Auto mutilation

Résolu
Topaze13 - 4 juil. 2010 à 17:54
zebestdu76 Messages postés 137 Date d'inscription lundi 5 avril 2010 Statut Membre Dernière intervention 18 mai 2012 - 27 juil. 2010 à 18:36
Bonjour,
voila ça fait un peu plus d'un an et demi que je me mutile et régulierement depuis plusieurs mois...
J aurais aimer avoir de l'aide et si certaines personnes le desirent, je pe aussi leur rendre service. Je suis prete a ecouter si besoin.
Si certaines personnes sont intéresser par mon messaj, elles peuvent me repondre et m'aider;je leur raconterais ce qui mes arrivé(je n oblige personne a connaitre ma vie, seulement ceux qui le veulent bien).
Aidez moi s'il vs plait. Répondez, merci

8 réponses

GégéLAMBERT Messages postés 620 Date d'inscription lundi 21 juin 2010 Statut Membre Dernière intervention 24 octobre 2014 441
5 juil. 2010 à 16:25
Bonjour,

Le fait que tu te mutiles, même si tu as commencé pour t'aider à aller mieux, ne fait que rajouter à ta douleur.

Tu souffres mentalement suite aux problèmes de ton frère, et à d'autres problèmes que tu ne nous as pas exposé. Le fait de te mutiler te permet de justifier, d'expliquer ta douleur. Tu te crées une douleur physique en espérant qu'elle se substitue à ta souffrance morale, ou du moins qu'elle l'atténue.

Je crois que tu as maintenant le recul pour voir que tes mutilations n'améliorent en rien ton mal-être.

Je crois qu'il faut d'abord que tu poses un nom sur cette souffrance psychologique, afin que tu envisages de t'y attaquer directement. Tu pourras alors cesser de la dissimuler derrière la douleur de tes mutilations.

Si tu souhaites de l'aide, il va, effectivement, falloir que tu nous dises un peu plus précisément ce que tu ressens et ce qui, d'après toi, en est à l'origine.

Gégé
1
Avat tout, merci d'avoir repondu a mon appel. Merci beaucoup.
Voici donc ce qui m'est arrivé: quelques temps apres que j'ai appris que mon frere allait mal, mon grand pere a eu des regards, paroles et gestes deplacer a mon égard, surtout en début d'année. Je l'ai dit a mes parents qui l'ont tout de suite prévenu de stopper tout ça sinon il ne pourrait pas remettre les pieds chez nous...
En fin d'année scolaire, l'une de mes amies ne ma plus voulu comme amie pensant que je la critiquais(ce qui est faut), et depuis c'est a peine si elle ma adrésser la parole pour me dire bonjour...
J'ai continué ma mutilation durant toute ces événements que j'ai cité, de plus en plus fréquent chaque semaine. J'y trouve du réconfort, c'est une manière de me protéger en quelque sorte.
J'ai souvent pensé que mon bourreau recommencerait, en allant plus loin. ça m'effraie parfois, mais ça me met surtout en colère, alors ma haine sort... Vous savez comment.
C'est a peu pres le résumé de ces deux dernières années.
Je vous remercie encore d'avoir répondu, et si besoin je peux moi aussi écouter.
0
GégéLAMBERT Messages postés 620 Date d'inscription lundi 21 juin 2010 Statut Membre Dernière intervention 24 octobre 2014 441
5 juil. 2010 à 17:48
Merci pour toutes ces précisions.

Il faut, à mon avis, dissocier les différents évènements traumatisants que tu as vécu et te positionner par rapport à eux.

D'abord, le mal dont souffre ton frère. Sans connaître ce mal, et les conséquences sur sa vie et la tienne, il est difficile d'aller plus en avant.

Ensuite, le comportement déplacé de ton grand-père. Tu l'appelles 'bourreau' et tu te dis effrayée. Il est donc parfaitement clair que les mesures prises par tes parents ne sont pas suffisantes pour te rassurer. Je pense que tu dois leur en faire part et leur expliquer l'angoisse que tu ressens à l'idée que cela pourrait recommencer. Ils devront alors intervenir afin que tu n'aies plus de contact avec lui, tant que tu ne te sens pas prête à le côtoyer sans crainte. Si ton bien-être en dépend, nul doute qu'ils abonderont dans ton sens.

Enfin, le fait qu'une de tes amies t'ait tourné le dos. C'est dur à vivre, surtout si tu es persuadée que c'est suite à une injustice, mais, il va falloir t'habituer à cela : durant toute la vie, les 'amis' se rapprochent, puis s'éloignent, se quittent, parfois se retrouvent... Les vrais amis, eux, sont peu nombreux mais fiables. Une amie qui te tourne le dos parce qu'elle pense que tu la critiques, c'est, soit une petite gamine, soit une lunatique. Mais, dans un cas comme dans l'autre, tu es aussi bien sans elle.

Tu peux aller lui dire qu'elle t'a fait souffrir et que tu regrettes votre amitié mais que, si elle ne veut plus te parler, tu peux vivre sans elle.

Et je te conseille, dans toutes tes relations affectives, de ne pas investir au-delà de ce que tu as en retour. Ca évite le chagrin que tu as ressenti lorsque tu as été mise à l'écart.

Pour revenir au problème de mutilation, c'est un comportement grave et sérieux qui appelle, à mon avis, l'aide d'un psychologue pour traiter le fond du problème.
Il serait bien que tu trouves le courage d'en parler à tes parents, afin que tu ne sois plus seule à gérer ce problème, et que ton entourage t'aide à surmonter ce comportement.

Mais au fait, tu as quel âge ?

Gégé
1
Merci pour ton attention. Je peux te rassurer sur un plusieurs points. le premier c'est que je suis suivie depuis le début par un spy que je connais depuis longtemps. Le second, c'est que l'année scolaire est terminée, et qu'avec mon amie aussi. Je ne regrette pas notre amitié, mais ça fait toujours mal ce genre de chose. En plus, jai heuresement d'autres amis très fiables, et qui me comprenne. Je les aime et ils m'aiment aussi. Ils me font du bien. Le dernier, c'est que mes parents ont bien compris la sitaution( avec mon frere, mes amis, et mon grand pere) et ils m'aident autant qu'ils le peuvent. Tout va bien de ce coté la :)
Enfin, pour répondre a ta question jai 15ans. Et toi?
0
GégéLAMBERT Messages postés 620 Date d'inscription lundi 21 juin 2010 Statut Membre Dernière intervention 24 octobre 2014 441
5 juil. 2010 à 18:22
Moi, j'ai 40 ans.

Je vois que tu es bien entourée, comprise et accompagnée, et comme tu es en plus lucide sur ton comportement et décidée à t'en sortir, je ne vois aucune raison pour que tu n'y parviennes pas.

Je te souhaite bon courage et bonne route.

Gégé

PS : je te félicite pour ton écriture. Peu d'ados de ton âge sont capable de s'exprimer de façon claire et lisible. ça mérite d'être souligné !
0
Merci beaucoup pour ton aide, je pense que tout ira pour le mieux vu comment je suis entourée.
J'ai des amis qui sont la pour maider, ils me le répètent tout les jours. J'y arriverais.
Bonne continuatiion à toi aussi, merci pour ton compliment.
Bon courage. Merci
0
zebestdu76 Messages postés 137 Date d'inscription lundi 5 avril 2010 Statut Membre Dernière intervention 18 mai 2012 28
4 juil. 2010 à 18:31
tout d'abord c'est vrai que ça serait plus simple que tu explique car on ne peut pas t'aider pour l'instant.
0
Jai commence a me mutiler a cause de l agravation de santé de mon frère. il a commencé a aller de plus en plus mal depuis février 2009. ensuite, jai eu dotre problemes avec des amies, et des membres de ma famille.
Alors, ja i trouve la mutilation pour "maider a aler mieux", mais ça risque de ce savoir par mes parents, alors... :(
0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
S'il vous plait, aidez moi vite...
0
owavda Messages postés 1 Date d'inscription dimanche 16 novembre 2008 Statut Membre Dernière intervention 5 juillet 2010
5 juil. 2010 à 23:42
Bonjour Topaze, des autos mutilation il en a de tout genre, le pire est que cela ne ce termine jamais, sauf quand on trouve des bons soutiens, quel est le genre de mutilation que vous pratiques
0
Bonjour Owavda, merci d'avoir repondu. A mon tour de vous répondre : jai l'habitude de me frapper(coups de poing) la figure, de me griffer, soit avec mes ongles, soit avec un compas ou des ciseaux, aux bras et parfois aux jambes.
0
zebestdu76 Messages postés 137 Date d'inscription lundi 5 avril 2010 Statut Membre Dernière intervention 18 mai 2012 28
27 juil. 2010 à 18:36
se mutiler n'arrange rien
0