Pillule du lendemain

Signaler
-
Messages postés
94935
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 juin 2020
-
Bonjour, jai eu des rapport non protégé le 5 avril et le 6 avril j'ai pris la pillile du la lendemain , le 25 avril j'ai eu des rapport non protégé et le 26 j'ai utilisé la pillile du lendemain, pourrait je tomber puisque j'ai utilisé la pillile du lendemain deux foi dans le moi? Aidez moi svp

1 réponse

Messages postés
94935
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 juin 2020
11 912
Bonjour,

En ce qui concerne la pilule du lendemain Norlevo, Pregnon, Prostinor ( ou du sur lendemain EllaOne), il faut savoir qu'elle est efficace à 95 % si prise dans les 24 heures, son efficacité chute à 85 % le deuxième jour et à 58 % entre 48 à 72 heures.
Il faut donc la prendre le plus rapidement possible après le rapport car elle bloque l'ovulation de quelques jours, Et si la nidation à déjà eu lieu, elle ne sert à rien car ce n'est pas une pilule abortive, et surtout rapports protégés après la prise car risque +++ .
De part le fort apport d’hormones qu'elle provoque , la PDL a fortement perturbé ton cycle, tu risques d'avoir eu des nausées, des douleurs abdominales, vertiges, maux de tête, fatigue, troubles de l'humeur, des saignements effet secondaire qui n'étaient pas forcément tes règles
Ces effets indésirables ne sont pas tous systématiques
Certaines femmes les ont tous au taquet, d'autres ne ressentent rien et cela ne signifie pas qu'il n'y a pas efficacité
Faire impérativement un dosage des bétaHCG ( test de grossesse par prise de sang ) 3 semaines après la prise même si tu as tes règles entre temps ou saignements effet secondaire.

NB : la PDL ne doit être utilisée qu'en cas d'urgence ( oubli de pilule , préservatif qui craque , viol etc ...) mais en aucun cas on ne doit la considérer comme une contraception usuelle.

Déclaration de la BBC dans un reportage sur les contraceptifs d’urgence mal utilisés en Afrique :
«En dehors des effets secondaires, comme la nausée, des hémorragies importantes et des crampes, le recours régulier à la contraception d’urgence peut provoquer la stérilité et, dans certains cas, accroître le risque de cancer».