Un enfant sociopathe?

Fermé
Signaler
-
 frère en quête de réponses -
Bonjour,
njour je voulais vous poser une question car je m'interroge au sujet de mon beau fils que jai qualifié personnellement de sociopathe.
je vous explique le plus brievement possible la situation.
mon beau fils a commencé a avoir un comportement anormal a l'ecole a l'age de 8 ans agressif avec les autres enfants comportemen completemen asocial refus de l'autorité etc...
neammoins il venait chez nous en vacances et c'etait un veritable petit ange
Au bout de 3 ans que ca durait car il habitait chez sa mere et bien sur son comportemen etait de plus en plus violent il nous a dit si je fais tout ca c parce que mon pere me manque mes freres et soeurs aussi donc je veux habiter chez mon pere et c ce qui sest passé
au debut tout se passait trés bien il travaillait bien a l'ecole le vrai petit garcon modele pui progressivement il a commencé a nou dire quil ne se plaisait plu chez nous et la tant quil y avait un rapport de force ,il etait conscient de qui il avait en face de lui et jelevai 4 gamins en meme tps dc forcemen jetai assez severe et ne me laissai pa marcher sur les pieds ,il avai un comportemen tou a fai normal a la maison .
en revanche a l'ecole il savai trés bien qu il pouvai faire ce qu'il veu et jetai convoqué tous les soirs et ne savai quoi leur dire car je n'avais pas de gros problemes avec lui il etait mi ange mi demon.
je me suis vite apecu qu'il nen avait rien a faire de la peine qu'il faisait a son entourage qu il savait trés bien ce quil faisait et n'avait aucun remords .plus la peine des gens etait grande plus il faisait de betises
n' etant pa mon fils la sitution etai encore plus difficile a gerer alors qu'il est bourré de qualités trés intelligent trés manuel et toujours preuve de bonnes volonté et intéressé par plein de choses neammoins il fallait toujours qu'il en fasse plus que les autres pour se faire valoriser plus que les autres .
La sonnette d'alarme pour moi a été quand ma plus jeune fille tout innocement me demanda pourquoi il la touchait aux parties intimes .
je ne pouvais plus assumer une telle situation et l a renvoyé chez sa mere( de plus son pere etait svt absent en deplacement pour son travail).
aujourdhui il a été placé en unité d'ado a l'hopital et ira prochainement en foyer mais de nouveau il soutient a tout le monde qu 'il veut habiter chez son pere et sera "sage".
mon mari est complétement desemparé, et moi, meme avec l'accord d'un psy ne suis pas prete a le reprendre chez moi.lors des entretiens avec un pedopsychiatre ce dernier ma dit qu il été tout a fait conscient de ce qu'il faisait et se sentait en pleine puissance pensez vous que un tel comportement puisse relever d'une sociopathie ? etrangement quand je lis les caracteristiques concernant la sociopathie il s'avere qu' ils les a. et surtout il est trés jeune 13 ans est ce possible?mon mari ne sait vraimen plus quoi faire merci pour votre reponse
A voir également:

6 réponses

Messages postés
10
Date d'inscription
mercredi 28 octobre 2009
Statut
Administrateur
Dernière intervention
28 janvier 2010
5
Bonjour

A la question "est-ce possible?", la réponse est hélas oui. Plus précisément, on peut déceler une tendance antisociale chez un adolescent, mais il faut attendre l'âge adulte pour porter un diagnostic formel. La tendance antisociale fait souvent suite à des troubles apparaissant dans l'enfance : trouble des conduites, trouble oppositionnel avec provocation. Ce que vous décrivez (perturbation à l'école, défiance vis-à-vis des professeurs, etc.) est assez "classique" dans ces cas-là.

Néanmoins, ce diagnostic précoce est aussi une bonne chose : un comportement antisocial non traité peut facilement déboucher sur la délinquance, par exemple. Et plus le sujet s'enferme dans son attitude ("je fais ce que je veux, je suis indifférent aux sentiments d'autrui, les autres servent mes seuls désirs"), plus il sera difficile de l'en sortir. Par ailleurs, l'adolescence est une phase-clé : c'est la période où l'on entre facilement en rébellion, mais aussi celle où l'on peut retourner dans un "droit chemin".

Apparemment, l'enfant bénéficie d'un suivi médical et psychologique, c'est une bonne chose. Pour autant, il faut essayer de ne pas rompre les ponts, lui donnant l'impression qu'il est un "monstre" ou un "étranger" : cela ne ferait que renforcer l'insensibilité et le manque d'empathie. Même s'il est très difficile de communiquer, il faut de la patience et de la persévérance. Bon courage.
27
Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 1 avril 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
1 avril 2011
7
Bonjour,
En lisant votre message, je retrouve la situation que nous vivons avec notre mari. Le problème est qu'en ce qui nous concerne, la manipulation est tellement grande qu'on est presque pris en otage.
Pouvez vous me dire comment tout cela a évolué pour vous? Quelles solutions avez vous trouvées? Merci pour votre aide.
8
Messages postés
412
Date d'inscription
mardi 17 novembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
13 novembre 2017
35
on ne pourra pas te donner de réponses ici, ce n'est pas sur un forum que l'on peut dresser le portrait psychologique d'un individu, de plus, ce n'est pas avec des descriptions lues sur internet que tu pourra deviner ses maux.

seul un professionnel peut donner un avis sur la question, parce qu'il connaitra l'enfant dans sa singularité et qu'il pourra vraiment comprendre les tenants et les aboutissants de ses conduites.

c'est pourquoi je pense que le fait d'aller voir un pédopsychiatre est une très bonne idée.

a priori, je ne vois pas pourquoi cet enfant serai sociopathe, il me semble que s'il l'était vraiment, cela ce serait manifesté bien plus tard (mais bon, ce n'est qu'un avis), ce comportement est peut être tout simplement dû a un divorce qu'il n'a pas digéré, a l'absence d'un père dans sa vie (père symbolique j'entends), a un manque d'autorité, a une trop grande autorité... bref, a une foule d'évènements dont il n'a certainement pas plus idée que vous.

l'objectif principal est donc de le recadrer, et de trouver l'origine du "problème" afin de le résoudre !

est c'est en cela qu'un psychologue pourra vous aider.

ps : désolé si je suis pas clair mais mon chauffage marche plus, j'ai les doigts et le cerveau gelés !!
5
Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 1 juillet 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
1 juillet 2011
2
Bonjour,

En vous lisant, j'ai l'impression de retrouver le fils de mon conjoint. A part qu'il est plus jeune, il n'a que 8 ans.
Et pourtant, il est déjà très fort.
Pour dire, il est surtout très manipulateur, et peut avoir des propos très dur et très déstabilisant pour un enfant de son age.
Je peux vous donner qq exemples de ce qu'il fait:
Il va critiquer ma mère décédée et me dire qu'il sait que sa me fait du mal car elle morte(Ce qui me sidère , c'est qu'il est conscient du mal qu'il fait, comment peut-il à cet age)
Il fait exprès d'uriner dans le lit , ou va la nuit uriné sur le canapé, et après il vous regarde en disant qu'il fait ça pour emmerdé le monde.
Il tape autrui (principalement plus faible que lui), il a déjà essayé a plusieurs reprise de pousser sa soeur dans les escaliers
Il a déjà essayé de faire des attouchements sur ma fille de 6 ans et la dernière fois je l'ai pris la main dans le sac a essayé de mettre son kiki dans la bouche de sa petite soeur. (Ce qui a pas étonné la maman car il fait de même chez lui).
Et je vous en passes....
Et je tiens à préciser qu'il n'est comme ça que chez moi, il est de même chez sa mère.
L'école a obligé la maman a le faire suivre par un pédopsychiatre (première conclusion du psy: égocentrique , manipulateur et mythomane).
Moi, personnellement je n'en peux plus, car il a le droit de me traiter comme son chien, de faire ce qu'il veut à mes grandes filles et à sa petite soeur, et moi j'ai juste le droit de me taire. Son père lui donne toujours raison. Du côté de son père c'est l'enfant roi et du côté de sa mère , c'est tout le contraire. Pourtant il se comporte de la même façon au deux endroit et même ailleurs (comme chez ses grand parents par exemple)... Personnellement, je suis complètement désemparé devant cet enfant, je ne sais plus quoi faire, car plus je suis gentil avec lui et lui plus va être méchant. Son père me dit que ce n'est pas de sa faute , c'est un enfant divorcé (et mes deux grande alors???)....Si qq'un à une idée de comment si prendre avec un tel enfant, qu'il me le disse , je suis preneuse....j'aimerai tellement que ça se passe bien...
1

Allez voir mon comentaire plus bas (De mon point de vue..).
0

De mon point de vue, il ne faut pas plier, cela présente un geste d'infériorité à ses yeux. Il faut montrer de la supériorité parentale et montrer qui est le patron. Levez-vous sans regret et montrez votre présence.
1

Je vois la psychologie au collège et dans des situations de conflits, un quelquonque geste d'infériorité, encourage la personne à continuer et même parfois empirer car elle remarque que sa fonctionne. Il est donc logique de devoir montrer qui dirige afin de lui faire comprendre qu'il n'est pas le maître sur sont/ces parent(s).
0
Le conditionnnement mental doit se faire au plus jeune âge, car c'est à ce moment que la jeune personne est la plus influencable. C'est aussi au jeunes âges que nos habitudes et comportements de vies dans son ensemble se fondent selon nos actions et nos entourages. Il est donc préférable de montrer la bonne voie, tant qu'il marche encore dans se stade de vie.
0
comme je suis triste de lire ton message malheureusement je suis tombée sur celui-ci en faisant des recherche pour mon ado, et ma grande désolation c'est que j'ai eu l'impression que tu écrivez mon histoire, je peux comprendre comment tu es mal ainsi que ton mari. Malheureusement je ne peux répondre a une tels question car moi en tant que maman j'ai peur de ce mot qui pourrai qualifier mon enfant, donc ne peux pas.Une seul chose n'abandonne pas, car si il est vraiment comme mon fils, il faut qu'il est de l'aide, le mien refuse les Spy je ne sais pas quoi faire.
0