Ganglion, fatigue, emphyseme.

Signaler
-
Messages postés
112499
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
10 avril 2021
-
Bonjour,
Voilà déjà plus de 2 ans que je me bats contre des maux de têtes épouvantables.
Il y a 1 an, on m'a diagnostiqué un syndrome de sunct.
Quelques mois après (septembre) je me suis sentis encore plus mal, avec une très grande fatigue, une gêne a la déglutition, et de quelques ganglions dans le coup.
Mon médecin m'a dit que c'était normal qu'il ne fallait pas s'alerter. Je suis retourné chez mon médecin au moins une fois par mois de septembre a décembre avec aucune amélioration et surtout aucun traitement pour me soulager.
J'ai donc changé de médecin en décembre. Puis même opération mon médecin me dit d'attendre pour voir si ces ganglions partent tout seul.
Vers janvier, des douleurs, et une impression d'étouffement se sont fait ressentir et c'est en février que des douleurs à l'aine dans le haut des cuisses sont arrivées et toujours rien pour me soulager.
Mon médecin a donc décidé de me faire passer une batterie d'examen. Prise de sang : normal, avec une très légère anémie, mais rien de fou. Les sérologies ne relèvent rien, ancienne toxoplasmose,ancienne cmv et ancienne ebv, VIH négatif, et pas de syndrome inflammatoire. J'ai donc passé une échographie des cervicales. Une polyadénopatie est ressorti avec un ganglion d'allure inflammatoire de 2.6 cm de grand axe. Mon médecin a préféré ensuite attendre un peu pour voir si ca ne partait pas tout seul.
C'est en février que j'ai insisté sur cette impression d'essoufflement et une légère douleur à la poitrine. J'ai donc passé un " scan tap ". Il en est ressorti de discret ganglions mediastionhilaires justacentrimetrique, une discrète hépatomégalie sans dystrophie et un emphysème para-septale prédominant des deux champs pulmonaires avec une bulle de 5 cm. Mon médecin a donc décidé d'attendre pour voir si ca ne partait pas tout seul. Puis je me suis replaind des boules au niveau du haut des cuisses, j'ai passé une échographie inguinale. Et des ganglions en nombres centimétrique d'allures banale, on été retrouvé.
Et aujourd'hui, mon médecin me dit de mettre de côté mes ganglions, qui ne sont pas douloureux mais les frottements avec d'autre nerfs et muscle me gêne énormément.
Je vais voir dans un mois un pneumologue pour mon emphysème.
J'ai toujours rien pour me soulager. Professionnellement c'est une catastrophe, mon employeur ne comprend pas que je sois régulièrement absent.
Personnellement, c'est plus aucune vie. Psychologiquement, je suis vraiment au bout.

Qu en pensez-vous sincèrement ? Mon parcours est t'il normal ? Pourquoi ne pas faire de biopsie des ganglions ? Merci de vos réponses.

3 réponses

Messages postés
112499
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
10 avril 2021
18 474
Bonjour,

Lorsque tu auras vu le pneumologue, si tous les examens n'ont rien retrouvé et seulement dans ce cas, il va falloir penser à une composante psychosomatique du symptôme
Une consultation avec un médecin psychiatre pourrait t'aider à faire le point et surtout te soulager au niveau de ta souffrance psychique et risque d'état dépressif réactionnel à ces douleurs, sais tu à qui et où t’adresser ?
Cliquer sur les liens bleus pour en savoir plus

Bonjour, et merci pour cette réponse. Je vais attendre de voire le pneumologue. Et après si rien n en ressort je parlerais ça a mon généraliste. Il devait pouvoir m orienter.
Si j ai bien compris dans le cas d une composante psychosomatique, pour faire simple, c est mon cerveau qui me rendrais inconsciemment malade ?
Messages postés
112499
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
10 avril 2021
18 474
Mais de rien et 'ai parlé de composante psychosomatique de certains symptômes, je n'ai pas dit que tout était psychique, j'ajoute que parfois ,notre psychisme nous joue de sales tours et une souffrance psychique inconsciente peut très bien se convertir en souffrance physique où les symptômes sont bien présents et la souffrance authentiquement ressentie par le patient cela peut aller jusqu'à la somatisation, voire même la conversion
https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/contents/756-trouble-de-conversion-le-corps-n-obeit-plus
Et aussi lire :
[https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2601442-maladie-psychosomatique-definition-liste-exemple-traitements/

Et je vais te dire autre chose : c'est vrai que souvent, lorsqu'ils ne trouvent pas, les somaticiens ont tendance à dire " c'est dans la tête, c'est le stress " un bon médecin psychiatre ( qui ne l'oublions pas est avant tout médecin ), avant de dire " c'est pour moi " va bien s'en assurer et mener des investigations et bien souvent, ils " lèvent des lièvres "
Très intéressant. Je te remercie encore pour cette information.
Je vais voir le pneumologue le 5 mai. Je garde la conversation pour te tenir ( si tu le souhaite ) au courant.

Depuis deux jours j ai mal dans le bas ventre a gauche avec une zone gonflé, ressemblant à un muscle dur. Le petit gonflement se vois à l oeil, et donne l impression de gonflé mon ventre que d un côté. La douleur ressemble à un pincement. Si j appui la zone s enfonce et une résistance se fait ressentir au fond.

Je ne sais plus si je dois voire mon médecin car j ai peur que ça disparaisse dans deux jours et que je passe pour un "rigolos".
Messages postés
112499
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
10 avril 2021
18 474
Mais de rien et oui, repasse donner de tes nouvelles ou si autre question et il vaut mieux passer pour un rigolo plutôt que d'éluder un réel problème