Je veux mourir.

- - Dernière réponse : Andy31200
Messages postés
68272
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 mai 2019
- 26 avril 2019 à 14:40
Bonjour,
Je suis désolé de poster ce message désolant parmi plein d’autres mais voilà : J’ai 14 ans, ma vie est un enfer, mon père est ignoble. Je suis gay, et je sais que si je le dis à mon père, je me retrouve à la rue. Ça fait bientôt deux mois que je pense à m’ôter la vie, mais j’ai peur. J’avais pensé à la pendaison mais il me faut une corde solide, mais je ne sais pas si j’en ai une...
Je ne veux plus vivre, chaque soir je pleure, mais à chaque fois que je me retrouve avec une lame dans les mains, je me décourage en pensant à mon potentiel futur...
Je suis actuellement en larmes en train de vous écrire... je ne veux pas forcer que vous m’aidiez, je veux simplement une solution simple mais efficace pour disparaître.
Et au cas où : non, je ne suis pas suivi par un médecin, et personne n’est au courant pour mes envies suicidaires...
Afficher la suite 

Votre réponse

4 réponses

Messages postés
68272
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 mai 2019
6474
0
Merci
Bonjour et bienvenue,
Tu vis actuellement des moments très difficile et je comprend que tu en ai marre de la vie et il est logique que tu pense au suicide, je ne te critique pas et ne te juge pas.
Mais je vais ajouter tu en a marre de la vie que tu mène, là , actuellement mais pas de la vie en général et ta souffrance t' empêche de réaliser que ta vie future peut t' amener plein de moments de bonheur, ( pas maintenant bien sur, dans quelques temps ) cette souffrance te fait aussi penser que rien ni personne ne peut t' aider, ce n'est pas de ta faute mais tu te trompes, tu peux passer ce cap, mais il est impératif de te faire aider, car de plus, tu semble développer un authentique état dépressif et une dépression, ça se soigne et se guérit qu'en pense tu ?
Publi-information
Bonjour,
En effet, tu as raison... c’est ce qui m'empêche a chaque fois de passer à l’acte, je me dis que ma vie future sera peut-être meilleure et que si je fais ça, je n’aurais jamais l’occasion de la vivre, mais parfois mes souffrances actuelles sont tellement dures que j’ai envie que tout ça s’arrête. En fait, j’ai l’impression que tout ça est lié à mon père, pendant la semaine où il était au Maroc, je n’avais pas pensé au suicide mais depuis Mercredi, depuis son retour, ça me hante chaque jour et a n’importe quelle heure. Je ne le supporte plus en fait, je ne peux rien faire quand il est là... J’avais pensé à allé en parler à l’infirmière ou a une prof de mon collège pour qu’on puisse m’aider car je ne peux pas vivre 4 ans de plus comme ça...
Je me doute bien que ça se soigne mais encore faudrait-il que des gens de mon entourage connaissent ma souffrance, or pas même l’un de mes plus proches amis n’est au courant...

J’ai pensé que si j’arrivais à prouver que ma situation familiale était vachement difficile, on pourrait me placer en famille d’accueil... car c’est ce que je veux : partir début cette famille...

En tout cas merci de ta réponse...
Commenter la réponse de Andy31200
Messages postés
68272
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 mai 2019
6474
0
Merci
Demande à tes parents de consulter un pédo psychiatre ( médecin psychiatre pour enfants et ados jusqu'à 16 ans ). Ils devront t'accompagner à la première consult pour des raisons administratives mais n'assisterons pas à l'entretient .
Tu peux prendre prendre RDV chez un pédo psychiatre en libéral ( remboursé mais risque de dépassement d'honoraire parfois, se renseigner avant )
Tu peux aussi prendre RDV dans un CMPP* infanto juvénile ( Centre Médico Psycho Pédagogique ) proche de ton domicile, service public, gratuité des soins, aucune avance d'argent. Il y a là des équipes pluri disciplinaires, psychiatres, psychologues, infirmiers(es) psychiatriques, assistante sociales, diététiciens(nes),ergothérapeutes, psychomotriciens et éducateurs spécialisés. .
NB: Les psychologues en libéral ne sont pas remboursés

http://www.onisep.fr/Formation-et-handicap/Mieux-vivre-sa-scolarite/Accompagnement-de-la-scolarite/Le-centre-medico-psycho-pedagogique-CMPP
Si cela te semble difficile, je te propose d'aller parler de tout ceci dans une "maison des adolescents "( reçoivent les jeunes de 11 à 25 ans ) en souhaitant qu'il y en ait une près de chez toi, tu y rencontreras des professionnels compétents dans ce type de problèmes, neutres, bienveillants et ils pourront t' aider.
C'est anonyme et gratuit, cliquez sur ton département :
http://www.anmda.fr/nc/les-mda/la-carte-de-france/?departement=tous
Et plus d'infos sur d'autres structures ici :
http://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/faq/64279-plan-d-action-en-faveur-du-bien-etre-et-de-la-sante-des-jeunes
Et :
https://solidarites-sante.gouv.fr/affaires-sociales/familles-enfance/protection-de-l-enfance-10740/lieux-d-accueil-et-d-ecoute-des-jeunes-10743/article/points-accueil-et-ecoute-jeunes-paej
Et aussi :
http://www.allo119.gouv.fr/

NB : A 14 ans, ton orientation sexuelle (homo ? hétéro ? bi?) n'est pas définitive.
Donc avant de conclure sur ton profil, laisse encore passer du temps.
Publi-information
Je ne peux pas allé voir un psychiatre ou des gens spécialisés, ma mère est contre cette idée, la seule personne spécialisée dans la psychiatrie, c’est le psy de mon collège et/ou l’infirmière. J’ai déjà demandé à ma mère d’aller voir un psy, elle a refusé en prétextant qu’il pourrait me faire placer en famille d’accueil si je lui disais ce que je vis avec mon père chaque jour (sachant qu’il ne se passe pas une journée sans qu’il ne crie...)
Et je t’assure que si, je sais pour mon homosexualité depuis déjà trois ans, je ne me vois pas du tout vivre avec une femme plus tard... et c’est comme ça que je me définis depuis deux ans...
Commenter la réponse de Andy31200
Messages postés
68272
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 mai 2019
6474
0
Merci
Tu peux très bien aller à la maison des ados ou voir le psychologue de ton établissement sans que tes parents le sachent, quant à ton homosexualité, je maintient ce que j'ai dit.

J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte
Et comment aller à la MDA sans qu’ils le sachent ? En plus, il ne me semble pas qu’il y en ai une près de chez moi... et oui, je pensais allé parler de mes soucis à ma prof d’espagnol, celle en qui j’ai le plus confiance, et/ou a l’infirmière...
Andy31200
Messages postés
68272
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 mai 2019
6474 -
Plutôt l'infirmière ou le(la) psychologue, ce sont des professionnels de la santé liés au secret médical
> Andy31200
Messages postés
68272
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 mai 2019
-
Ouais... c’est ce que je pense allé faire... merci pour tes réponses en tout cas.
Commenter la réponse de Andy31200
Messages postés
68272
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
19 mai 2019
6474
0
Merci
Mais de rien et repasse donner de tes nouvelles ou si autre question
Commenter la réponse de Andy31200