Somnolence après avoir manger sucre, blé...

Résolu/Fermé
Victor - 23 nov. 2009 à 15:46
 Fany - 6 nov. 2019 à 11:53
Bonjour,

Voila mon problème, depuis plusieurs années je souffre de gros coups de barre notamment après les repas, il m'est quasiment impossible d'apprendre (génant sachant que je suis en 3e année de droit) . J'ai ensuite détecté que ces coups de barre arrivaient après avoir mangé du gluten (une des composantes du blé), du sucre ou encore des pommes de terre. J'essaye d'arréter de manger ces produits mais c'est extremement compliqué de rayer tout ces aliments de son alimentation, je voudrais savoir si des gens sont dans la meme situation, si ils ont des conseils ou si il existe des médicaments homéopathiques ou des comprimés aux plantes ou d'autres
solutions qui pourraient m'aider ?
Je précise que j'ai fait des prises de sang que je n'ai pas de diabète ni de mononucléose.

J'espère vraiment avoir des réponses, merci pour votre attention.

8 réponses

Marie Lesucre
Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 21 novembre 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
21 novembre 2011
29
21 nov. 2011 à 15:01
Bonjour Victor,

Je travaille pour le Centre d'Études et de Documentation du Sucre (CEDUS), et j'espère vous aider à mieux comprendre votre problème de somnolence qui peut être sérieusement handicapant.
Ce phénomène de somnolence a été effectivement étudié et concerne les glucides en général et non le sucre ou l'amidon en particulier. Pour répondre plus précisément, on peut s'appuyer sur la (vieille) théorie de Wurtman*: un repas riche en glucides entraine une sécrétion d'insuline : cette hormone provoque indirectement la libération de la sérotonine, neuromédiateur qui joue un rôle au niveau cérébral en favorisant la satiété et le sommeil.
Ce qui semble probable, c'est que de gros repas riches en glucides vont effectivement favoriser la somnolence. Mais, le glucose est indispensable car il est le carburant du cerveau et des cellules. Donc difficile de s'en passer. Un début de solution à votre question : plutôt qu'un gros repas unique, favoriser des petites prises alimentaires qui peuvent au contraire maintenir la vigilance en limitant les pics d'insuline. Sans toutefois verser dans le grignotage systématique.

A ma connaissance, sur ce sujet précis "alimentation et vigilance", il n'y a pas aujourd'hui de consensus scientifique. Ce qui est plus étudié en revanche, c'est l'effet positif du petit-déjeuner, un repas connu pour sa richesse en glucides, sur les performances scolaires des enfants (Ref : Micha R. et al., The glycaemic potency of breakfast and cognitive function in school children. Eur J Clin Nutr, 2010, 64,9, 948-957).

Souhaitant avoir répondu à vos attentes, je me tiens à votre disposition si vous souhaitez approfondir certains points.

Marie, Service Info Lesucre.com

*Wurtman R.J., Wurtman J.J. 1986: Nutrition and the brain. Raven Press, New
York
143
Merci. J'ai moi même ce problème pour le repas du midi surtout le matin je mange plutôt salé avec des fruits. Mais après un plat de pâtes à midi, moral en berne et somnolence toute l'après midi. J'ai remarqué chez moi que la consommation de sucres rapides (nutella, gaufres etc...) entrainait un état de déprime. ...j'arrête donc les féculents au repas du midi.
2
Merci Marie
0
je suis dans ce cas et votre réponse m'éclaire.
merci beaucoup
0
merci pour les informations
0
Merci beaucoup, je suis également dans ce cas.
0