Risques liés au tabagisme occasionel

Wagenbach - 27 mars 2009 à 01:59
DCI Messages postés 87129 Date d'inscription mercredi 30 avril 2008 Statut Modérateur Dernière intervention 13 avril 2024 - 27 mars 2009 à 20:59
Bonjour,
Voilà je suis un jeune garcon et j' ai une amie qui m'est très chère et que je voudrais aider à arrèter de fumer en signalant qu' elle ne fait partie que des fumeurs très occasionels puisqu' elle me déclarait n'éprouver que "parfois" le besoin de fumer.En effet elle n'a jamais ni de briquets (ou allumettes) ni de paquets de cigarettes
sur elle et n ' en achète jamais non-plus pour chez elle,et très occasionellement (peut-etre moins d' une fois par semaine) il peut lui arriver de demander 1 cigarette et du feu à quelqu'un (sans en fumer 2 a la suite).
Alors je voudrais poser ces quelques questions car je suis très inquiet:
-(Mon amie a 20 ans et demi) Risque t'elle de devenir rapidement dépendante à la cigarette et donc de fumer de
+en+ souvent pour les deux ans à venir par exemple ?
-Risque t' elle à cette fréquence(moins d' 1 paquet par jour et semaine(1cigarette par jour pas forcément tous les jours ou toutes les semaines) ou moins d' une cigarette par jour voire par semaine) d' avoir son "si joli visage" qui vieillisse et se ridule prématurément ?Et si elle
arrètait après que son visage ait un peu vieilli et se soit ridulé y a t' il un moyen (crème...soin de beauté) pour
qu' elle retrouve intégralement son visage d'avant (jeune...beau...et plein de fraicheur)?
-Elle m'a précisé qu' elle a toujours eu horreur de l'alcool (Quel qu' il soit) et n' en consomme donc jamais.Mais...
en fumant à ces différentes fréquences évoquées y a t' il du coup 1 risque qu' elle ressente un besoin de commencer à consommer de l' alcool ou plutot un risque qu' elle se mette à aimer l' alcool l' ayant toujours détesté (au gout je présume) jusqu' ici ? Ou alors n' y a t' il aucun risque dans la mesure ou elle ne l' a jamais supporté au gout et consommé jusqu' a présent et que donc la consommation de tabac n' y change rien ?
-Que risque t'elle sachant qu' elle a eu 1 embolie pulmonaire au mois de janvier 2009?
-J'avais lu sur 1 article "20 ans de fumée donne a 1 femme de 40 ans la peau d' une femme de 60 ans" (En gros
en 1 an vieillir de deux ans) est-ce valable pour mon amie (Vu sa faible consommation) ?
-Plus générallement a partir de quelle fréquence de cigarettes fumées par jour/semaines cette affirmation est-elle valable ?
-Vu sa faible fréquence de consommation y a t' il quand-mème 1 risque qu'en arrètant de fumer elle prenne ne serait-ce qu' un "petit-kilo" en trop (étant plutot mince à l'origine) ?
Au vu de toutes ces questions comment puis-je l' aider à arrèter et éviter cet éventuel petit kilo en trop une fois
la mission accomplie ? Pensez-vous que ce serait plus facile pour elle vu sa faible consommation d' arrèter que
pour les autres (Peut - elle éviter patch ou gomme ou comprimés sachant qu' elle n' a pas le droit de prendre
de médicaments pour l'instant sans doute à cause traitement suite à enbolie de janvier )?
Il va de soi que dans le fond elle arrèterait volontiers mais déclare (Je suppose lors d ' éventuels accès de douleurs, malètres ressurgissants, ou émotions fortes) ressentir seulement "parfois" le besoin de fumer.
A priori j' en conclus que ce n' est pas la catégorie "fumeurs heureux ne voulant pas arrèter".
Donc...D' après vous est-ce possible de la sortir de cette mauvaise passe peut-ètre du jour au lendemain
et de l' aider à avoir envie d'arrèter et donc d'arrèter au cas ou éventuellement sa volonté aurait peut-ètre à
certains moments 1 coup de mou (sait-on jamais).Je sais qu' il faut l' écouter la soutenir mais à part ca que
faire??

D' avance merci de votre réponse (et désolé pour la longueur et complexité de ce message!)
A voir également:

1 réponse

DCI Messages postés 87129 Date d'inscription mercredi 30 avril 2008 Statut Modérateur Dernière intervention 13 avril 2024 37 345
27 mars 2009 à 08:38
Bonjour,

Oui, tu aurais pu faire plus simple ! ;o)

Le problème du tabagisme occasionnel ou "plaisir", est qu'il peut basculer, en fonction des aléas de la vie, vers une véritable toxicomanie. C'est alors le tabac "médecine", avec son cortège de dépendance physiologique et psychologique.

Les conséquences "esthétiques" du tabagisme peuvent être réversibles mais sous réserve que l'intox. ne se perpétue pas pendant des décennies.

Les conséquences physiologiques, sur le plan respiratoire et cardio-vasculaires sont partiellement réversibles à des degrés divers toutefois. Il faut 10 ans minimum pour que le tissus pulmonaire se "nettoie" au mieux (mais pas en totalité), l'amélioration de la fonction respiratoire, par contre est plus rapide et se fait sentir dés la première année de sevrage.

Concernant ton amis, son antécédent d'embolie pulmonaire fait du tabagisme un facteur de risque majeur pour elle sur le plan cardio-vasculaire.

Tu peux aider ton amie à se débarrasser du tabac mais il ne faut pas la "gonfler" avec trop conseils ou d'encouragements et encore moins de morale car le résultat risque d'être rigoureusement à l'inverse du but recherché. Seule sa volonté restera déterminante.

Quant à la prise de poids suite au sevrage d'une très faible consommation tabagique, elle sera tout aussi minime.




0
Bonsoir DCI,

Je te remercie beaucoup pour ta réponse et tacherait de ne pas trop ètre lourd avec mon amie de ce point
de vue ( Au pire lui dire que ca me rend malade de la voir comme ca) et la connaissant bien je pense
qu' en se sentant écoutée, soutenue et entourée, comprise par moi entre autre quand elle essaiera de faire
part de son/ses malètres que ca l' aidera beaucoup à aller mieux et donc normalement à ne + ressentir
le besoin de fumer (car elle doit sans doute encore souffrir du divorce de ses parents et du manque
éventuen de personnes à qui se confier réellement ou peut-ètre est-ce encore difficile pour elle
de s' exprimer à ce sujet...Va savoir...)
Sinon y a-t-il pour elle d' après toi le risque d' 1 /de nouvelles embolie(s) pulmonaires ? Et la peut-ètre
devrais-je l' avertir du danger cardio-vasculaire qu' elle encourt?...(En continuant à cette fréquence)

Au fait d' après unerneuf(message du 14/08/08) après la 6ème cigarette mème occasionelles on a 95 pour
cent de chances de devenir accroc et d' augmenter la fréquence ? tu es de cet avis ??

Encore merci...
0
DCI Messages postés 87129 Date d'inscription mercredi 30 avril 2008 Statut Modérateur Dernière intervention 13 avril 2024 37 345 > Wagenbach
27 mars 2009 à 20:59
Re

Lui laisser entendre que la clope pourrait faciliter une nouvelle embolie pulmonaire, pourquoi pas ?

On considère que l'intoxication tabagique est installée à partir de 6 à 7 cigarettes par jour. Donc l'escalade reste possible à tout moment.


0