Angoisse dépersonnalisation irréalité ne pas reconnaître les gens

Signaler
-
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 14 octobre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
18 décembre 2020
-
Bonjour,
Je fais des crises d'angoisse irréalité j ai l impression de ne plus reconnaître mes proches et des idées délirante qui m envahissent la tête
A voir également:

8 réponses

Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 14 octobre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
18 décembre 2020
3
Bonjour, décris-nous plus en détail tes symptômes pour pouvoir mieux cerner la chose.

Sache que si tu fais de la dépersonnalisation / déréalisation, ce n'est qu'un état passager qui se guérit ne t'inquiètes pas.

Pour ma part j'a fait un bad trip fin 2018, et la dépersonnalisation est arrivée immédiatement après mais je ne savais pas encore ce que c'était je pensais juste être encore sous le choc.

Mais je me rendais bien compte que qqch avait changé, j'avais l'impression d'être en pilote automatique, je ne pouvais pas parler aux autres je ne répondais que par le strict minimum pourtant je répondais dans ma tête mais n'arrivait pas à le dire à voix haute. Je m'observais tout le temps, mes moindres faits et gestes, des fois si je ne pensais pas à respirer je m'étouffais.
Je ne me reconnaissais plus dans le miroir, je ne mangeais plus, je nourrissais seulement mon corps quand je sentais qu'il avait faim comme un animal de compagnie.

Tout ça pour te dire que si tu te reconnais dans tout ça tu souffres sûrement de DP / DR. J'ai consulté une psy qui me faisait faire de la relaxation/hypnose qui est assez efficace pour se reconnecter avec soi-même l'espace d'un instant, à effecteur autant de fois que tu as besoin, même seul en apprenant.
J'ai été mise sous antidépresseur (du Sertraline qui s'est trouvé être prescrit pour ce genre de problèmes) qui a été très bénéfique. En effet, ils amélioraient mon huleur donc je ne me focalisait plus trop sur la dépersonnalisation ce qui me permettait de m'occuper sans penser excessivement.
Puis je les ai arrêtés au bout de 3 mois et ça a été. Aujourd'hui il m'arrive de retrouver cet état lorsque je suis fatiguée par exemple. Mais ça reste très court et supportable.

Je te conseille d'en parler à un professionnel (psy ou psychiatre) il saura t'aiguiller et t'épauler dans cette phase difficile. Essaye de trouver dans ton entourage une personne de confiance, ami, famille pour en parler, se confier, mettre des maux sur ce que tu ressens et en parler de vive voix aide également.

Dans tous les cas cet état n'est pas définitif, ce n'est que passager même si tu as l'impression du contraire, je pensais rester bloquée à vie dans cet état mais ça a pris le temps qu'il fallait pour disparaître.

Bon courage
Messages postés
115945
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 juin 2021
19 958 > Snoopy
Sans pouvoir s'entretenir avec toi de vive voix et en face à face il va nous être difficile d'avancer le moindre diagnostic.
Quel age as tu ?
Et quand tu t'es senti mieux cela ne t a pas fait bizarre
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 14 octobre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
18 décembre 2020
3 > Snoopy
Non justement ça ne m'a pas fait bizarre, j'allais de mieux en mieux !

Le médicament que tu prends va permettre de moins angoisser, te détendre, tu seras moins stressée. Parce qu'en fait ce dont tu souffres n'est que de l'angoisse qui amplifie le problème, comme un cercle vicieux tu vois ?
Plus tu penses à ce qui t'arrives, à ce que tu ressens, plus tu vas l'analyser et même le sur-analyser ce qui fait qu'à un moment le corps ne peut plus, il sature et c'est normal. Et avec le médicament tu vas voir que de jour en jour tu y penseras moins, et quand tu auras compris que c'est le fait d'y penser, d'y prêter attention qui alimente ton état, tu recommenceras à vivre normalement sans t'en rendre compte. En fait c'est un déclic à avoir. Mais l'avoir seule je conçois que ce soit difficile mais avec les médicaments tu seras aidée, soit juste patiente, ne perds pas espoir.

Et n'oublie pas qu'en parler est très important aussi ça aide énormément, ça fait parti du processus de guérison.
N'hésite pas à revenir me poser des questions si tu as besoin
Messages postés
31570
Date d'inscription
samedi 12 mai 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
18 juin 2021
129
Bonsoir,

Tu as quel âge ?

Vu que tu viens chercher une oreille (un oeil), pourrais-tu chercher 2 oreilles/ 2 yeux au cas où ?

Ca a débuté quand ? depuis combien de temps ?

Si tu es là, tu parles( (écris) !! on verra ensuite.
J'ai vu une psy qui m'a mis sous neuroleptique elle me dit que c est dû a l angoisse je n en peux plus
Messages postés
115945
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 juin 2021
19 958
Bonsoir,
Quel est le nom de ce médicament et depuis quand le prends tu ?
Messages postés
115945
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 juin 2021
19 958
Ce médicament est un neuroleptique dit atypique et de dernière génération et est tout à fait indiqué pour traiter les symptômes qui te font souffrir et en quoi tu n'en peux plus ?
De l impression de ne plus reconnaître les gens et d d'etre dans l l'irréalité
Messages postés
115945
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 juin 2021
19 958
Oui je le sais mais depuis quand prends tu Olanzapine ?
Depuis 2 semaine
Messages postés
115945
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 juin 2021
19 958
Tu ne devrais pas tarder à ressentir des effets bénéfiques sois patient et quand revois tu la psychiatre ?
Messages postés
115945
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 juin 2021
19 958
C'est très bien soit patient et courage
Cela et tellement dur des fois je pense au suicide vous aussi vous avez souffert comme cela
Messages postés
115945
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
18 juin 2021
19 958
Non mais j'a iconnu plein de patients qui s'en sont sortis