Encore quelqu’un qui a des envies de suicides...

- - Dernière réponse : begonie
Messages postés
100484
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 octobre 2019
- 22 sept. 2019 à 17:28
Bonjour,

Il n y a pas grand chose à dire sur moi à part que ça fait trois ans que je me sens vide si on met de côté mes idées noires et mes pensées pour le suicide. J’ai l’impression d’être une poupée humanoïde qui se demande ce qu’elle fout là, en craignant chaque seconde de l’avenir, car j’ai peur de errer comme je le fais maintenant, d’exister sans vivre. Pourtant j’ai encore cette envie d’esperer, de me sortir de cette torture. Je ne sais pas d’où ce sentiment vient et pourquoi il est encore là au point où j’en suis, mais cet espoir semble vain. Car personne ne me prend au sérieux, mon entourage me prend pour une gamine en pleine crise passagère, je suis passée chez un psychologue, ce dernier m’a lancé : «  Ah voilà, vous semblez vous retenir, vous avez du mal à vous relâcher, enfin une bonne raison de me consulter ! », je suis passée chez un psychiatre ( car mon médecin traitant m’a demandé d y aller au cas où), il m’a tourné en ridicule, le regard moqueur, en me faisant passer pour une personne qui cherche de l’attention. On me regarde comme si je voyais le mal partout, tout le monde se moque de moi, j’ai aucun soutient émotionnel, et c’est surement ça qui rend mon espoir vain. J’essaye de me bouger, j y arrive pas, j’ai l’impression d’avoir une lacune insurmontable face à moi qui me bloque dans toutes forme de concentration et de motivation. J’angoisse, j’ai l’impression d’étouffer dans ma poitrine, ça me fait physiquement mal. Je ne sais plus quoi faire. Je n’ai pas envie de mourir, j’avais été passionnée dans pleins de choses, et tous ces sentiments, ces rêves, ce sont dissipés complètement. Je suis démunie, et je n’arrive pas àtrouver une bonne raison de rester en vie. Je suis une chiffe molle, je suis conne et impulsive. J’ai un problème de parole, je begaye, je n’arrive pas à placer deux mots en français, j’ai toujours oublié des bouts de discussions, et je suis à côté de la plaque. Mes parents connaissent ma situation. Ils ne font rien d’eux-même pour m’aider, il attendent patiemment que ça passe, pendant que j’agonise. Personne ne m’aide, si jamais j’en décide d’en finir, que mon entourage n’ose même pas se confondre en excuse en sortant des regrets s’ils le font, ils auraient l’air tellement hypocrites.
Afficher la suite 

1 réponse

Messages postés
100484
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 octobre 2019
3614
0
Merci
Bonjour

Merci de préciser juste ton âge afin de te conseiller en tenant compte de ce détail.

Tu peux déjà contacter une MDA dont voilà des liens pour ton information et des adresses selon les régions en France :

MDA : https://www.filsantejeunes.com/cest-quoi-une-maison-des-adolescents-6710

Les consultations sont confidentielles et gratuites et s'adressent aux jeunes de 12 à 25 ans.

Tu pourras y rencontrer des professionnel(le)s dans des domaines différents aussi bien dans le domaine de la souffrance psychologique que sociale.

Publi-information
begonie
Messages postés
100484
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 octobre 2019
3614 -
Re-Bonjour

Pas de réponse ...........

Je vais monter la question car tu ne la trouves probablement plus.
Commenter la réponse de begonie