Pacemaker à 89 ans + alzheimer et diabète

Fermé
Laloue - 5 févr. 2010 à 23:24
Andy31200 Messages postés 136739 Date d'inscription mardi 1 octobre 2013 Statut Modérateur Dernière intervention 28 novembre 2022 - 23 mai 2016 à 13:02
Bonjour,
Ma mère est en maison de retraite avec mon père depuis 3 ans. âgée de 89 ans elle a la maladie d'Alzheimer et est diabétique insulino dépendante.
elle a fait un malaise et on lui a posé un holter. Résultat son cœur fait des poses (4 en 24h). Le médecin veut lui poser un pacemaker, l'opération est prévue pour lundi.
Or je me pose a question suivante à quoi bon faire battre son cœur quand plus rien d'autre ne va.
J'ai rendez vous avec le médecin demain et je crois que je vais refuser l'opération.
Décision difficile à prendre, j'ai demandé l'avis de mes frères mais aucun ne m'a répondu. Bref "démerde toi".
Mon père est atteint de la maladie de Parkinson et ne peut pas m'aider, lui-même souhaite mourir.
Si le médecin me répond qu'elle peut vivre encore comme ça pourquoi ne pas laisser faire la nature...
A quoi bon vouloir faire vivre nos parents à tout prix lorsque l'on sait qu'ils ne vivent plus et n'ont plus rien à espérer de la vie et que de jour en jour on les voit péricliter. Pourquoi ne pas respecter leur dignité.
Je ne veux pas être responsable du décès de ma mère mais je ne lui souhaite pas non plus de battre des records de longévité pour des statistiques, surtout dans l'état où elle se trouve.

Merci de m'aider, j'ai besoin de vos avis, de vos expériences
A voir également:

3 réponses

DCI Messages postés 83039 Date d'inscription mercredi 30 avril 2008 Statut Modérateur Dernière intervention 28 novembre 2022 36 220
6 févr. 2010 à 20:48
Bonjour,

"A quoi bon vouloir faire vivre nos parents à tout prix lorsque l'on sait qu'ils ne vivent plus et n'ont plus rien à espérer de la vie"

Que je sache, tes parents sont toujours en vie...

Tant pis si je te choques, mais à te lire, on a l'impression que, vu leur âge et leur état de santé, il n'y a pas lieu de les "prolonger"...voire qu'il est préférable de les priver des moyens de terminer leur vie dans un peu plus de confort.

Apparemment, il ne font l'objet d'aucun acharnement thérapeutique et la mise en place d'un pacemaker n'est pas un acte lourd ou dangereux. Et si cela permet à ta maman de vivre dans de meilleures conditions malgré son Alzheimer, pourquoi vouloir l'en priver ?

Respecter leur dignité, c'est de ne les priver de rien qui puisse leur rendre la vie meilleure. Jusqu'à leur dernier jour.



19