Je veux mourir..

- - Dernière réponse :  ano.. - 18 janv. 2019 à 19:26
Bonjour, j’ai bientôt 15ans et je suis en 3eme et j’en ai vraiment marre de vivre, surtout en ce moment, j’ai eu une grosse dispute avec une partie de mes copines.. Mes copines m’ont quasiment toutes dis « je veux plus te parler », « je vais te faire la misère quand tu vas revenir » (c’étais en vocal et j’ai entendue 5/6voix) tout ça ma rappeler une mauvaise « période de ma vie ». J’ose pas en parler avec mes parents, un(e) prof, un(e) psy, la CPE, ou quelqu’un de ma famille. Je suis pas en cours depuis aujourd’hui car je suis en état grippale et honnêtement j’ai plus la force d’aller au collège, j’ai encore 6mois à tenir je vais pas réussir.. Je me suis déjà auto-mutilée et j’y repense encore de plus en plus, mais je veux pas briser mes parents donc je fais des entailles pas trop profonde. S’il vous plaît que dois-je faire ?
Afficher la suite 

Votre réponse

12 réponses

Meilleure réponse
Messages postés
14757
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Dernière intervention
23 mars 2019
765
1
Merci
Bonsoir ano
On ne se tue pas parce qu'on se dispute acec quelques amis (ies), cela tu les laisses tomber, tu en as d'autres. Ce sont des choses qui arrivent a l'adolescence, des groupes d'amis de créent, des rivalités naissent, et des disputes éclatent. Tant pis, cela ne sont plus tes amis on en a d'autres ou on s'en cherche d'autres.
Mais tu dis que cela n'est pas la première fois. Peut-être alors que tu agirais parfois pas comme il se doit même involontairement, il faut faire attention avec ses amis.
Tu ne veux pas faire de la peine a tes parents, ne pas leur dire, pas a tes profs ni CMP, pourtant il le faut. Tes parents sont la pour ça, écouter et résoudre les problèmes de ce type pour leurs enfants, tes profs aussi. Et le CMP, tu as donc déjà consulter un CMP, il faut y retourner bien sur, car tu te mutiles encore, il faut que ça cesse, cela peut très mal tourner.
Parles a tes parents pour commencer.

Dire « Merci » 1

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Journal des Femmes Santé

journal des femmes avec santé médecine 12039 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Publi-information
J’ai vraiment beaucoup de mal, je veux pas en parler à mes parents et aucuns adultes ne sait que je me suis mutilée mais mon groupe d’amies elles le savent.. Et c’est ma deuxième grosse dispute avec mon nouveau groupe d’amies.. ça fais 1an et 4mois que j'ai mon groupe d’amies avec certaines que je connais depuis 10ans, et d’autre que depuis septembre 2017. Depuis j’ose plus aller sur snapchat instagram bref tous les réseaux sociaux.. Lundi ou mardi je retourne en cours et j’ai peur qu’elles me frappent ou qu’elles m'harcèlent, c’est la première fois que je ressens cela.
Commenter la réponse de lekabilien
0
Merci
Coucou comment vas tu?
Il faut absolument que tu parles de ton pb à un adulte du collège ou tes parents..
Pourquoi tes "amies " sont si méchantes avec toi?
Il ne faut pas t'en prendre à toi.ne te fais pas de mal.parle à une grande personne
Publi-information
Je n’arrive pas à en parler à un adulte.. Et je n’en sais rien de pourquoi elles sont devenue comme ça avec moi.
Commenter la réponse de Zo
Messages postés
65227
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
23 mars 2019
6426
0
Merci
Bonjour,
Ces automutilations ont un sens:
-soit tu te mutiles parce que une douleur physique remplace une douleur psychique ( ça soulage )
-soit parce que tu ne trouves pas les mots pour exprimer ta souffrance.
-et peut être ces deux raisons à la fois .
Tu es en souffrance, peut être débutes tu un état dépressif, tu as besoin de parler avec quelqu'un de neutre et bienveillant, tu devrais suivre les conseils de lekabilien et rencontrer un professionnel, qu'en pense tu ?
Je m’étais déjà mutilée en 2016, j’avais 12ans c’étais suite au décès d’une de mes meilleures amies d’enfance, je manger très peu et je suis passée de 47.8 à 42.1 puis j’avais réussis a prendre 2 kilos mais là je suis redescendue. Aucun adulte le sait et j’en ai pas trop envie, mais il me reste 6mois avant mon brevet dans ce collège de merde, j’espère vraiment que le lycée sera meilleure sachant qu’aux lycées elles partent quasiment toutes dans un autre lycée que moi. Si je n’arrive pas à tenir 6mois j’essayerais dans parler à un adulte..
Commenter la réponse de Andy31200
Messages postés
14757
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Dernière intervention
23 mars 2019
765
0
Merci
Bonjour
Ano. "Je ne veux pas en parler a mes parents...." . Mais il faut en parler quand même. Les parents sont la pour protéger leurs enfants, comme toi plus tard tu le ferais, mais pour le faire il faut être au courant, savoir, et sans discussion ce n'est pas possible.
Aucun adulte ne sais que tu te mutiles sauf tes amis. Et comment tes amis peuvent ? Le font-ils ? Ils ne peuvent pas car ils ne savent pas.
Les réseaux sociaux on du bon comme ils peuvent détruite une ado comme toi, car ceux qui se donnent le plaisir de faire mal a quelqu'un, c'est sans limite, irréflechit, inconscient très souvent du degré de méchanceté qui se dégage de soi.
Tu dois bloquer ces personnes au lieu de continuer a les lires, ta curiosité de savoir ne te fera que plus de mal.
Tu perds certaines amies c'est la vie qui est faite ainsi, celles ci ne sont pas des amies sincères puisque elles finissent par te tourner le dos. On ne peut garder des amis a vie parfois, même souvent, alors tu t'en feras d'autres
Il faut juste que tu te protèges si cela devient violent et parce que tu n'arrives pas a y faire face et c'est le cas. Te protéger en parlant a ceux qui ont compétences et devoir de le faire, tes parents, tes profs, et un psy pour que tu sortes de ce cercle de mutilation.

Pour l’instant je n’ai pas repris la mutilation et ça me fait du bien, mais j’ai peur que si lundi ou mardi en revenant en cours ces filles m’insultes ou pire me frappe si elles commencent à me frapper j’irais voir un adulte.
Commenter la réponse de lekabilien
0
Merci
Cc et tu y vas en ce moment au collège ?
Comment ça se passe?
Non ça fait 2jours que je n’y vais pas car je suis en état grippale
Commenter la réponse de Zo
Messages postés
65227
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
23 mars 2019
6426
0
Merci
Re,
Ton pseudo me fais t penser à un autre problème possible chez toi, ne souffrirais tu pas de trouble des conduites alimentaires ?
Donc, comme déjà conseillé par lekabilien hier :
Demande à tes parents de consulter un pédo psychiatre ( médecin psychiatre pour enfants et ados jusqu'à 16 ans. Ils devront t'accompagner à la première consult pour des raisons administratives mais n'assisterons pas à l'entretient .
Tu peux prendre prendre RDV chez un pédo psychiatre en libéral ( remboursé mais risque de dépassement d'honoraire parfois, se renseigner avant )
Tu peux aussi prendre RDV dans un CMPP* infanto juvénile ( Centre Médico Psycho Pédagogique ) proche de ton domicile, service public, gratuité des soins, aucune avance d'argent. Il y a là des équipes pluri disciplinaires, psychiatres, psychologues, infirmiers(es) psychiatriques, assistante sociales, diététiciens(nes),ergothérapeutes, psychomotriciens et éducateurs spécialisés. .
NB: Les psychologues en libéral ne sont pas remboursés

http://www.onisep.fr/Formation-et-handicap/Mieux-vivre-sa-scolarite/Accompagnement-de-la-scolarite/Le-centre-medico-psycho-pedagogique-CMPP

Et si cela te semble difficile je te propose d'aller parler de tout ceci dans une "maison des adolescents "( reçoivent les jeunes de 11 à 25 ans ) en souhaitant qu'il y en ait une près de chez toi, tu y rencontreras des professionnels compétents dans ce type de problèmes, neutres, bienveillants et ils pourront t' aider.
C'est anonyme et gratuit, cliquez sur ton département :
http://www.anmda.fr/nc/les-mda/la-carte-de-france/?departement=tous

J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte
Merci mais je pense que je n’irais pas car tout cela me fait peur et puis pour l’instant j’arrive a continuer mes activités sportives donc je pense que tant que j’arrive a continuer cela je n’ai pas besoin d’y aller.
Commenter la réponse de Andy31200
Messages postés
65227
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
23 mars 2019
6426
0
Merci
La décision t'appartient et si les symptômes t'envahissent trop, tu iras consulter mais tu as tout de même des idées noires et il ne faudrait pas que cet état dépressif s'aggrave.
Quant aux harcèlements , voir ici:
http://www.allo119.gouv.fr/
Je vais en parler avec mes parents car je sais pas si je vais avoir le courage de retourner au collège quand je serais plus malade.
Commenter la réponse de Andy31200
0
Merci
Tu ne voudrais pas appeler la CPE?
Tu n'as pas de frère ou sœur plus grands à qui parler ?
Si j’ai un frère, mais jvais aller en parler à mes parents.
Commenter la réponse de Zo
Messages postés
14757
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Dernière intervention
23 mars 2019
765
0
Merci
Tu demandes des conseils pour résoudre des problèmes sérieux, graves qui affectent ta vie, vont certainement affecter tes prochaines notes, ton travail a l'école pour finalement dire, a mais rien de grave je gère. Tu ne gères rien tout tu continueras a subir et a ta mutiler.
Oui ta vie t'appartient et continues a être solo, ne pas avoir de parents, de profs, de taire tes problèmes jusqu'a ce qu'ils soient découverts et espérer pas trop tard, alors la peine que tu veux certainement éviter a tes parents, pourrait être inconsolable.
Tu aurais un enfant et tu apprends qu'il a de graves problèmes et qu'il ne t'en a pas parlé, comment reagiras-tu ?
Je l’aiderais immédiatement. Je vais aller en parler avec mes parents.
lekabilien
Messages postés
14757
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Dernière intervention
23 mars 2019
765 > ano.. -
Et ano.., ton enfant tu feras tout pour lui, mais pour cela il doit te parler de ses problèmes, sans ça, il mourra a petit feu sans que tu le saches.
Comme toi, tu souffres, te mutiles, cela peut aller jusqu'a l'impensable, mais si tu ne dis rien, il y'aura juste de la souffrance énorme et larmes pour ce qui restent si cela finissait très mal.
Il faut toujours parler de tout, avec ses parents. Ce sont toujours les premier protecteurs, les premiers conseilleurs, ceux qui sont vraiment la pour ton bien même lorsque tu n'es pas d'accord avec eux. N'oublies plus jamais cela.
Et bravo d'avoir compris et d'en parler a tes parents.

J’ai du mal a en parler avec ma mère. Je sais pas comment lui dire que j’ai plus envie de retourner au collège.
Commenter la réponse de lekabilien
0
Merci
Bravo c est une bonne chose
Courage
Merci, mais je sais pas comment dire à ma mère que mes « copines » m’insultent et veulent me faire la misère.
Commenter la réponse de Zo
Messages postés
14757
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Dernière intervention
23 mars 2019
765
0
Merci
Tout simplement lorsque tu vois qu'elle n'est plus occupée pour qu'elle soit réceptive, parfois un parent trop occupé occulte l'importance que ce qu'il entend et fait une erreur de jugement sur la gravité des faits.
Tu lui dis tout simplement ton ressenti, ta peur de retourner a l'école, d'être agressée, ta souffrance, tes mutilations, et aussi, ce qui se passe ou se passerait sur les réseaux sociaux. Si tu as des menaces, insultes écrites, les montrer a tes parents, cela peut faire mal a ceux, celles qui les ont éxrites.
Il faut dire ton ressenti, n'oublies pas que c'est ta mère, tes parents, il n'y a pas a prendre des courbures pour relater ce sui t'arrive, ce qui se passe, et ton état d'esprit actuel, c'est a dire, ta souffrance.
Peut-être..., je le pense a mon avis, que ce serait très opportun, utile que tu en parles avec un professionnel de santé. Fais cette demande auprès de ta maman.
Il y a les CMP. Peut-être une ANMDA dans ta ville, c'est gratuit et les profs ont l'habitude de recevoir des ados comme toi et savent les mettre a l'aise pour s'exprimer. Ce serait une très bonne choses d'autant, que tu disais plus haut que la mutilation tu en faisait déjà il y a longtemps, et je pense que tu n'as jamais consultée in psy. N'hésites plus. Courage.
En tout cas merci beaucoup de me donner pleins de conseilles.
Commenter la réponse de lekabilien
0
Merci
Il faut te faire suivre par un médecin
La dépréssion se soigne
Il faut tenir bon, c'est un appel au secours
J'ai perdu mon fils de 20 ans pour ne pas avoir su .. qu'il était malade je t'en prie on ne s'en remets jamais
Je suis sincèrement désolée pour vous et votre famille, son état devait être pire que le mien et je m’en excuse du plus profond de moi. Toutes mes condoléances Zette. Votre fils devait être comme moi, il a dû jouer un double jeu, devant vous et les autres il être joyeux heureux ect mais dès qu’il était seul il pleurer, peut-être qu’il se mutiler. Le suicide c’est pas la solution même si non y pense plusieurs fois par jours. Je suis sincèrement désolée pour votre fils, c’étais sûrement un homme extraordinaire.
Commenter la réponse de Zette