Psychologie : dépression chronique, phobie scolaire et sociale, tristesse

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
samedi 10 octobre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
10 octobre 2020
-
Messages postés
100287
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
12 octobre 2020
-
Bonjour,

Je suis une fille de 20 ans et je suis en première année de BTS.

Je ne comprends pas ce qu'il m'arrive, mais je suis profondément triste et en colère. Je n'ai l'envie de rien faire, d'aller nulle part, de ne rien manger, je suis triste, fatiguée, je n'arrête pas de pleurer, je me dispute tout le temps avec ma mère pour un rien, je suis susceptible, je ne veux pas que les autres me disent ce qu'ils veulent, je ne supporte aucune remarque venant de la part des autres parce que je pense à ce que les autres ont toujours l'intention de me blesser (et c'est souvent le cas).
.
A vrai dire plus jeune, dans mon adolescence, j'ai été harcelée pendant très longtemps et je n'ai pas réagis à cela, je me suis laissé faire, coups, insultes, moqueries, j'ai tout laissé passer, peu importe combien cela me faisait mal, ce dont je regrette énormément car les répercussions ont été lourdes. A 16 ans, j'ai commencé à faire de très grandes crises d'angoisses qui ont durées très longtemps, j'ai eu un suivi psychologique après mon hospitalisation et j'ai eu des traitements dont j'étais vraiment dépendante.
Entre temps j'avais quitté l'école ne supportant pas les douleurs physiques liées à mon état et le fait d'être entouré par les autres élèves me mettait très mal.

En août 2020, mon médecin et moi même, nous avons décidés ensemble d'en finir avec le traitement, je ne pensais pas que cela soit une bonne idée, le fait d'avoir des comprimés sous la main qui me contrôlait quand j'allais mal me rassurait, je voulais surmonter tous mes problèmes, toutes mes angoisses avec l'aide des médicaments mais mon médecin m'a dit que cela ne sera plus possible.

Alors que je pensai que les angoisses et la dépression étaient finies, je me retrouve dans un état où je suis complétement bouleversée et détachée de mes attentes (que j'avais pour la rentrée 2020).
A l'école, je ne parle pas aux autres, j'ai peur des autres, leur présence me mets mal et je ne les aime pas, non je les déteste! Je prie à ce que la journée se termine et j'espère juste à rentrer chez moi très vite.

Le fait de penser à l'école me déprime, le fait d'être entouré par des gens, me fait perdre les moyens, je n'ai qu'une seule envie, c'est de fuir les gens, le fait d'être jugé et disputé m'insupporte. J'ai mal à la poitrine comme une personne de 50 ans, tout cela me mets à bout de souffle, j'ai mal aux yeux à force de pleurer et à la gorge à force de crier et me défouler.
Tout cela ne me fait que mal et me rends plus fatiguée, je regrette à chaque fois que vis cela et me dis de ne plus recommencer mais je recommence tous les jours et me dispute tous les jours avec ma mère.
C'est difficile quand je me dispute, sans même parler, je commence à pleurer, mes yeux se remplissent de larmes, la poitrine serrée et la gorge en feu, je souhaite à ce qu'elle ne parle pas, ne se dispute pas avec moi mais elle fait ! et je lui en veux.... parce qu'elle sait mon état, alors je lui sors :
" tu veux que je meurs ?" "t'as jamais pitié de moi" "si je meurs, c'est de ta faute", "je vais me suicider pour de vrai", "excuse de toi de moi" et plein d'autres choses.

Alors que je peux rendre ma vie meilleure, je la pourrie et j'ai envie de mourir à la place, pourtant je suis une bonne personne et plein de qualités...

Comment selon vous, je peux me sortir de cette situation et être plus heureuse ?

1 réponse

Messages postés
100287
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
12 octobre 2020
14 033
Bonjour et bienvenue sur ce forum ,

Il faudrait absolument consulter un professionnel, le mieux serait un médecin psychiatre.
Tu peux prendre RDV chez un psychiatre en libéral consultation de 46,70 € remboursée mais il peut il y avoir dépassement d'honoraire par la suite en cas de psychothérapie, à voir, c'est au cas par cas et selon les revenus
Tu peux aussi prendre RDV dans un CMP ( Centre Médico Psychologique ) proche de ton domicile, service public, gratuité des soins, aucune avance d'argent. Il y a là des équipes pluri disciplinaires, psychiatres, psychologues, infirmiers(es) psychiatriques, assistante sociales, diététiciens(nes),ergothérapeutes, psychomotriciens et éducateurs spécialisés, mais les délais peuvent être longs .
https://www.annuaire-inverse-france.com/e635-centre-medico-psychologique
NB: Les psychologues en libéral ne sont pas remboursés