Une sorte de paralysie faciale.

Signaler
-
Messages postés
74297
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 juillet 2020
-
Bonjour a tous, je m’appelle Ismaël j’ai bientôt 30 ans et c’est la première fois que j’écris ( non sans appréhension des réponses que vous allez me donner ) sur un forum medical. Je vous contacte aujourd’hui en vue d’obtenir des réponses, des conseils et vos experiences sur le mal dont je suis témoin depuis maintenant quelques années.

Une sorte de paralysie faciale.

La première fois que cela s’est passé, j’avais 16 ans, au lycée et en pleine conversation avec un ami, mon visage s’est temporairement bloqué du coté droit. Cela a duré pas plus de 2-3 secondes. Ma langue était contractée, m’empechant de parler, mon oeil, ma joue, bref tout un coté de mon visage était coincé. J’étais fatigué ce jour là et avait mal dormi.

Cet évènement qui m’a marqué sur le coup ne m’a finalement pas inquiété plus que ça au debut s’est reproduit au cours des années suivantes. Une a deux fois par an, parfois 3. A chaque fois lorsque j’étais très fatigué et en manque de sommeil. Parfois en pleine conversation avec quelqu’un cela recommençait, parfois juste au niveau de la langue et de la bouche. Des durées très courtes, entre 1 et 3 secondes et cette sensation de choc électrique dans mon cerveau ( d’où le fait que j’écrive sur le forum neurologie ).

La sensation de mourir pendant le sommeil.

Vers 24-25 ans un autre évènement a commencé à se produire. Lorsque je commençais a dormir, au moment de transitionner de l’état eveillé au sommeil, j’ai commencé a avoir la sensation de mourir, d’être happé dans les profondeurs de moi même et de ne plus pouvoir me réveillé, bloqué dans mon propre corps et me débattant psychologiquement pour forcer mon reveil. Les sensations a ces moments là incluaient ( et incluent toujours ), une paralysie du corps, la sensation d’électricité dans mon cerveau ( comme si cela court-circuitait ), une respiration totalement bloquée et psychologiquement un état de peur extreme. Le réveil après ces évènement se fait en general en sursautant, comme un cauchemars classique, avec la sensation d’une grande peur, de manquer d’air, sueurs.

Je ne sais pas combien de temps cet état dure, étant donné que cela arrive pendant les première secondes ou minutes du sommeil mais je sais que cela m’arrive au moins 1 fois par semaine selon mon état de fatigue.

Jusqu’a présent je me disait qu’il devait s’agir simplement d’une sorte de trouble psychologique, ou de cauchemars récurrents mais j’ai réalisé il y a quelques semaines que pendant que cela arrivait ma mâchoire et visage était bloqués aussi...

J’ai donc fais la rapprochement avec mes experiences passées et me demande donc s’il y a un lien.

Les symptomes sont les mêmes, electricité dans le cerveau ( a l’arrière ), blocage ou spasme facial, coupure de la respiration, langue contractée.

Ce matin alors que je venais d’ouvrir les yeux, dans un état encore endormi, j’ai senti ma machoire se deplacer toutes seule de gauche a droite, en plein spasme. J’ai donc decidé d’arreter ce « mecanisme », mais j’ai eu l’idée de voir si je pouvais le declencher sur mesure, a mon bon vouloir. Et il s’avère que oui. Je bougeais ma machoire lègèrement jusqu’a ce qu’elle soit prise d’un coup de ces spasme. A ces moments je ressentais une activité electrique similaire aux fois passées fans dans mon cerveau, mais cette fois ci j’etais eveillé et l’activait moi même.

J’ai réessayé une fois reveillé mais cela ne marchait plus.

Je ne sais pas si je dois m’inquiéter plus que ça et aurait besoin pour l’instant simplement de donner un nom a cela.

Il ne me semble pas que cela soit de l’epilepsie, ni du bruxisme, ni de la paralysie hemifaciale ( qui a l’air bcp plus lourde ).

Si une personne a des idées, des conseils, une manière de me faire avancer je serais vraiment preneur car cela commence a trotter dans ma tête et m’inquiète au final.


Merci d’avance pour vos retours


Ismaël

Ps : j’ai oublié aussi de préciser que lorsque cela m’arrivait éveillé, lors d’une conversation par exemple, cela arrivait toujours lorsque mes pensées allaient trop vite par rapport aux mots qui sortaient de ma bouche. Ça et la fatigue.

1 réponse

Messages postés
74297
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 juillet 2020
21 649
Bonjour,

Extrait de la "Charte du forum" :
Les questions posées doivent être courtes et précises et ne pas donner lieu à un long exposé d'une situation personnelle trop complexe, qui risquerait d'être à la fois mal expliquée et mal comprise.

Donc, merci d'essayer de modifier votre message.

" On retrouve beaucoup plus de vieux ivrognes que de vieux médecins" (François Rabelais)