Amour lesbien, comment faire ?

-
Bonjour,


Je me présente, je m'appelle Luna, j'ai 16 ans, et je suis perdue..

Voici mon histoire :


Je suis lesbienne et Transgenre Male To Female, pas facile à vivre, mais je fais avec.

Je me promène sur *** suppression par la modération une sorte de Skype pour les non connaisseurs ), et je rencontre une fille, que nous appellerons Vic.


Une relation calme au début, rien de spécial, elle habite pas trop loin de chez moi, sachant que j'ai 16 ans, et elle 22 ans.

Nous nous entendons plutôt bien, les discussions passent bien.


Petit à petit je développe pour elle un sentiment d'amour, à savoir que cela faisait une bonne dizaine d'année que je n'avais aimée personne, c'était donc pour moi compliqué de déterminer cet amour que j'ai pour elle, encore aujourd'hui.

Elle l'a su rapidement, par une simple erreur de message de ma part, elle le prends bien, et le comprends parfaitement.

" On ne contrôle pas ses sentiments etc.. " Ça se passe bien,

Petit à petit, nous développons une complicité vraiment proche comme deux personnes qui commence à s'aimer mutuellement, nous nous parlions très fréquemment, moi étant toujours dans l'optique de devenir un jour sa copine.

Vic, n'est pas amoureuse de moi, enfin, je le pense.

Après environs un mois de complicité, elle m'explique après une bonne journée distante ( inhabituelle ) qu'il ne pourra rien avoir entre elle et moi, car elle a des sentiments pour une autre fille de notre entourage In Game.( Internet si vous voulez ) Nous appellerons cette personne Chris.

Petite déprime, mais j'avais appris à tourner la page rapidement, même si mes sentiments sont restés les mêmes.

Nous voilà deux, trois semaines après ce " stop " de sa part.
Elle reviens me voir après une longue absence mutuelle, pour d'après elle que je " fasse mon deuil ", je n'aime pas ce mot, et au final, ça n'a pas marché..
Vic m'explique que la fille dont elle a des sentiments, l'a ghosté c'est à dire qu'elle ne lui parle plus, et a quitté les endroits où nous parlions tous il y a une semaine, une grande communauté en soit.

Vic se rapproche assez rapidement de moi, nous reprenions notre " histoire " que nous avions avant qu'elle me dise " stop ", nous parlons toute la nuit, nous restons au téléphone jusqu'à s'endormir mutuellement, bref, j'étais très contente que cela reprenait.

Puis, Vic commence à fumé un joint, j'aime pas qu'elle fasse ça, mais le seul point que j'aime bien, c'est qu'elle parle plus, sachant qu'elle est assez renfermée au " naturel ".

Pendant ses périodes de fumage, qu'elle à du faire deux fois, en deux nuits, un par nuit, elle me parle beaucoup, voir toute la nuit, je la surveille pour qu'elle ne fasse rien de stupide.

Elle provoque de forts sentiments envers moi, comme quoi elle aimerait beaucoup que nous nous rapprocherions fortement, etc, vous avez compris la suite.
Même si ceci me faisait plaisir, elle reste sous l'emprise d'une légère drogue, que personnellement je n'aimes pas.

Ma première question est : Sous l'emprise d'herbe, les sentiments sont-ils quand même réels, ou bien peuvent ils être totalement surréaliste ?

Reprenons notre histoire.

Elle fume, je la surveille, elle déprime souvent, d'où ses actes stupides pour échapper au monde.
A savoir que lorsqu'elle est sobre, elle commençait à beaucoup plus s'ouvrir à moi, à me raconter des choses fragiles, et que même sobre, elle me disait que elle et moi devions nous ouvrir plus l'une à l'autre, pour avoir une possible relation amoureuse dans le futur, car " elle n'a pas 0 intérêt pour moi amoureusement parlant " ( ce sont ses mots ).

Elle me propose que nous nous voyons très prochainement dans le futur, moi, toujours amoureuse d'elle, malheureusement, j'accepte volontiers ( nous connaissions déjà nos têtes, et nos caractères etc ).

Je suis bien heureuse, même si ses " plus gros sentiments " sont lorsqu'elle est sous drogue, d'où ma première question.

Et aujourd'hui, où je vous écris, elle me dit qu'elle se ment à elle même, qu'elle est toujours amoureuse de Chris, et qu'elle pense se mentir à elle même et qu'elle n'a pas de réel possible sentiments pour moi, que ce n'est que elle qui le voudrait seulement ça.

Nous nous retrouvons donc, au même moment ou elle me mettait le premier " stop ", où la déprime remontait légèrement, mais ce n'est pas très important ça.
Elle me dit qu'elle est toxique pour moi, et qu'elle ne m'a fait que du mal, contrairement à moi qui est de ses mots, adorable.

Voici donc mes autres questions :
Que pensez vous qu'elle pense de moi d'après ce que je vous ais dis ?

Pensez vous, ( c'est ma théorie ) qu'elle a peur de s'engager avec moi ( sachant que elle aussi est lesbienne, à noter ), par peur d'être déçue et de ne pas créer de sentiments assez fort pour moi dans le futur ?

Et, auriez vous des conseils pour la " rattraper " ? Sachant qu'en plus, elle a toujours galérer dans ses sentiments envers les autre, ou est ce que c'est mort, et que je n'ai aucun autre choix que de tourner la page ?

Ma dernière question : Suis-je comme dirais un ami sa " roue de secours " du fait qu'elle s'est fait virer par l'autre fille ?

Je vous remercie de votre future aide, je suis terriblement perdue en ce moment avec ça..

En espérant des commentaires qui pourront m'aider et constructif..

C'était Luna, ravie de vous parler.

Postscriptum : Écrire ici m'a fait du bien, alors déjà pour ça, merci.
Afficher la suite 

1 réponse

Messages postés
35540
Date d'inscription
dimanche 6 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
23 août 2019
2949
0
Merci
Bonjour,

Extrait de la charte du forum :

Les questions posées doivent être courtes et précises et ne pas donner lieu à un long exposé d'une situation personnelle trop complexe, qui risquerait d'être à la fois mal expliquée et mal comprise.

https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/contents/150-charte-d-utilisation-de-sante-medecine-net



.
On peut juger de la grandeur d’une nation par la façon dont les animaux y sont traités. Gandhi.
Publi-information
Commenter la réponse de joraline