Comment se poser et échapper à la déprime en pleine saison d'examens ?

Signaler
-
Messages postés
119365
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 septembre 2021
-
Bonjour,
Je suis une élève en première technologique STD2A ( Arts Appliqués ) et je sens que mon monde s'écroule depuis mon entrée au lycée .

Depuis le début de mes années de lycéenne , j'ai changé 3 fois d'établissement . Les deux premières fois à cause d'un déménagement soudain en première et la dernière pour aller dans un lycée ayant la filière technologique que je voulais .

J'ai assez mal vécu ces changements à cause du cursus scolaire . ( programmes qui ne coïncidaient pas engendrant une début aux mauvaises notes , amitiés coupés , organisation chamboulé ). La plus part du temps je prenais le temps de manger pour travailler car j'avais trouvé en cette heure l'heure d'étude parfaite . Je dormais mal car j'étais insomniaque et que j' avais comme manie depuis la cinquième de me réveiller à cinq heures du matin pour faire mes devoirs ...

C'est au début de ma première que j'ai commencé à faire des crises d'angoisses et à avoir des problèmes d'organisation .

Pour y remédier j'ai consulté mes professeurs , pris soin d'aller à la psychologue du lycée , commencer à me questionner sur mon orientation scolaire et donc voir la conseillère d'orientation . Mes notes s'étaient enfin stabiliser à mon niveau habituel , mon organisation commencé à devenir saine , je commençais à aller au CDI , manger à la cantine , solidifier mes liens sociaux . Il y avait une filière technologique qui m'intéressait vraiment et dont je comptais aller faire un stage pour bien vérifier que c'était ce que je voulais .
Tout commencé à aller de l'avant , mes efforts avaient donné leur fruits !
Jusqu'au.... soudain confinement qui me tomba comme un verre d'au froide .

Les débuts étaient difficiles avec mes problèmes de connexion , mon bureau qui était en plein dans le salon où je travaillais avec les sons de laa télé et mes frères . Mon ordinateur me posait beaucoup de problèmes car il était vieux et pas nettoyé . J'avais du mal à envoyer mes documents aux professeurs et quand après trois heures de chargement ça ne s'envoyait pas je pleurais angoisse . J'avais aussi développé une maladie dermatologie aux niveaux des aisselles et d'une de mes jambes . Ce qui m'empêchait le mouvement et me frustrais beaucoup . J'avais aussi des doutes sur mon choix d' orientation car je n'avais jamais pu faire le stage prévu à cause du confinement . Je ne voyais plus la psychologue .
Après encore une mise au point avec ma professeur principale . Je réussi à m'en sortir et petit à petit à réussir à m'en sortir en réussissant à m'instaurer un quotidien encore plus sain que le précédent , à me reunir plus en famille , à profiter du beau temps en travaillant dehors , à faire des projets personnels et à le finir , à devenir fan d'une série !
Le confinement était au détriment de la vie sociale , devenu mon paradis .

Puis vint la première où , contrairement à mes camarades de classe qui avaient cette option dès la seconde , ce n'est qu'en première que j'ai décidé de me lancer dans ce parcours technologique et en conséquence , changé d'établissement à un possèdent cette spécialité .

Mon choix de faire une STD2A n'était pas par contact avec un étudiant , professeur ou journées portes ouvertes . Je voulais trouver une alternative au parcours général car je ressentait un réel besoin de plus cours pratiques liées aux cours méthodiques en rapport à des sujets qui pourraient m'interpeller pour me guider dans le futur choix de mon possible métier . Ayant une fibre artistique dès mon plus jeune âge et ayant quelques connaissances prérequises dans les domaines des arts appliqués , j'ai naturellement décidé de prendre une filière STD2A après en avoir discuté avec ma conseillère d'orientation l'année dernière .

Maintenant que je suis dans cette filière , je rencontre beaucoup de difficultés de par mon décalage entre les autres élèves ayant plus d'expérience dans plusieurs domaines mais surtout à cause de mes capacités .
Mon train de vie avait encore muté en une chose où je n'arrivais plus à contrôler .
Les cours de cette filière sont plus nombreux .
Je suis obligé à me réveiller à 5:40 du matin maximum pour ne pas être en retard . Les transports en commun d'une heure que je n'avait jamais pris auparavant , m'achevent de sommeil pour je ne sais quelle raison . Et dès que j'arrive chez moi de m'endors .

Etant une personne perfectionniste , lente , avec un problème d'organisation et à la mémoire courte et purement exploitable par la réécriture ...
Dans une filière où l'apprentissage doit être rapidement et à long terme bien mémorisé (ex: toutes les références vues en cours doivent être apprises par coeur ( nom , datte , année , collection , enjeux soulevés , créateurs ) et où on doit être rapide et efficace dans plusieurs domaines ( ex : construction de maquettes , croquis , domaines textiles , édition , mise en page ,etc ) . Je n'arrive plus à me retrouver .

J'adore vraiment tout ce que j'apprends , pour moi ici tout est nouveau ! Les professeurs que j'ai sont très sympathiques et compréhensifs à mon égard , ma classe s'entend bien entre elle , tous les cours me fascinent ... Mais ce bonheur est minime si l'on le compare à mes problèmes.

Je suis éternellement frustrée depuis que je suis en STD2A .
Je n'arrive quasiment jamais à finir mes devoirs même en me privant de nourriture et sommeil , ce qui m' engendre donc des notes catastrophiques dans toute les matières ( générales et surtout dans les matières d'arts appliqués) .
À cause de ce train de vie ( horaires lourds , transports en commun , ce que je m'inflige pour donner un maximum de travail à temps) , je suis tout le temps fatiguée , triste , frustré .
Les vacances n'existent plus , elles se résument au rallongement du travail en cours non-stop . J'ai recommencé à ne plus manger pour travailler , a me coucher à 1:00 du matin , à essayer de me réveiller à 2:30 .

Tous les projets qu'on fait , techniques et connaissances me donnent envie de créer des projets personnels mais je ne peux pas les faire à cause du temps.

Ce dernier mois j'étais plus malade que d'habitude , plus fragile ce qui m'a retardé d'un total d'un peu plus de 2 semaines de travail . Ma santé mentale qui ne tenait qu'à un fil depuis quelques mois à succomber à l'entassement des tâches et au non repos .
Je ne me sens plus heureuse , j'hyperventile au simple fait d'assister à un cours , je finis par tomber en larme juste en commençant à faire une quelconque tâche scolaire . Je sens que tout ce que je fais ne sert à rien . Que chaque fois que je fais des efforts tout est en vain car ne se reflète pas dans les résultats scolaires . J'ai tellement peur de décevoir et d'encore une fois me décevoir que ces derniers jours je ne peux plus aller en cours .

En ce moment même ma vie d'élève modèle et La vie est en chute libre . Je suis triste , démotivé , sans passion , morose , malade . Je ne me retrouve plus .

Mes professeurs principaux sont au courant de ma situation et ont essayé de m'aider en me conseillant et en me surveillant . Ils le disent que je suis une bonne élève investie dans toutes les matières et que j'ai bien ma place en Arts Appliqués même si les résultats ne me correspondent pas vraiment .


Mais il est un peu tard pour moi car je ne me sens plus du tout capable de rien . Toute la motivation et envie de bien faire est partie . Rallonger mes délais pour rendre mes travaux ne me suffit plus pour tenir la cadence . Je n'ai pas d'amis sur qui réellement compter pour m'aider à sortir du gouffre , je crois même que mes camarades ne s'en rendent même pas compte et le prennent juste pour une fainéante car mon mécanisme de défense et de dédramatiser les choses .

Je me suis toujours dit que je ne pourrai jamais arrêter le dessin et maintenant prendre un simple crayon me déprime .


Je ne vois qu'une seule solution à ça et c'est de prendre une pause pour pouvoir faire ce que je n'ai jamais fait : prendre le temps de m'organiser mentalement pour ainsi revenir les pieds sur terre et plus préparée et dans mon état initial : avec envie de m'instruire .
Je ne sais pas s'il y aurait une meilleure solution où bien même si c'est possible en pleine année scolaire . On en à parler avec mes parents et ils sont d'accord pour me laisser ce temps de pause nécessaire .
Je ne vois pas changer de filière et mes professeurs non plus . Mon problème et que je m'affronte à quelque chose dont on ne l'avait absolument pas préparée et que cette souffrance à petit feu à commencé à se transformer en une brûlure profonde .

Je vais depuis un ou deux mois chez une psychologue tous les 15 jours mais quand je sort des consultes du lundi mon état s'aggrave.

Je sens qui si je continue dans cette situation je finirai par me mutiler , tout lâcher , ou à la longue mourir .

Toute les fois précédentes j'ai réussi à me remettre au bout de 1-3 mois . Là ça va faire 5 mois que je tourne en rond .

Je ne me suis jamais autant détesté , je ne me suis jamais autant frappé , je ne le suis jamais senti aussi insignifiante , je ne le suis jamais sentie aussi seule et pitoyable , je ne le suis jamais sentie aussi stupide , je ne me suis jamais autant sacrifié pour rien . Je ne me suis jamais autant punie de ma vie . Je veux partir loin dans un endroit où il n'y aurait personne à qui décevoir dont moi même et si ça continue comme ça cet endroit sera l'haut de là .

Si quelqu'un a déjà affronté une situation similaire et à réussi à trouver une solution s'il vous plaît , répondez à ce message .

Désolée pour vous avoir fait lire autant .
A voir également:

2 réponses

Messages postés
37312
Date d'inscription
vendredi 21 décembre 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
26 septembre 2021
25 501
Ce serait bien que tu parles de tout ceci avec un psy
Cela pourrait t’aider
Qu’en penses tu ?
1
Merci
Docteur Pierrick Hordé

Directeur éditorial de Santé Médecine et du Particulier Santé

Merci beaucoup de votre réponse ,

Je suis actuellement dans un suivi psychologique dans un cadre hors scolaire . Je ne la consulte que depuis un peu plus d'un mois et ne la vois que tout les 15 jours pendant 45 minutes .
Malheureusement , pour des raisons budgétaires je ne peux pas la voir plus souvent alors que j'en sens le besoin .
Pour l'instant du peu de séances eus m'ont plus fragilisé et donc on amplifié la situation :
- du fait que dévoiler à quelle qu'un des choses intimes .
- de se remémorer des souvenirs douloureux .
- de se rendre compte de vérités douloureuses
Et surtout de par la nature de ma tendance à tout surpenser d'une manière agressive et incontrôlable dès le début de la semaine car nos rendez vous se passent les lundis après-midi .

Je suis sûre qu'à long terme mes séances seront bénéfiques mais contre mon gré , dans le cadre actuel elles rajoutent une pierre à l'édifice .
Messages postés
119365
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 septembre 2021
22 225
Bonjour,

Tu peux aussi prendre RDV chez un psychiatre en libéral consultation de 46,70 € remboursée mais il peut il y avoir dépassement d'honoraire par la suite en cas de psychothérapie, à voir, c'est au cas par cas et selon les revenus
Tu peux aussi prendre RDV dans un CMP ( Centre Médico Psychologique ) proche de ton domicile, service public, gratuité des soins, aucune avance d'argent. Il y a là des équipes pluri disciplinaires, psychiatres, psychologues, infirmiers(es) psychiatriques, assistante sociales etc..., mais les délais peuvent être longs .
https://www.annuaire-inverse-france.com/e635-centre-medico-psychologique
NB: Les psychologues en libéral ne sont pas remboursés

Si des séances sont douloureuses, c'est que la thérapie sera positive car des choses essentielles sont évoquées
Si tu es demandeuse de soin, partie prenante dans celui ci, dans l'alliance thérapeutique, en confiance, et aussi, si tu as vraiment envie d'avancer et d'aller mieux, cela sera efficace mais il faut savoir que les soins type psychothérapie peuvent mettre beaucoup de temps avant d'améliorer les symptômes, patience donc...;)