S'arracher les cheveux

Résolu/Fermé
Bellea - Modifié par sante-medecine le 27/05/2011 à 12:37
 Kitako - 10 déc. 2010 à 05:14
Bonjour,

Trichotillomanie

Une souffrance mentale épouvantable. Je recherche sur internet des moyens d'arrêter cette manie, la cause et les raisons.

Certains commencent en très bas âges, plusieurs à l'adolescence et d'autres à l'âge adulte. Plus de femme que d'homme selon les statistiques.

Sur certains sites, ils disent que c'est habituellement causé par un deuil, une séparation, un divorce. Quelques' uns disent que c'est un mauvais lien entre la mère et l'enfant. Que la mère serait négligente ou il y aurait eu séparation (hospitalisation de la mère ou divorce des parents par exemple). Il y a même un site qu'il mettait en évidence un gène ; le même que celui de la tourette. (J'ai lu nulle part qui parle du père, mais dans mon cas mon père était très contrôlant et violent verbalement)

Ils font des liens entre les personnalités borderline, les dépressions et la dépendance à la drogue. C'est très vague comme informations, ils ne sont pas sure, ils croient que un crée l'autre. Mais parfois il a que le problème de trichotillomanie sans aucune autre pathologie. Ce problème n'est pas héréditaire.

Le plus souvent c'est en écoutant la tv, parlant au téléphone, en conduisant la voiture ou au couché, qu'il est plus dur de s'empêcher de s'arracher les cheveux (ou cils, sourcils ...) Car c'est une action qui se fait sans s'en rendre compte. C'est un peu comme se ronger les ongles. On en devient conscient lorsque nous sommes contraint de le faire. Les malades ont ultra honte, il passe beaucoup de temps à cacher les désastres et les proches ne sont pas habituellement au courant.

Tous disent que c'est une maladie très difficile à traiter. Car l'acte de s'arracher les poils soulage l'anxiété ou la douleur moral de l'individu. Il tente parfois par le Risperdal, Zyprexa ou antidépresseur mais les effets de ces médicaments sur la pathologie sont éphémères. D'autres choisissent seul ou en même temps une thérapie comportementale mais les témoignages n'ont pas l'air à avoir des effets satisfaisants.

Le truc le plus efficace à court terme que j'ai trouvé c'est de se mouiller les cheveux. D'autres ont témoigné que de se mettre des plasteurs au bout du pouce et de l'index les ont aidés. S'occuper les mains... Prendre des shampoings adoucissant comme Sunlick ultra tcl ou autres. Ce mettre un élastique dans les mains. Mes parents à l'âge de 4 ans ont même été à me raser la tête. Ils ont fait pareil à la pré adolescence. Cela eu des conséquences horribles sur mon estime de moi. Car les cheveux courts ; on voit les trous alors que longs cela peut se cacher assez bien. J'ai maintenant 30 ans et j'ai encore le même comportement.

Sur les forums, je lis qu'il a beaucoup de rechute et que les gens souffrent en silence. En savez-vous plus, avez-vous d'autres informations ?
A voir également:

35 réponses

Bonjour
la Trichotillomanie est un trouble du comportement caractérisé par l'envie irrésistible de s'arracher les cheveux. Peut être que cette manie relève davantage d'un trouble obsessionnel compulsif. Y as tu déjà pensé? Les spécialistes expliquent qu'il faut en rechercher la cause afin de recevoir un traitement adapté à ses besoins. Il peut être indiqué que tu consultes un praticien pour obtenir un diagnostique et te faire soigner.
1
voilà un petit moment que j' ai poster une commentaire sur ce site ... je voulais vous signaler que aussi le seul moment ou je me les arrache pas c'est quand je suis occupée ...
il y a aussi pas si lg tps que sa je suis allée sur un autre forum que des gens immonde ( n' ayons pas peur du terme ) on créer juste pour ce moquer ( c'est un terme gentil pour décrire ce qu' il est réellement) de ce dont je souffre ...cela me dégoute et répugne profondément ... enfin bref c'etait un coup de geule que je voulais absolument vous parlez ...
je dois dire que j' ai fais une rechute mais que maintenant je fais tout pour que cela aille mieux ... c'est difficile , très difficile surtout quand toute votre famille vous dit que si cela continue on va vous envoyer ds un asile de fous ou une clinique pour adolescent déboussoler ... c'est difficile d'apprendre que votre famille pense cela de vous ..... enfin aussi je n'arrete pas de repenser a mon sejour à l'hosto ... mais sachez que tout les hopitaux de ma régions sont au courant de ce que j'avais dans l'estomac et les intestins ... et je traine cela derriére moi continuellement et cela me rend malade et me déprime particulièrement ... mais voilà on va dire que l'on fais avc mais cette maladie est très handicapante et que je la cache de mon mieux ...
1
Yuna__ Messages postés 1 Date d'inscription dimanche 5 juillet 2009 Statut Membre Dernière intervention 5 juillet 2009
5 juil. 2009 à 16:21
Bonjour, j'ai 18 ans et depuis 3/4 ans je m'arrache les cheveux automatiquement, sans m'en rendre compte... J'en souffre énormément, cela m'empêche de faire plein de chose tel que me baigner... Car on voit mon crâne sur une partie du dessus de ma tête, ils sont tellement courts (1 cm à peu près), que je ne peux pas vraiment faire de raie et donc riencacher =/ Pour me faire une coiffure, ça devient difficile aussi =( Et depuis le début je cache à ma famille et mes amis que c'est moi qui les arrachent.
0
viens sur msn aurel.flag@hotmail.fr
0
vieille et chauve
12 nov. 2009 à 18:28
Bonjour Yuna,

Je veux te dire que j'ai maintenant 62 ans et depuis l'âge de 12 ans que je m'arrache les cheveux. Je n'ai jamais rien dit à personne. Je me suis marié et je demandais à mon mari de ne pas toucher à ma coiffure car je me crêpais les cheveux, c'était la mode dans les années 60. J'ai un gars qui a 43 ans maintenant et vers l'âge de 4 ans il m'imitait en faisant semblant de s'arracher les cheveux et de les mettre à la bouche, mais rien ne m'empêcher de recommencer Quelle vie incroyablement triste. Je me suis marié avec un homme qui ne donnait pas trop de carresse car j'ai toujours eu peur des hommes trop entreprenant. J'ai refusé des sorties avec des hommes pas mal plus intéressant mais j'avais peur qu'on découvre ma manie. Lors des vacances au bord de la mer je ne pouvais pas me baigner, je ne pouvais pas jouir de rien car personne ne le savait je devais toujours me cacher pour me peigner j'ai passé ma vie comme cela et maintenant je porte une perruque, je suis divorcée et j'ai chaud tout le temps avec cette maudite perruque. Quel malheur je voudrais mourir tellement je n'en peux plus. Quelle problème énorme.

Vieille et chauve
0
nikita > vieille et chauve
3 mars 2010 à 23:53
bonsoir Yuna,

on n'est pas vieille à 62 ans voyons !
je tire depuis que j'ai 19 ans et j'en ai maintenant 49 ; mon défi est d'arrêter avant le demi siècle ;
j'en étais la semaine dernière à les traquer à la pince à épiler et hier je me suis tondue , sauf une couette de 15 cm sur la nuque que j'essaie de couver...histoire de rêver sur de la longueur;

toutes ces heures perdues ou plutôt consciencieusement occupées à tirer, : y en a MARRE
et demain je mettrai ma jolie perruque blonde mi-longue qui n'est pas encore amortie !

ne pensez plus à mourir, parlons en plutôt...

encourageons nous,
Nikita
0
Bonsoir à toutes et une question pour Nikita et Vieille et Chauve:
Tout d'abord, je me présente, je suis trichotillomane depuis mes 12 ans, environ, et j'en ai maintenant 43.
Je ne suis pas malheureuse ni déprimée: j'ai un boulot qui me convient, un mari et quatre enfants qui ne posent pas problème, je fais du sport. Pourtant, je m'automutile en m'arrachant les cheveux, (et pas qu'un peu!) je cherche pourquoi et je ne comprend pas, mais c'est un fait.

J'ai une théorie sur cette maladie: elle ressemble à une maladie auto immune (en moins grave!)
En effet, quand on trifouille dans ses cheveux, on ressemble à un singe en train de s'épouiller. (Et lorsque les singes s'épouillent, c'est pour eux un moment agréable, ils y passent beaucoup de temps.) Sauf que nous, nous n'avons pas de poux, ni de puces (enfin, moi en tout cas, je n'en ai pas...) Donc au lieu d'enlever des cheveux parasités, on s'arrache des cheveux sains et il n'y a aucune raison de s'arrêter tant qu'il reste des cheveux....

Mais, ce qui me tente, maintenant, c'est la perruque. Je voudrais savoir si vous considérez cela comme une bonne solution. Pour l'instant, je suis assez dégarnie mais je ne porte pas de perruque. J'envisage d'en acheter une. Je voudrais qu'elle soit proche de ma chevelure pour pouvoir la mettre ou pas sans que cela soit trop choquant.
En effet, je me suis procurée une perruque très bon marché sur internet et je l'ai testée: elle me va bien, je la supporte assez bien et elle protège mes vrais cheveux mais elle a un défaut majeur: elle est rousse et je suis brune.

Ce que j'attends d'une perruque, c'est qu'elle m'aide à me trouver plus belle, qu'elle m'empêche de m'arracher les cheveux en faisant obstacle à ma main et me permette de retrouver une chevelure normale. Cela vous semble-t-il réaliste? Merci pour vos réponses éventuelles.
0
bonjour a tous,
je suis atteinte comme vous de cette maladie que je viens de découvrir grace à ce forum que ce n'est pas un tic mais une maladie.je vous comprend c'est super génant tt le monde me regarde bizzarement,ma faùmille ne me comprend pas.le problème c'est que je suis atteinte d'une deuxième maladie c'est l'alopécie donc déja jai une maladie du cuire chevelure et j'en rajoute en arrachant le peu qu'il y a .jaimerai trouvé une solution pcq j'ai plus de cheveux alors que je n'ai que 23ans.je dirai que j'ai commencé qd javais l'age de 15 ans ou j'ai eu la grande chutte de cheveux et apres la nature de mes cheveux a changer,javais des cheveux fions et raides et la au milieu de mon crane le poile est devenu pas du tt doux plutot très frizzé ce qui ma perturbé pcq cest pas ma nature dc jai commencé à larracher.
0
Pour Amandine,
Je sais a quel point tu souffres et saches que tu n'es pas la seule. SI vraiment tu as le soutien de ta mère esssaie de te faire poser les extensions, c'est hyper cher mais cela a marché pour cerstaines dont moi. Avec les extensions en fait tu sens que ce ne sont pas tes cheveux et instinctivement c'est plus facile de s'arreter. Surtout tu penses au prix que tu as payé et les soins que tu dois y apporter cela t'arrêtera peut-etre. Je porte des extensions et je suis obligée de renouveller tous les 5 mois-6 mois car je ne suis pas encore assez forte pour éviter de me tirer et manger mes cheveux. Peut etre trouveras tu son salut par cette voie!! On ne sait jamais.
Courage.
0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
Coucou Bellea,

Pour moi,l'arrachage de cheveux est venu quand j'avais 8 ans,j'etais terrorisé par les pous,et j'avais peur que des petites betes me grignotent la tete.Puis ma mere m'a vraiment engueuler commme c pas possible,et elle me surveillait elle regardait si a chaque fois je ne m'etais pas arraché des cheveux.
J'ai fini par arreter puis un jour a 15 ans,ça m'a repris,et cette fois ce n'est pas ma mere,c'est pour un garçon que j'ai arreter.C'est bete,mais je raconte juste mon experience...
Juste comme ça,j'avais tendance a m'arracher les cheveux surtout quand ils etaient gras plus je les lavaient moins je me les arrachaient...voila mon experience,bon courage,ne perd pas espoir on peu s'en sortir,il faut juste de la volonté et des que ça te prend prends qqchose dans tes mains,ou fait tout pour penser a autre chose,c 'est comme ça que je m'en suis sortie...

Voila^^bisouuus
0
Nanie, Moi aussi j'ai mis des extensions voilà 6 mois et sincèrement c'est fabuleux car quand je les touches mes cheveux je sens que ce ne sont pas les miens donc je ne les arrache plus (vu le prix que j'ai payé!! mais je ne regrette absolument pas!!) et je ne les mange pas non plus!! Vivement que ca continue!! Biz
0
Bonjour, je n'ai jamais eu le courage d'aller voir sur le net si nous étions beaucoup dans mon cas. Je m'arrache les cheveux depuis l'age de 9 ans. Et après toutes ces années j'ai encore beaucoup de mal à en parler. D' après certains psy cela vient d'un choc psychologique. Et c'est vrai un de mes oncle s''est suicidé (il s'est noyé) et mon père a eu la lourde tâche de le chercher et un jour il l'a retrouvé. J'avais 8 ans et après ça j'ai eu des angoisses sans que personne ne le sache et s'en aperçoive. C'est à cette époque que j'ai commencé à m'arracher les cheveux. Et comme certains d'entre vous je mange les racines.Ca me prend par pulsions. Mais moi contrairement à certains d'entre vous çà se voit car j'ai de gros trous ou il me manque des plaques de cheveux.Je me coupe régulièrement les cheveux avec une tondeuse; Donc c'est à la vue de tout le monde.Mais si quand j'étais plus jeune je baissais les yeux quand quelqu'un me regardait maintenant avec l'age je soutien le regard des gens et en général ils sont plus géner que moi; même si certains jours je ne me supporte plus. Moi aussi j'ai 2 enfants de 8 et 4 ans, pour l'instant ils ne me posent pas de questions. Mais j'ai surtout peur pour eux par rapport à leurs camarades, pas maintenant car ils vont dans une petite école mais plus tard!!!!
Je pense que ça ne me passera jamais et qu'il faut que je continue à vivre quand même.
0
bonjour Ahlem
j ai trouvé une solution pour ne pas arracher mes cheveux
j ai coupe mes cheveux une coupe courte et j'essaie d'être tout le temps occupé
être heureuse peut nous faire aussi oublier cette manie
alors qu 'on sent l amour frapper a nos porte on essaie d être plus belle et en s occupe plus en plus de nos apparence et lorsque on met la main dans nos cheveux on l enleve immédiatement car on pense d'etre belle pour notre amoureux
on essaie de trouver une chose qui nous fait aimer la vie
je pense que notre pessimisme et notre vue pour la vie comme noir nous a efforcé a faire nous faire des choses qui nous fait mal comme pour être puni
alors soyons optimiste
la vie est courte on doit en profiter
0
kami74 Messages postés 82 Date d'inscription dimanche 31 janvier 2010 Statut Membre Dernière intervention 25 mars 2010 95
22 févr. 2010 à 22:48
Bulbi-116, je te souhaite du courage, j'en souhaite a tout le monde dailleur, j'espère qu'un jour on trouveras la force de sens sortir ... moi je suis en vacances et en ce moment je sors beaucoup donc je les arrachent moins....
Mais je vous avoue que je me degoute avec cette maladie, quand je me lave les cheveux, c'est un calvaire de devoir passer toute ma main là où il n'y a plus de cheveux... je réalise que je suis chauve, c'est une horreur... mais en ce moment je vais un peu mieu, sa doit être ce soleil qui reviens, je me sens bien. IL FAUT QUE SA DUR !! par contre, je passe bientôt mon CAP et je démenage au même moment !!! Sa commence deja a me stresser, ils ne veulent pas comprendre, j'aime pas ya tout qui tombe en même temp sa va etre la misère pour moi... j'ai peur d'être débousoler et de partir dans une période de grosse crise... avez vous un bon moyens pour reussire a ce détendre ? bisous vous toutes et courage, nous ne somme pas seules !
0
Bellea Messages postés 156 Date d'inscription jeudi 15 janvier 2009 Statut Membre Dernière intervention 26 mars 2010 139
3 mars 2010 à 00:52
Allo,
J'ai partie cette discution, je suis contente et fière que plusieurs répondent car je me sens moins seule.

Dans les trucs que certains ont donnés, ce qui m'aide en crise ; C'est de prendre soin des cheveux. Comme aujourd'hui, j'avais de grosse pulsion et je suis allée chez la coiffeuse me faire donner un traitement pour les adoucir. Sa m'a fait un bien fou, sa m'a couté 7$. Elle masse la tête,ensuite j'ai plus le gout des arracher. À cause de la trichotillomanie, j'ai les cheveux pas égals avec parfois, des trous. Pour le moment, je dis + ou - un mensonge aux coiffeuses. Je dis qu'ils sont tombés lorsque j'étais enceinte. Cela passe comme dans du beurre car c'est quelque chose de fréquent chez les femmes enceintes.

Lorsque je ne peux allée chez une coiffeuse sans rendez-vous, je me fais en traitement moi-meme avec des produits qui adoucie le cheveu.

En cas urgence, c'est l'huile d'olive. L'huile d'olive appaisse le cuir chevelu et rend les cheveux doux. Je mets de huile d'olive sur mes cheveux et dans le fond de ma tete ensuite, je fais un shompoing (adoucissant toujours).


Prendre soin des cheveux......c'est le trucs qui fonctionne le mieu pour moi en ce moment.
0
Tout d'abord, je me présente, je suis trichotillomane depuis mes 12 ans, environ, et j'en ai maintenant 43.
Je ne suis pas malheureuse ni déprimée: j'ai un boulot qui me convient, un mari et quatre enfants qui ne posent pas problème, je fais du sport. Pourtant, je m'automutile en m'arrachant les cheveux, (et pas qu'un peu!) je cherche pourquoi et je ne comprend pas, mais c'est un fait.

J'ai une théorie sur cette maladie: elle ressemble à une maladie auto immune (en moins grave!) ou à un comportement hérité de nos lointains ancêtres les singes.
En effet, quand on trifouille dans ses cheveux, on ressemble à un singe en train de s'épouiller. Et lorsque les singes s'épouillent, c'est pour eux un moment agréable, ils y passent beaucoup de temps. L'épouillage a aussi un rôle social, d'après les primatologues.

Sauf que nous, nous n'avons pas de poux, ni de puces (enfin, moi en tout cas, je n'en ai pas...) Donc au lieu d'enlever des cheveux parasités, on s'arrache des cheveux sains et il n'y a aucune raison de s'arrêter tant qu'il reste des cheveux....

Partant de là, on peut imaginer des solutions:
- 1ère solution, trouver quelqu'un à épouiller: pas si facile et pas ragoutant: solution inapplicable.
-2ème solution: trouver quelque chose à trifouiller et là, c'est beaucoup plus simple, il suffit d'une perruque!
-3ème solution: être socialement impliqué en permanence, fatiguant!

Pour ma part, je teste depuis 1 semaine la solution 2 et cela me semble une bonne solution: lorsque je suis dans une situation "à risques" (au téléphone, quand je prépare mes cours, quand je corrige...) je met ma perruque et j'ai remarqué que je fais les mêmes gestes, sauf que je touche les cheveux de la perruque et non les miens et que je ne les arrache pas.
Lorsque je suis dans une situation "sans risque" (au travail, en courses, en activités sportives, en visite...) je ne la mets pas.
J'ai prévenu ma famille et au début, ils ont un peu rigolé quand je mettais cette perruque rousse et courte alors que je suis brune avec des cheveux mi-longs, mes filles m'ont dit qu'elles me préféraient sans perruque, mon mari m'a dit que cela m'allait bien et moi aussi, je me trouve mieux avec.
Mais je n'ai pas envie de la porter en permanence. Donc elle est uniquement thérapeutique.
Jusqu'ici, c'est quasiment parfait: pratiquement aucun arrachage.
0
Excellente suggestion.....ça vaut la peine de l'essayer. Merci
0
Le problème c'est que tu continues à faire les gestes, ça créer ( ou entretien ) les automatismes
0
Comme je m'arrache les cheveux depuis 5 ans (j'ai 17 ans), mon père a suggéré qu'on m'achète une perruque. J'ai trouvé que c'était une bonne idée, mais ma mère s'y est opposée (elle ne voulait pas que je "l'esquinte".
0
Je suis TOTALEMENT D'accord avec Héra!
Tout d'abord, je me présente, je suis trichotillomane, et ceci depuis l'age de 13ans-14ans aussi, aujourd'hui j'ai 18ans, je suis physiquement jolie, mais mes cheveux gâchent mon existence, parce qu'aujourd'hui j'ai presque la coiffure d'un garçon, et j'ai un copain à qui je cache ma manie et qui ne se rend pas encore compte que je porte des cheveux qui sont point les miens, ma situation est très stressante, mon sang s'arrête de tourner et mon souffle se coupe quand l'idée qu'il le sache me traverse l'esprit, la distance entre nous m'aide au plus haut point, et franchement je n'en peux plus de vivre dans ce genre de "mensonge", j'en souffre moralement.
En ce qui concerne les solutions que tu as cité Héra, ma mère a des cheveux blanc et ça m'amuse de lui en arracher par surprise et ça l'énerve car ça lui fait super mal donc du coup comme tu as dit c'est impossible, en ce qui concerne la 2ème solution, tu as tout a fait raison, moi aussi j'ai une perruque que je porte tout au long de la journée puisque l'état de mes cheveux n'est montrable, je l'enlève deux fois par jour pour appliquer mon renforcent de cheveux très réputé et qui est pourtant trop efficace ça s'appelle ENERGIE B5 chez Heya c'est Arabe comme produit. Pendant que je mets ma perruque, se sont ses mèches que je roule et que j'arrache et non les miennes, donc c'est une très bonne idée a essayer par tout les trichotillomane.
Il y a aussi comme solution:
1) Se laver les cheveux quand l'envie vous prend, comme ça, ça glissera quand vous essayez de tirer vos cheveux.
2) Mettez un Foulard puis un bonnet dessus.
3) Mettez des gants
3) Laissez pousser vos ongles, sinon faites des poses ongles un petit peu plus long que ceux que vous possédez.
Et je suis sur que les trichotillomane ont rarement de long ongles, puisque souvent on les ronge aussi, donc pourquoi pas s'offrir une belle manucure, pose ongle américains? moi j'ai essayé et ça a marché!
J'ai fait une psychothérapie même si je ne suis ni déprimée ni malheureuse, et le médecin me donnait un agenda ou chaque jour je note l'heure du début du tic et l'heure de la fin et la duré. La première semaine on a fait comme ça, la deuxième elle m'a imposer de ne pas dépasser 30min, la 3ème semaine, pas plus de 15min, ainsi de suite, j'ai malheureusement pas continué la psychothérapie, car j'habitais trop loin, mais je suis sur que ça aurait pris moins de temps à guérir de d'en rajouter encore de long mois.. En tout cas il y a plusieurs façon d'arrêter cette manie, moi j'y crois et j'espère de tout mon coeur que vous tous y arriverez. Je vous souhaite tout le meilleur, ne laissez pas tomber. Et contrôlant nous!
Gros bisous
0
Bonjour,
J'ai 37 ans et je m'arrache les cheveux , depuis l'age de 11 ans , je me rends compte que je ne suis pas la seule a le faire .. Moi sa m'arrive a chaque changement de saison ! J'ai des trous de +- 11 cm sur le crâne.Et sur les favoris qui a peine repouser sont directement arrachées .
Heureusement mais cheveux sont brun , ma dermatologue ma conseiller de me maquillée les trous avec du marscara brun , sa cache bien et me permet de faire mon metier d'avocate sans avoir autour de moi de désagréable commentaires .
Bon courage a tous
0
je fais la meme chose que toi sa doie faire 14 15 ans c venue tous seul je me suis pas rendue conpte je faie des neux aux boue des cheveux et jarache sa me detent je cest pas pourquoi je fais sa et sa me rend faulle de pas ariver en men passer si tu c'est commen arraiter fai moi signe jai 30ans aussi je te donne mon adresse msn ticia-34@hotmail.fr
0
blond-ambition
5 nov. 2010 à 12:12
bonjour
j'ai 19ans et je m arrache les cheveux depuis mon plus jeune age je ne sais pas quand exactement mais a plusieurs reprise mais parent mon raser le crane et sa ma tromatiser mais des quil repousser je recommencer et sa devien invivable des que quelque chose va mal la premiere chose que je fait et de me tiré les cheveux je ne sais pas du tout comment faire pour arreter
0
l'arracheur Messages postés 1 Date d'inscription mercredi 1 décembre 2010 Statut Membre Dernière intervention 1 décembre 2010
1 déc. 2010 à 02:18
Bonjour,

J'ai 21 ans, depuis quelques années je m'arrache des poils sur les bras, sur le torse, m'épile les sourcils, .. mais le plus grave est mes favoris !!!
(j'allais même trop loin sur le coté et en venait jusqu'aux cheveux, j'ai du mettre un bonnet à plusieurs reprises).

Avant ils étaient bien longs et droit comme j'aimais et maintenant il y a un endroit où ils ne poussent plus, il y a un trou donc je ne sais plus les faire longs je suis obligé de les raser court! Je n'aime vraiment pas!!! Et je ne peux plus faire ma coupe de cheveux que je faisais avant car je ne trouve pas ca beau avec les favoris courts.

Quelqu'un saurait-il me dire s'il y a un moyen pour ne plus avoir ce trou dans mes favoris, et qu'ils repoussent svp ??

Merci et courage à tous! ;-)
0