Mogadon arrêt brutal

Pamy - Modifié le 8 janv. 2023 à 21:16
 Pamy - 9 janv. 2023 à 21:25

Bonsoir,

Merci d'avance de votre aide. Je prends du mogadon depuis 6 ans et demi (1 comprimé le soir). Mon médecin traitant me recommande un arrêt brutal de ce somnifère et pourtant je lui ai bien demandé si un arrêt brutal ne sera pas dangereux, il me dit que non.

Donc, vendredi soir (il y a trois jours), je commence par arrêter de prendre le mogadon (1 comprimé le soir), je n'arrivais pas à dormir, je me dit que c'est normal, mais je n'ai subi aucun effet secondaire, juste une sensation désagréable de ne pas pouvoir dormir.

Le lendemain, donc samedi, je subis une légere fatigue, rien de grave, dû à mon insomnie de la veille, mais le soir vers 23h00, je ressens un mal de tête assez désagréable et progressif du cotè droit seulement, un seul côté, allant de la tempe à la joue, de plus en plus violent, de 23h à 1h30 du matin, ce mal de tête devient insupportable, j'ai des picotements sur les doigts des deux mains, sensation d'oppression au niveau de la respiration et quand je me lève pour marcher, je n'arrive à peine à marcher. Il était alors 1h40 du matin, le mal de tête me faisait tellement mal, que j'ai peur de faire un avc, j'ai repris immédiatement un comprimé de Mogadon et au bout de 20 minutes, tous les effets désagréables ont disparu et j'ai pu dormir la nuit dernière.

Ce matin (soit dimanche), vers 10h30, le mal de tête est reconnu mais faiblement, tous les symptomes que j'ai ressenti la nuit dernière avant de prendre le comprimé sont revenus mais faiblement par rapport à la nuit dernière (à l'échelle de 10% désagréable). C'est soutenable, mais ma question, que dois-je faire, reprendre le comprimé cette nuit ou bien un demi-comprimé ? car l'arrêt brutal m'expose à un handicap. J'ai trés peur, merci de votre conseil.

4 réponses

DCI Messages postés 83485 Date d'inscription mercredi 30 avril 2008 Statut Modérateur Dernière intervention 4 février 2023 36 376
8 janv. 2023 à 23:37

Bonjour,

Un sevrage brutal de ce type de médicament s'accompagne très souvent d'effets secondaires plus ou moins mal tolérés.

Il n'y a aucun risque d'AVC directement lié à ce sevrage.

Il n'est pas interdit d'y aller plus progressivement : 1/2 cp pendant 48 h...puis 1/4 de cp pdt 48 h, puis 1 jour sur 2 pendant les 5 à 6 jours suivants, puis stop.

Si une aide s'avère nécessaire pour retrouver un rythme de sommeil satisfaisant, on peut remplacer ce type de produit par de la phytothérapie (valériane, aubépine...) associée ou non à du magnésium, par exemple.

Ce type d'association ne présente aucune contre- indication. Parlez en à votre médecin ou avec votre pharmacie habituelle.


1
DCI Messages postés 83485 Date d'inscription mercredi 30 avril 2008 Statut Modérateur Dernière intervention 4 février 2023 36 376
9 janv. 2023 à 17:29

Chaque individu a ses propres réactions de sevrage qui peuvent être très variables.

Malgré tout, si ces maux de tête persistent, parles en  à ton médecin sans trop tarder.


1

Bonjour DCI, 

Merci beaucoup DCI de m'avoir rassurée à propos d'un potentiel AVC. 

Je vais suivre votre instruction. Mais ce mal de tête assez aiguë, est ce que cela fait partie des effets secondaires du mogadon ?  Car c'est très très douloureux et m'empêche de me concentrer. 

Merci beaucoup. Vous souhaite une bonne journée. 

0

Bonsoir DCI,

Merci, j'en parlerai à mon médecin traitant. 

Je vous remercie pour tous ces conseils. 

Je vous souhaite une bonne soirée.

0