colo que moi pour me faire changer de gare...Il s'appelle Louis, il a mon âge. Nous avons eu le temps de nous connaître plus que les autres puisque nous avons passé des heures ensemble dans le train...Je n'ai pas été tout de suite sous le charme. Mais c'est vite venue, et dès le lendemain j'étais atteinte de la maladie d'amour. Discrètement, j'ai cherché à obtenir quelques infos...Il n'est jamais sorti avec une fille...Pourtant, il est si gentil, attentionné, et séduisant en plus...Au bout d'une semaine (moitié des vacances) je lui avoue enfin, et me rends compte qu'il ne s'intéresse pas encore aux filles, qu'il n'est jamais tombé amoureux...Il m'a clairement dit "Ne gâchons pas notre amitié pour cette histoire stupide" ! J'ai hésité entre lui coller ma main sur la figure ou pleurer, alors pour ne faire ni l'un ni l'autre je suis sortie en claquant la porte de sa chambre. Quelques jours plus tard, il m'invite à danser un slow avec lui à la boom, et m'apprends qu'il ressent plus que de l'amitié pour moi...Je suis sceptique. Nous sortons un jour ensemble, mais je me rends bien compte qu'il est mal à l'aise déjà quand je lui prends la main ! Nous parlons, parlons...Et je comprends enfin : Il déteste voir les gens souffrir à cause de lui, alors il a accepté...Je m'en veux de le contraindre, je le libère de son engagement...je pleure.... Bref. Néanmoins je constate qu'il se sent mieux maintenant, alors je suis contente pour lui. Le départ approche...et je n'aurais pas de slow, la boom étant annulée à cause de **** de voisins. Le lendemain, nous partons. A Paris, il me refait changer de gare, de celle de Lyon à Paris gare de l'Est...Et quand j'aperçois la gare je commence à pleurer...je ne le reverrait jamais, sans doute....Il me met dans le train, je redescends avec lui quelques secondes...Mes pleures sont à présent intarissables et ma voix tremble. Je le serre dans mes bras, et lui fait la bise. Je me retourne...Il sourit tristement, ses yeux rouges brillent. Puis il est parti, sans se retourner....
J'ai fait une grosse crise d'angoisse dans le train, à tel point que tous les regards étaient braqués sur moi. Nous avons échangé de sms...il disait toujours à la fin "salut" ou "à une prochaine peut-être" comme s'il ne voulait pas garder le contact. Et en ce moment, il est à Boston, et ne réponds plus....

Je n'arrive pas à l'oublier. Je pleure sans cesse, je déprime à tel point que mon médecin m'a prescrit du millpertuis et que je vais aller voir un psy.

Je n'arrive pas à penser à autre chose...Que puis-je faire ??

3 réponses

Messages postés
620
Date d'inscription
lundi 21 juin 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
24 octobre 2014
386
Bonjour,

Que puis-je faire ??

Ecrivain, rien ne manque !

Gégé
J'écris beaucoup c'est vrai, et désolé de vous avoir fait un roman mais pour bien pouvoir répondre, il faut avoir un contexte...bien posé !
Messages postés
620
Date d'inscription
lundi 21 juin 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
24 octobre 2014
386
Non, non, ne sois pas désolée, y'a pas de mal, et je ne me moquais pas.

Je trouve que ton histoire est bien écrite.

gégé
Messages postés
75543
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
2 décembre 2021
9 330
Bonjour lux,

Cette jolie histoire d'amour restera probablement un souvenir.
Et maintenant tu te trouves un peu seule face à la fin de ce que tu espérais fort que ça continue. Cette situation s'appelle "la perte" d'une illusion, d'une amitié ou n'importe. Donc tu dois faire le deuil de ce que tu n'as plus.
Ton médecin a eu une bonne idée de te mettre en contact avec
un(e) psy (probablement un(e) psychologue ou pédopsychiatre).
Je pense que ce sera bienvenu pour toi de pouvoir parler avec cette personne, qui est tout-à-fait neutre * (neutre dans le sens familial ou amical), et qui n'aura qu'un but c'est de t'aider à remonter de ta tristesse.
T'aider ensuite à retrouver le goût de la vie et de la découverte d'autres jeunes hors colo-vacances avec qui les partages dureront plus longtemps dans le temps.
Messages postés
79337
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
2 décembre 2021
34 373
Bon...

Vous allez encore dire que je râle pour un rien...

Je vous rappelle que le forum n'a rien à voir avec le "Courrier du coeur"...

Et que ce type de post est généralement supprimé dès son apparition ("hors sujet")


Il y a plus de vieux ivrognes que de vieux médecins... Un pote nous a quitté. Il ne buvait que de l'eau...mais était médecin....