Pacemaker à 89 ans + alzheimer et diabète [Fermé]

Signaler
-
Messages postés
97117
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
30 juillet 2020
-
Bonjour,
Ma mère est en maison de retraite avec mon père depuis 3 ans. âgée de 89 ans elle a la maladie d'Alzheimer et est diabétique insulino dépendante.
elle a fait un malaise et on lui a posé un holter. Résultat son cœur fait des poses (4 en 24h). Le médecin veut lui poser un pacemaker, l'opération est prévue pour lundi.
Or je me pose a question suivante à quoi bon faire battre son cœur quand plus rien d'autre ne va.
J'ai rendez vous avec le médecin demain et je crois que je vais refuser l'opération.
Décision difficile à prendre, j'ai demandé l'avis de mes frères mais aucun ne m'a répondu. Bref "démerde toi".
Mon père est atteint de la maladie de Parkinson et ne peut pas m'aider, lui-même souhaite mourir.
Si le médecin me répond qu'elle peut vivre encore comme ça pourquoi ne pas laisser faire la nature...
A quoi bon vouloir faire vivre nos parents à tout prix lorsque l'on sait qu'ils ne vivent plus et n'ont plus rien à espérer de la vie et que de jour en jour on les voit péricliter. Pourquoi ne pas respecter leur dignité.
Je ne veux pas être responsable du décès de ma mère mais je ne lui souhaite pas non plus de battre des records de longévité pour des statistiques, surtout dans l'état où elle se trouve.

Merci de m'aider, j'ai besoin de vos avis, de vos expériences

3 réponses

Messages postés
74468
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
30 juillet 2020
22 307
Bonjour,

"A quoi bon vouloir faire vivre nos parents à tout prix lorsque l'on sait qu'ils ne vivent plus et n'ont plus rien à espérer de la vie"

Que je sache, tes parents sont toujours en vie...

Tant pis si je te choques, mais à te lire, on a l'impression que, vu leur âge et leur état de santé, il n'y a pas lieu de les "prolonger"...voire qu'il est préférable de les priver des moyens de terminer leur vie dans un peu plus de confort.

Apparemment, il ne font l'objet d'aucun acharnement thérapeutique et la mise en place d'un pacemaker n'est pas un acte lourd ou dangereux. Et si cela permet à ta maman de vivre dans de meilleures conditions malgré son Alzheimer, pourquoi vouloir l'en priver ?

Respecter leur dignité, c'est de ne les priver de rien qui puisse leur rendre la vie meilleure. Jusqu'à leur dernier jour.



15
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine 28011 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Messages postés
24
Date d'inscription
mardi 16 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
20 février 2010
2
Je n'ai que 14 ans alors , ce que je te dit ne te sera pas forcement utile , mais il y a un mois j'ai eu la chance de pouvoir faire un stage dans une clinique cardiologique ou j'ai pu observer enormement de patients avec un pacemaker , J'ai meme assister à la pose d'un pacemaker le cardiologue qui m'a expliquer que bien sûr il y aura toujours des risques ! mais ce n'est en aucun cas une interventions dangeureuse , j'ai pu observer des personnes agée qui maintenent grâce à leurs pacemaker se porte à merveille et puis il y a des clinique où l'on prend trés soin des patient bien sur c'est plus cher que l'hopital mais là bas ils sont surveiller :)
J'espere t'avoir un peu aider

Océane
bonjour
je suppose que tu est dans le domaine de la santé pour me parler de confort de vie
ta réponse ne me choque pas du tout je voulais des avis et tu m'a donné le tiens mais je voudrais préciser certains faits
j'ai parlé a l'interne qui m'a pris rendez vous avec le cardiologue de l'hôpital. J'y suis allée samedi matin et il n'a pas eu le temps de m'expliquer quoi que ce soit ni de répondre à mes questions.
j'ai trouvé des médicaments qu'on avait posés sur la table de ma mère je me suis inquiétée qu'on lui ai posés là sans s'assurer qu'elle les prenne. Or c'était les médicaments de sa voisine de chambre !!!
Toute la nuit ma mère a cherché à se sauver de l'établissement, sa voisine n'a pas pu fermer l'œil de la nuit. Elle a du la recoucher plusieurs fois parce que personne ne se dérangeait quand elle sonnait.
elle l'a trouvée dans le couloir et en train d'essayer d'ouvrir la fenêtre pour se sauver.
A la maison de retraite Maman marche avec un déambulateur, là elle se déplaçait sans, au risque de tomber. Elle aurait fait n'importe quoi pour aller retrouver mon père. On m'a répondu qu'on ne pouvait pas mettre quelqu'un 24h/24 pour la surveiller et qu'elle marchait parfaitement bien (après 2 fractures du col du fémur).
Alors quand le médecin est entré dans la chambre et m'a simplement posé la question, vous avez réfléchi c'est oui ou c'est non et bien je n'ai pas hésité je l'ai fait sortir de cet hôpital où elle était en danger.

Les hôpitaux ne sont pas fait pour accueillir des malades avec une telle pathologie, manque de personnel, de formation. Et on nous parle avec des phrases toutes faites, confort de vie, bienêtre du patient, et la sécurité des personnes qu'en fait on ? Si elle n'était pas sortie je me demande comment et où on l'aurait retrouvée ce matin, sa voisine de chambre étant sortie hier, personne pour s'en occuper.
En tout cas ce matin elle est toujours là, rassurée et auprès de mon père. Peut-être que l'avenir me dira que j'ai eu tort mais le contexte a fait beaucoup dans ma prise de décision. Et je ne regrette rien
Cordialement
Bonjour
Je viens de tomber sur votre article..je me pose la question pour mon papa de 90ans qui est fatigue et auquel on veut poser pace maker..
Votre décision a t elle été de ne pas lui poser le pace maker ou l avez vous fait par la suite..
Bien cordialement
Messages postés
97117
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
30 juillet 2020
12 782
Bonjour,La question à laquelle tu répond est de 2010 et l'internaute est loin de ce forum, pose donc ta propre question en cliquant sur le bouton vert " Posez votre question " en haut à droite.
Cette question va se fermer