Questionnement prise de sang mauvaise

Signaler
-
Messages postés
77415
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 juin 2021
-
Bonjour/bonsoir !

Ma question va peut-être paraître bizarre ou stupide mais lorsque les résultats d'une prise de sang sont jugés mauvais, est-ce que le médecin traitant appelle son patient pour le voir et parler des résultats ou tout est à la responsabilité du patient ? Et quand je dis mauvais, je précise que je parle dans le sens où il y aurait dans le sang une infection ou une maladie grave.

Merci d'avance pour vos réponses
A voir également:

2 réponses

Messages postés
77415
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 juin 2021
30 332
Bonjour,

Ton père a t'il des connaissances ou compétences médicales pour juger un bilan sanguin ?

Sinon, précises nous les résultats "effrayants" de ton bilan sanguin !
Messages postés
77415
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 juin 2021
30 332
Bonjour,

En cas de résultats témoins d'une affection grave avec risque majeur, parfois vital, le médecin contacte habituellement le patient ou la patiente.
Mais ne pas oublier que c'est tout de même au patient de se "bouger" en priorité, le médecin ne pouvant rester pendu au téléphone pour communiquer des résultats d'analyse, sauf cas très exceptionnels.
Je pose cette question car dernièrement j'ai fait une prise de sang complète et en la regardant je n'ai rien vu d'alarmant. Mais mon père a regardé ma prise de sang et pense que mon taux de globules blancs est mauvais. Alors hypocondriaque comme je suis, j'ai cherché sur internet et j'ai vu que ça parlait de leucémie...

Je précise qu'aucun résultat sur ma prise de sang n'est marqué en gras, pourtant nous sommes d'accord que lorsque un taux est inhabituel il est marqué en gras ?

Quoiqu'il en soit c'est pour ça que je pose cette question car maintenant j'ai peur d'avoir quelque chose de grave mais je voulais savoir, si jamais c'était le cas, si mon médecin m'aurait déjà appelé.