Adénome ou cancer ?

Micdo - 1 déc. 2009 à 15:54
DCI Messages postés 87121 Date d'inscription mercredi 30 avril 2008 Statut Modérateur Dernière intervention 12 avril 2024 - 1 déc. 2009 à 20:36
Bonjour,
J'ai 66 ans et j'ai un taux de PSA de 8 ~ et une hypertrophie prostatique constatée par échographie de 50 cc ~, mon médecin traitant m'a prescrit une biopsie qui a été faite par un chirurgien urologue.
Résultat négatif, pas de prolifération tumorale identifiable.
Mon médecin traitant m'a avoué alors qu'il était presque convaincu que j'avais quelque chose !
Par ailleurs ayant lu que la prostate est constituée de 2 zones :
- la prostate centrale à partir de laquelle se développe l'adénome et qui ne devient jamais cancéreuse.
- la prostate périphérique qui peut donner naissance au cancer mais qui ne donne jamais d'adénome.
Si les prélèvements que l'on m'a fait ne concernent que la prostate centrale, j'ai peut-être du soucis à me faire malgré tout ?
Merci pour votre avis éclairé.
Bien cordialement.
A voir également:

2 réponses

DCI Messages postés 87121 Date d'inscription mercredi 30 avril 2008 Statut Modérateur Dernière intervention 12 avril 2024 37 343
1 déc. 2009 à 18:26
Bonjour,

Habituellement, on ne pratique pas qu'une seule biopsies, mais plusieurs "carottages" dispersés de façon à explorer le plus largement possible le tissus prostatique.

Donc, si le résultat des biopsies est négatif, il n'y a pas de soucis à se faire mais, par contre, la surveillance prostatique doit être poursuivie : PSA tous les 6 mois, toucher rectal au moins une fois par an et échographie pour avoir une vue globale de la prostate et de l'appareil urinaire et des répercussions éventuelles de l'hypertrophie prostatique sur la vidange vésicale.

0
Bonjour,
voir ce lien:
http://www.cua.org/en/404?uri=guidelines/pb_2009_fr.pdf
Les carottages (généralement 12) ne sont pas réalisés de façon empirique, mais il arrive qqfois que la biopsie donne un résultat "faux négatif"
Une HBP entraine une élévation du taux de PSA, donc commencer par traiter celle-ci et suivre l'évolution du PSA par une surveillance active sera un bon indicateur pour la suite à donner.
Et...............pas de souci !
Cordialement
0
DCI Messages postés 87121 Date d'inscription mercredi 30 avril 2008 Statut Modérateur Dernière intervention 12 avril 2024 37 343
1 déc. 2009 à 20:36
Re-

La présence d'une HBP a des conséquences très variables sur le taux de PSA et peut s'accompagner d'un taux de PSA autour de 1 ng/ml... comme s'accompagner d'un taux limite entre 4 et 5 ng/ml. Reste ensuite à affiner avec le rapport PSA libre/PSA total.

Le suivi de la cinétique du PSA (variation de celui ci dans le temps) reste un des témoins les plus fiables, à condition qu'il y ait au moins un contrôle annuel. Il faut particulièrement s'inquiéter si le taux de PSA double en 12 mois

0