Mon pere et alcoolique ,ne veut pas se soigné [Fermé]

Signaler
-
 Dav -
Bonjour,
je vous ecrit car je suis tres inquite mon pere bois depuis mon enfance (j'ai 19ans)
et deja a l'epoque de mes 7ans je me souvien que des fois il nous emmené au bar avec lui.Mais il n'a jamais accepter qu'il avait un probleme avec l'alcool je lui et dit de se faire soigné mais il me dit "je ne suis pas alcoolique laisse moi tranquille"
Il y a une semaine le medecin du travail lui a dit qu'il etait au bord de cirose du foie et qu'il avait deja une grosse cicatrice au fois et qu'il etait aussi au bord du diabiete.
Le medecin lui a dit d'arreter de boire (il boit de la biere) et de ne plus manger de sucre mais il n'ecoute rien il c'est arreter de boire 1 jours et ensuite il a essayer de boire autre chose que la biere (du vin ect...) mais il n'y arrive pas je ne c'est plus quoi faire car il boit tout les jours en sortent du travail il boit 2bieres et arrivé a la maison il s'en boit 3 ou 4 (je precise que mon pere ne boit que des biere des font au moins 8degres en bref il ne boit que les plus forte et les moins chers) c'est encore pire je ne c'est pas quoi faire j'ai peur pour lui surtout qu'il grand pere depuis peu et j'aimerais que mon pere voye mon fils grandir et je ne veux pas rester les bras croisé a le regarder mourir mais je ne sais plus quoi faire c'est pour cela que je vous demande conseil.

MERCI 'avance pour vos reponse
J'ai vraiment besoin de votre aide

laplus belle chose au monde ceux sont les enfants

36 réponses

Bonjour angelik , je viens de lire toutes ces discussions concernant tes problèmes familiaux
Nous sommes fin novembre, qu'en est-il, comment vont tes parents, et ton petit frère ? Et toi dans tout ça, à mon avis tous ces drames te détruisent. Fais attention, tu continues à te rendre dans les associations ?
J'avoue que moi même je ne l'ai jamais fait et pourtant je pense que ça m'aurait aider
Mais j'avais tellement peur de rouvrir la plaie. Je suis maintenant à l'aube de mes 40ans et j'ai enfin commencer une psychothérapie. Je dois évacué le plus possible mon passé qui concerne l'alcoolisme de mon père et la soumission de ma mère

Dans ton histoire ce qui m'inquiète c'est ton petit frère et toi. Comment construire sa vie parmis ces drames ?
As tu un compagnon pour te soutenir car tu parles de ton fils.

Je te souhaite de t'en sortir

Biz
5
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine 22141 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Publi-information

oui il va me falloir beaucoup de courage mais je suis desesperé en le voyant se tué a cause de l'alcool je ne sais plus quoi faire
Surtout que pour lui il n'est pas alcoolique c'est encore plus dur pour lui faire comprendre qu'il doit se soigné il ne veux rien ecouté
Quand j'était petite (jusqu'a mais 13ans) l'alcool a fait beaucoup ravage dans notre famille ma mere voulait divircé il se batté bref mais maintenant lorsqu'il boit il va se couché et quand il se lèveil retourne boire une biere c'est affreux surtout qu'il a une trs mauvaise santé je ne sais plus quoi faire j'ai peur de le perdre
Publi-information

bon courage a toi car moi c ma mere qui boit depui mon enfance aussi j'ai 26 ans et 2 enfants et j'ai une enfance tre dur a cause de l alcool de ma mere . elle boit bocoup ele et ele devian mechante avec l alcool . mes soeur et moi nous ne savon pa quoi faire aussi . alor je voudrai de l aide aussi merci .
moi aussi ma mère boit depui mon enfance j'ai 21 ans aujourd'hui elle devient vraiment horrible sous l'emprise de l'alcool!!! nous avons eu une enfance horrible sa me rassure de ne pas etre la seule!!! je ne sais pas koi fair pour laider mais sa santé se détériore a vu d'oeil!!! si vous pouviez m'aidez aussi?? merci
Bonjour Angelik,
je m'appelle jean 49a, père de deux garçon de 15 et 18 A maintenant,
je connait ce sujet, consomateur pendant 20a:apres 5 cures, 7 mois d"hospitalisation et de calvaire, et puis la greffe en janvier, qui a reussi, même si jai presque tous perdu, je voie le soleil se lever tous les jour, et je suis heureux,
je continu a voir mes enfants...peut mais cest deja ça.
......
je te conseil en premiere urgence de contacter les AA, et d'asister aux reunion des alhanon de ta ville, cest des reunions des familles qui on un membre toucher par cette maladie.les familles se livre, se conseil, surtout tu n'est pas isolé.
......
un autre conseil Angelik, ne baisse jamais les bras, n'ecoute jamais; "c'est de ça faute, il la bien chercher ect..."
il faut répéter que c'est une maladie; on ne vas pas critiquer un cancéreux de passer son temp a dormir.
en dehors du CHU st Antoinne à PARIS, tous le monde ont dit a mais parents de laisser tomber, "mais vous savez cest trop tard, c'est un pur suicide,vous pouvez rien faire"
......
tu dis quil se confi a toi, il se racroche a toi, crois moi tu peux le sortir de la,
mes parents et le CHU mon soutenu sans limite,
....
je pourrait te parler de tous les symptomes, les étapes ;surtout ne pas le laissé seul,
.....
contacte moi si tu veut, je peut aussi répondre à d'autre internautes,
désolé pour l'écriture,ce n'est pas l'essentiel.
à bientot. jean78

Merci beaucoup beaucoup pour votre aide mon pere me fait des confidence en plus alors ses encore plus dure pour moi il ma dit qu'il commencé a avoir des douleur et qu'il feqait du sang dans ses selles je ne sais plus quoi faire j'ai peur de le perdre.
GégéLAMBERT
Messages postés
620
Date d'inscription
lundi 21 juin 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
24 octobre 2014
270
Bonjour,

Suis le conseil de begonie : tu ne peux pas intervenir dans la maladie de ton père, mais tu peux intervenir sur ta façon de le vivre. Il faut maintenant que tu te préserves.

Il y a aussi des aides qui sont proposées aux proches (conjoint(e), ami(e), enfants), également parfois aux collègues de travail, dans le but de les aider à comprendre ce qui se passe réellement et d'offrir un accompagnement qui permet de vivre au mieux avec la personne qui a le problème. Toute personne proche d'un(e) malade d'alcool est en situation de co-dépendance et a besoin d'une oreille attentive, et cela autant que la personne en question. Tu trouveras des références des associations sur internet, chez les médecins, les hôpitaux, etc..

Courage

gégé
Messages postés
620
Date d'inscription
lundi 21 juin 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
24 octobre 2014
270
Bonjour,

Je suis vraiment désolé pour toi, mais je pense que tu es dans une impasse.

L'alcool est une drogue dure, très dure, même, et s'en sortir est d'une grande difficulté et demande une volonté de fer et de tous les instants.

A mon avis, ton père est parfaitement conscient de sa dépendance à l'alcool, de la dégradation de son état de santé et des risques qu'il continue à prendre.

Pour lui, avouer qu'il est alcoolique, ça serait l'obliger soit à se soigner, soit a expliquer pourquoi il ne souhaite pas se soigner.

Si son alcoolisme est vraiment très ancien, il a sûrement déjà essayé d'arrêter, mais sans résultat, et il est probablement maintenant persuadé que c'est impossible ou déjà trop tard.

Une chose est sûre, c'est que tu ne peux pas l'obliger.

Par contre, tu peux essayer de l'inciter, par exemple an faisant un peu de chantage : s'il ne réduit pas sérieusement sa consommation, tu ne le laissera plus voir ton fils, car tu ne veux pas qu'il grandisse dans un environnement alcoolique. Ou tu lui dis que toi-même tu le verras moins souvent car ça te fait souffrir de le voir se détruire.

Tu as le droit d'avoir des mots durs envers lui. ça peut le bousculer et le faire réagir.

Tu peux aussi te renseigner sur les aides qu'il peut trouver près de chez lui (associations, établissement médicaux, accompagnement au sevrage...), et lui soumettre le résultat de tes recherches...

Bon courage,

Gégé

Plus je connais les hommes, plus j'aime ma femme !
Messages postés
103201
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
14 février 2020
4 198
Bonjour Angelik2mars,

Le problème de ton père c'est qu'il a un grave problème d'alcool mais qu'il est de toute évidence au stade du déni.
Toi, Angelik, tu ne peux rien faire pour lui. Aucune personne ne peut arrêter de boire à la place de la personne qui est dépendante de l'alcool.
Qu'il se rend compte ou pas, pour toi le problème est le même. Tu souffres de voire ton père se détruire progressivement. C'est une réalité que tu connais car les données médicales ne mentent pas.
Ce qui me paraît important c'est que toi, tu peux faire quelque chose pour toi car tu es proche du père et par cette relation tu risques de ne plus savoir comment te situer face à lui et face au problème de l'alcool.
Actuellement il y a suffisamment d'associations qui existent et qui se préoccupent de tout ce qui touche au domaine de l'alcool sous toutes ses formes.
Il y a aussi des aides qui sont proposées aux proches (conjoint(e), ami(e), enfants), également parfois aux collègues de travail, dans le but de les aider à comprendre ce qui se passe réellement et d'offrir un accompagnement qui permet de vivre au mieux avec la personne qui a le problème. Toute personne proche d'un(e) malade d'alcool est en situation de co-dépendance et a besoin d'une oreille attentive, et cela autant que la personne en question. Tu trouveras des références des associations sur internet, chez les médecins, les hôpitaux, etc..
Contacte-les.

Merci de votre aide
bonjour angelik, l'orthographe c'est AL-ANON regarder sur le net, il y en à dans toute les villes, vous pourrez en discuter tres facilement entre famille et ça réduira vos angoisses, et c'est gratuit, mes parents non jamais mit de barriere, ils étaient toujours à l'ecoute, ma femme est parti avec mes enfants et le directeur financier qui me fesait bossé,donc j'ai aussi perdu mon job (trop cool quanq meme), mes enfants sont devenus de la marchandise ;pension alimentaire, photocopie de ticket de caisse, pour les voir quelque heures par mois,bref.
....sachet qu'il est très difficile darréter de boire, pour quequ un de dépendant, une consomation modéré, reconduit a une consomation excessive.
en général on refuse une cure de désintoxication car "on est pas malade"
.....de plus une cure isole la personne du produit durant 21 jours , les médecin peuve conseiller un mois, pour travailler sur soi, et surtout pour retrouver une régularité alimentaire. très clairement le corp est desintoxiqué , mais le mal ètre reste, dout l'explication des rechutes, car la source du problème nas pas été traité.
.....surtout profité de lui et faite lui profité de sa famille, enfant petit enfant,prenné des photos de ces trois générations reunie, donné lui ces photos pour son domicile, et dans l'éventualité d'un séjour en maison de repos que ces photos le suive, si vous saviez a quel point je me racrochait a ces photos chez moi dans les vapeur de mes consommations et a l'hopital.
....ne pratiqué pas le chantage, car la personne s enfermera avec le produit, ne vous braqué pas, quand vous serez avec lui ,il modérera un peut sa consomation, ce sera un peut de gagné.
....ça peut ètre une grande dépense d'énergie pour vous, mais si vous baissé les bras, et que sa santé s'agrave, comment allez vous vivre cela, je ne connais pas la consomation de votre papa , je dramatise peut etre par rapport à mon vécu,
si vous souhaitez me contacter par mail, pour des questions précises , je pourrais vous y répondre. a bientot. jean78.

Merci pour votre soutien je vais prendre contact avec ses association mais j'ai du mal a franchir le pas car je sais que mon pere et malade mais j'ai mis une barriere depuis des années je suis née dans le milieu de l'alcool depuis mon enfance je me souvient toujours mon pere avec une biere a la main je vais faire tout mon possible et j'espere pouvoir reussir a le sauvé car je l'aime enormment meme si j'ai du mal a lui dire il compte enormement pour moi d'ailleur maintenant je vias chez mes parent avec mon fils tout les weekend pour surveillé sa consomation d'alcool car des fois je trouve qu'il abuse et je le fais rentré a la maison

Bonjour
mon pere boit a peu prés 4/5 bieres pars jours se sont des bieres qui sont forte car il prend le premier prix.
Je n'arrive pas a faire comprendre a mon pere qu'il va se tué et qu'il faut qu'il se soigne je lui parle il se confie a moi nous discutons beaucoup mais il n'y a personne a par moi qui le soutienne ma mere et malde depuis 15ans elle et bipolaire donc sa aussi se n'est pas facile a géré en plus de tout sa ma grand mere de 75ans habite chez mes parent (et elle et skyzophrène)eucsé moi pour l'orthographe
Tout sa c'est dur pour mon pere a géré je le comprend d'ailleur je vien tout les weekend et un jour dans la semaine je surveille tous sa.
Car j'ai la maladie de ma mére aussi a géré car quand elle se prend des crises elle se met a tous cassé a insulté et meme a frappé.
Mon pere me dit que c'est a cause des crise que fait ma mére qu'il boit car il me dit que sa l'aide a avancé
Je ne sais plus quoi faire je suis la seule a tous vouloir les aidez et je n'y arrive pas j'ai l'impression de ne pas avancé .
J'ai décidé d'ecrire une lettre a mon pere (car quand je suis chez mes parent je ne peut pas discuté tranquillement avec mon pere parce que selon se que je dit ma mere le prend mal ou elle deforme se que je dit) donc j'ai ecidé de lui ecrire une lettre en lui disant tous se que je ressent j'espere que sa va l'aidé
merci de votre soutient car j'en et bien besoin
je a l'ecoute de tous vos avis et conseil .
^^Marie^^
Messages postés
114728
Date d'inscription
mardi 6 septembre 2005
Statut
Membre
Dernière intervention
14 novembre 2019
7 134
Bonjour

Tant que ton Papa ne reconnaitra pas sa maladie, tu ne pourras rien faire.
Il faut que cela vienne de lui, qu'il le reconnaisse et qu'il accepte.
+

oui mais cela fait plus de 10 ans qu'il boit j'ai le souvenir que deja etant petit il buvé donc se ne date pas de hier et il n'a jamais voulu roconaitre qu'il avit un probleme avec l'alcool il ne l'accepteras jamais seul et il se laissera mourir a cause de l'alcool
bonsoir je te trouve tres courageusse jai eu le meme problemes mon papa buvais enormemant et il ma jamais voulus que lon parle de sa mais je me suis demander pourquoi il buvais car quelqun qui bois ses une personne qui se refugie dans lalcool malheureussemant jai compris dous cella venais mais trop tard il et parti et jen suis bien triste je mais connue que violense avec mais parents mais je les aime de tous mon coeur essayelle la lettre ses tres bien mais essayellle de savoir pourquooi il en et arriver la courage

merci pour votre soutient moi je pense que mon pere a commecer a boire lorsqu'il a appris que a mere etait malade et comme elle fait tres souvent des crise elle ne se soigne plus elle dort toute la journée et elle souvent agressive et parle mal je pense qu'il ses refugié dans l'alcool a cause de sa mais se n'est pas la faute de ma mere si elle et tombé malade mon pere a reussi a arreter 12jours l'alcool avec mon soutient mais il a repris hier apres une forte dispute avec ma mere a chaque fois c'est pareil je fait tous se que je peut mais a la moindre dispute il recommence a boire en plus comme sa fesait 12jours qu'il n'avait pas bu lorsqu'il a bu hier il etait dans un etat d'agressivité mesparent voulait se frapper ect ..
j'aimerais tellement que se cauchemar se finnisse un jour et enfin voir mes parent heureux
je suis dsl que ton pere ai reppris hier l'enfer de l'alcool. Est ce que tu as tenter de sortir avec lui, juste lui, passer une journée avec lui, seul?

oui justement se matin nous sommes sortir ensemble au jardin promener mon fils nous avons discuter mais il ne suporte plus la vi qu'il mene et les injure incessente de ma mere .
Mais malgré toute ses difficulté il l'aime et ne veux en aucun cas la quitter cela fait
21ans qu'il sont ensemble
je ne sais plus trop quoi faire
begonie
Messages postés
103201
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
14 février 2020
4 198
Bonjour Angelik2mars,
Prends contact avec les A.A. (alcooliques anonymes.fr). Il y a leur référence dans beaucoup de journaux et sur internet.
Téléphone-les et demande un rendez-vous ou la date d'une de leurs réunions.
Il y a des réunions uniquement destinées aux personnes qui ont un problème d'alcool et d'autres réunions pour les proches, les conjoint(e), les enfants. Cela s'appelle donc AL-ANON et AL-ATEEN. Ils t'aideront à te situer face au problème.
Jean78 a déjà donné des explications.
jaimerais te dire quil faut faire ce si ou cella mais ses a ton papa de choisir tu me peux rien faire me culpabillisse pas le declique ses a lui de lavoir mais voilas parfois on la ou parfois on me la pas sa serais bien quil parte 2 ou 3 jours sens ta maman comme cella ta maman verais combien sa presence et presieusse car ses dure pour ta ere ainssi que pour ton pere mais egalement pour oi je te comprend jai vecue cella une maman depresive un papa alcoolique les cris les bagare et tous le reste ses tres tres dure il faudrais un breque pour desamorce couage ma belle mais dit toi que ses un long parcourt je te souhaite plein de bonheur biz

a se jour aucun changement je lui ecrit une lettre et ses ma grand mere qui va lui faire passer dans quelque jours j'espere que sa lui donnera un declic merci de votre soutient
Est ce que tu as essayer de parler avec ta mere de sa depression? C'est pas simple ce que tu vis en ce moment et je pense que si on ne la pas vecue on ne peux pas comprendre mais contacte les A.A ca va taider, ils vont tecouter et te dire comment faire, même si tu ne peux pas faire grand chose mise à part essayer d'aider tes parents. Garde espoir, je sais que cest simple à dire mais je suis sur que la petite balade avec ton pere et son petit fils lui a fait du bien, même pour toi, ca a du te faire un peu de bien. Aller courage! A très vite

Bonjour mon pere a bien eu ma lettre mais aucun changement la je suis venue passer la journer chez mes parent et actuellement il et au salon entrin de boire sa biere.
suite a se que vous avez ecrit j'ai deja discuter de sa depression avec ma mere mais elle n'arrive pas a remonter la pente cela fait maintenant 15ans qu'elle et sous traitement et qu'elle a des troubles.
Avec ma mere aussi j'ai tout essayer je suis meme aller plusieur fois parler a son psychiatre qui ma expliquer que sa maldie serait a vie.
^^Marie^^
Messages postés
114728
Date d'inscription
mardi 6 septembre 2005
Statut
Membre
Dernière intervention
14 novembre 2019
7 134
Le soucis de ta mère est de supporter le poids de ton père "à vie". Sur que cela ne l'aide pas.
Une dépression n'est pas une 'maladie' à vie, si l'entourage est positif.
Pour ton père, personne ne pourra faire quoi que ce soit à sa place.
Oui, mais Marie, la bipolarité est une maladie à part entière. Et pas une dépression.. Mais heureusement elle se soigne aujourd'hui. Lorsque l'on veut bien la suivre.

d'apres le pychiatre ma mere ne sera jamais guerie elle et bipolaire c'est son cerveau qui a un probleme et qui n'arrive pas a gere ses emotions ect..
et pour mon pere il aut que je trouve une solutions je ne peux pas le laisser s'enfoncer chaque jour d'avantage moi je ne veux pas perdre mon pere je l'aime il compte enormement pour moi je vais trouver une solution
Si si Angelik, il faut dans ce cas changer de psy. La bipolarité se soigne. Le traitement est peut-être astreignant, mais ça se soigne. Quelques médicaments, bien sur, mais si le traitement est bien suivi... Tout devrait rentrer dans l'ordre pour votre maman en tout cas.

Je peux aussi comprendre votre papa. Entouré de votre maman "bipolaire" et de votre grand-mère sckyso... Le pauvre s'est trouvé une alternative.......... Noyer sa déprime personnelle dans l'alcool. Un moyen de substitution , comme un autre. Sans doute plus facile que d'aller voir un médecin (un bon) qui pourrait l'aider.
Angélik, il est bien évident que je n'ai pas de conseils à vous donner, mais, si déjà, vous pouviez faire consulter votre grand-mère, malade, et votre maman aussi, ce serait parfait.
Je pense que le mal-être de votre papa, se résume tout simplement à ça. Apparemment il aime sa famille, son épouse, ses enfants, enfin vous qui l'aimez tant , votre papa. Ce que je comprends. Peut-être fille unique?
Peu importe, pour le moment, là est votre principale cause de soucis. Les faire soigner. En commençant, par votre grand-mère et même votre maman en même temps.
Puis, votre papa, soulagé, d'en savoir au moins deux sous responsabilité médicale, pourra peut-être, je l'espère, entrevoir sa vie autrement.
Je suis sure que vous êtes capable de mettre à terme cet enjeu, pour votre bonheur à tous.
Je vous embrasse, bon courage, mais je suis persuadée que vous y arriverez.
Avec toute ma sympathie
bonsoir a toi ecoute il exite un medicament pour arreter de boire tu peux peu etre en parler avec son medecin lui dire au docteur que tu veux trouver une solution car cella te peinne de voire ton pere comme cella il me pouras pas arreter de son plein gre car avec la maladie de ta mere ces une soufrensse quil veux moier dans laccol car il aime ta mere bien sur mais il a mal dans son mal etre il le repercute sur laccol ses pas evident je te conprend mais sache que cette situaction ses un cercle et ton pere et au centre avec sa soufrensse et lamour de ta mere ainssi que le votre je te fais des bizou courage a toi et renseigne toi aupres de son docteur si tu le peux
begonie
Messages postés
103201
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
14 février 2020
4 198
Bonjour anastazia

" il exite un medicament pour arreter de boire tu peux peu etre en parler avec son medecin "

Il n'existe aucun médicament pour arrêter de boire.
Il n'existe que des médicaments pour aider à maintenir l'arrêt de la consommation chez les personnes qui sont motivées à arrêter et à continuer à arrêter.
Ce n'est pas non plus Angelik qui pourra aller demander cela.
La première condition reste que la personne arrête de boire et est motivée à maintenir l'arrêt et ensuite le médecin alcoologue proposera peut-être un traitement qui convient à la personne en question et avec son accord.

Bonjour merci pour votre soutient , sa me touche beaucoup j'en et parler a mon pere mais il ne veux pas aller voir de medecin et notre medecin de famille ma dit "si il ne veux pas se soigner on ne peut pas le forcer"
samedi ma mere et rentrer a l'hopital elle et actuellement hospitaliser en psychiatrie car elle ses bruler le seins a la cigarette et a essaie de souvrir les veines et quand elle ma montrer se qu'elle a fait j'ai imediatement appeler les pompier qui l'on hospitaliser j'ai l'impression que cette situation ne s'arretera jamais ses un cercle vissieux auquel nous n'arrivons pas a sortir cette semaine je reste chez me parent car mon petit frere et triste
1 2